BACHKORTOSTAN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La Bachkortostan est, depuis 1992, une république constitutive de la Fédération de Russie. Il a pris la suite de la république socialiste soviétique autonome des Bachkirs ou de Bachkirie, créée le 23 mars 1919 et qui a cessé d'exister en 1990 lorsqu'elle a proclamé sa souveraineté sous le nom de Bachkortostan. Située sur le versant occidental de l'Oural, la république rassemblait en 2002, sur un territoire de 143 600 kilomètres carrés de superficie, une population estimée à 4 104 000 habitants. Les représentants de la nationalité éponyme, qui appartiennent au rameau turc de la famille ethno-linguistique altaïque, constituent 30 p. 100 de la population, les Russes, 35 p. 100 et les Tatars, 22 p. 100.

Russie : carte administrative

Russie : carte administrative

carte

Carte administrative de la Russie. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Si les Bachkirs sont ainsi minoritaires sur leur territoire national, c'est que l'immigration russe est ininterrompue depuis que la région a été placée sous l'autorité des Russes, au milieu du xvie siècle. La découverte du pétrole, vers la fin des années 1940, a encore accru ce mouvement migratoire ; le Bachkortostan possède aujourd'hui quelques-uns des puits de pétrole les plus productifs du gisement du Second Bakou. Des oléoducs transportent ce pétrole jusqu'à Irkoutsk en direction de l'est et, vers l'ouest, dans toute la Russie d'Europe et jusque dans les anciennes démocraties populaires.

La capitale, Oufa (1 042 000 hab. en 2002), est un centre très important de pétrochimie, qui est à l'origine de l'essor des autres villes du Bachkortostan, parmi lesquelles se distingue Sterlitamak (264 400 hab. en 2002).

—  Pierre CARRIÈRE

Écrit par :

Classification


Autres références

«  BACHKORTOSTAN  » est également traité dans :

ISLAM (Histoire) - Le monde musulman contemporain

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN, 
  • Olivier CARRÉ, 
  • Nathalie CLAYER, 
  • Andrée FEILLARD, 
  • Marc GABORIEAU, 
  • Altan GOKALP, 
  • Denys LOMBARD, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Alexandre POPOVIC, 
  • Catherine POUJOL, 
  • Jean-Louis TRIAUD
  • , Universalis
  •  • 31 428 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Découpage administratif »  : […] Le classement administratif ne faisait qu'accentuer la complexité des peuples musulmans. Car, sur la base d'une typologie dessinée par Staline en 1913, une hiérarchie des ethnies était aménagée, qui qualifiait de «  nation » ( natsija ) tout groupement de plus de 300 000 sujets ayant communauté de langue, de territoire, de vie économique et de culture. Si l'un des éléments co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-histoire-le-monde-musulman-contemporain/#i_43106

OUFA

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 307 mots

Capitale de la république de Bachkirie (membre de la fédération de Russie, ex-république socialiste soviétique autonome de Bachkirie), Oufa (1 022 600 hab. en 2007), a grandi le long des rives de la rivière Bielaïa, affluent de la Kama, au voisinage de sa confluence avec la rivière Oufa. Cette dernière, qui descend d'un col donnant accès à Tcheliabinsk, a donné son nom à la ville . Forteresse russ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oufa/#i_43106

OURAL

  • Écrit par 
  • André BLANC, 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Pascal MARCHAND, 
  • Guy MENNESSIER
  •  • 4 070 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  L'économie ouralienne »  : […] L' Okroug fédéral de l'Oural s'étend pour l'essentiel (85 p. 100 de sa superficie) sur la plaine de Sibérie occidentale, et n'a guère de rapport avec la chaîne de montagne dont il emprunte le nom. Cependant, la subdivision de l'okroug fédéral, créée en 2000, n'est pour l'instant qu'un cadre de regroupement de statistiques et n'a pas de fonctions d'aménagