TATAR

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Au nombre de 6 650 000 sur l'ensemble du territoire soviétique lors du recensement de 1989, les Tatar constituent 3,8 p. 100 de la population russe dans les années 2000. Outre ceux qui habitent sur le cours moyen de la Volga et dans l'Oural – les plus nombreux – qu'on appelle Tatar de la Volga, on rencontre les Tatar d'Astrakan (Koundrof ou Koundro et Karagach) qui, descendants des Nogaï, diffèrent de leurs frères de la Volga par leur genre de vie ; quant aux Tatar de Crimée, différents tant par le genre de vie que par la langue, ils sont maintenant dispersés (en 1998, on en dénombrait 820 000, dont 250 000 en Crimée et 569 000 en Ouzbékistan en 2003). À la fin de la Seconde Guerre mondiale, après que leur république fut dissoute par ordre du gouvernement soviétique (la R.S.S.A. de Crimée fut dissoute en 1943 et cette dissolution confirmée en 1946) pour « collaboration » avec l'ennemi, la majeure partie de la population tatare fut déportée vers l'Asie centrale ; environ 580 000 Tatar habitent en Ouzbékistan et 335 000 au Kazakhstan. Les Tatar de Lituanie (venus il y a plusieurs siècles de Crimée) semblent totalement assimilés. Enfin, les Tatar de la Sibérie occidentale, s'ils sont proches par la langue des Tatar de la Volga, ont un genre de vie différent.

Les Tatar de la Volga se divisent en deux groupes linguistiques et culturels : les Tatar de Kazan et les Michari. Le groupe le plus important des Tatar de Kazan habite le Tatarstan et le Bachkortostan. Des groupes moins importants se trouvent dans les républiques des Mari (53 000, soit environ 7 p. 100 de la population totale) et d'Oudmourtie (113 000). Le Bachkortostan compte l'une des plus importantes concentrations tatares (1 000 000 au début des années 2000), soit environ le quart de la [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  TATAR  » est également traité dans :

ALEXANDRE IAROSLAVITCH NEVSKI (1220-1263)

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 428 mots

Fils de Iaroslav Vsevolodovitch, prince héréditaire de Pereïslav-Zalesski — au nord de Moscou —, le jeune Alexandre apparaît d'abord comme le brillant second de son père, devenu grand-prince de Vladimir. Il se voit confier notamment la fonction de prince de Novgorod au moment où les territoires russes occidentaux sont assaillis par leurs voisins : Suédois, chevaliers Teutoniques, tribus lituanienn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-iaroslavitch-nevski/#i_21719

CAUCASE

  • Écrit par 
  • André BLANC, 
  • Georges CHARACHIDZÉ, 
  • Louis DUBERTRET, 
  • Silvia SERRANO
  • , Universalis
  •  • 17 098 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les peuples non indigènes »  : […] Les autres acteurs de l'histoire et de l'espace caucasiens y sont intervenus dès le début de l'ère chrétienne pour les uns, beaucoup plus tard pour d'autres, et au xviii e  siècle pour les derniers, les Russes. Les Scythes et les Sarmates – des Iraniens qui n'ont jamais atteint l'Iran –, puis surtout leurs successeurs, les Alains, ont été repoussés vers les hautes vallées du Caucase septentriona […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caucase/#i_21719

COMMUNISME - Mouvement communiste et question nationale

  • Écrit par 
  • Roland LOMME
  •  • 21 016 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Intangibilité des frontières et État-nation »  : […] Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, le tracé des frontières en Europe centrale et orientale ne fut nullement établi dans la perspective du règlement de la question nationale. Les frontières nationales recouvrent aujourd'hui davantage qu'avant guerre les frontières ethniques essentiellement en raison de l'extermination de la plupart des quatre millions de juifs qui peuplaient la région dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communisme-mouvement-communiste-et-question-nationale/#i_21719

COSAQUES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ARRIGNON
  •  • 769 mots
  •  • 1 média

Nom donné aux populations semi-nomades formant des communautés militaires indépendantes dans les bassins du Don, du Terek et du Kouban. Le mot, d'origine turco-tatare, désigne tout homme libre, tout guerrier indépendant. Aux xiv e et xv e siècles, les services de ces Cosaques Tatars furent utilisés tant par les Italiens installés en Crimée que par les princes russes. À partir du xvi e siècle, o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cosaques/#i_21719

MONGOLIE, histoire

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN, 
  • Vadime ELISSEEFF
  •  • 17 559 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Les rivalités, du XIVe siècleà la fin du XVIe siècle »  : […] Les dissensions entre ethnies et les violentes rivalités qui opposent Gengiskhanides et non-Gengiskhanides sont dominées par la nécessité de trouver à l'économie nomade des débouchés et par la pression de la politique chinoise, qui attise les antagonismes afin de prévenir le danger d'une renaissance mongole. Dans une première phase, alors que le jeune État Ming est encore fort et que, chez les Mo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mongolie-histoire/#i_21719

MOSCOU

  • Écrit par 
  • Galia BURGEL, 
  • Catherine GOUSSEFF, 
  • Roger PORTAL
  •  • 8 358 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Une capitale vassale des Tatars »  : […] Création du prince de Suzdal', Juri Dolgoruki, Moscou, dont le nom apparaît pour la première fois dans les documents en 1147, ne fut jusqu'au xiii e  siècle, dans la Russie féodale, qu'un petit bourg, pourvu d'une fortification ou kremlin de bois, dépendant de la principauté de Vladimir-Suzdal'. Devenue au début du xiii e  siècle le centre d'une principauté autonome, Moscou fut, avec l'ensemble de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moscou/#i_21719

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Pascal MARCHAND
  •  • 8 550 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « La diversité des nationalités »  : […] L'énorme majorité de la population est composée de Russes (80 p. 100). Avec les autres Slaves (2,5 p. 100 d'Ukrainiens et de Biélorusses) et d'autres nationalités au comportement démographique similaire, Allemands et Juifs (considérés comme formant une nationalité), deux groupes dont l'effectif s'est fortement réduit à la suite des émigrations pendant la décennie 1990, le bloc européen représente […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-le-territoire-et-les-hommes-geographie/#i_21719

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel LESAGE, 
  • Roger PORTAL
  •  • 20 249 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « La domination mongole »  : […] Les deux siècles de domination mongole ont eu des conséquences profondes sur le cours de l'histoire russe : la théorie « eurasienne » qui rattache partiellement la Russie à l'Asie et met l'accent sur les traits asiatique de la civilisation russe, apparus ou renforcés après la conquête, est rejetée ou mise en doute par la plupart des historiens. L'influence tatare sur le vocabulaire, les instituti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_21719

SIBÉRIE

  • Écrit par 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Pascal MARCHAND, 
  • Guy MENNESSIER
  •  • 14 138 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Bouleversements ethniques »  : […] Tous les mouvements de peuples au cours de ces siècles, par coups et contrecoups, modifièrent la géographie ethnique de la Sibérie. L'un d'eux jeta les Turks sibériens Kimak vers l'ouest où ils devinrent les Polovtsy de la Russie méridionale. Les Petchenègues (Pečenegi) y vinrent aussi, chassés par les Qarlouq, successeurs des Tujiue occidentaux, et poussés par les Oghouz (Oguzy), ancêtres des Tu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/siberie/#i_21719

TATARSTAN

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 348 mots

Comprise entre la vallée moyenne de la Volga et l'avant-pays ouralien, le Tatarstan, issu de la république socialiste soviétique autonome de Tatarie, rassemblait en 2008, sur un territoire de 68 000 kilomètres carrés, une population de 3 762 809 personnes. Les Tatar, qui appartiennent au rameau turc de la famille ethno-linguistique altaïque, sont surtout nombreux au Kazakhstan et en Ouzbékistan. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tatarstan/#i_21719

TURCS

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 2 052 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'Asie centrale »  : […] La fondation de l'Empire mongol aurait pu porter un coup fatal à l'expansion turque. En fait, après l'islamisation des Mongols, les Turcs ont joué un rôle de plus en plus grand dans les différents États nés du démembrement de l'empire de Gengis khān, en Asie centrale, en Russie méridionale et au Proche-Orient ; simultanément, cette islamisation alla de pair avec la turquisation ; ainsi l'empire d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/turcs/#i_21719

Pour citer l’article

Charles URJEWICZ, « TATAR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tatar/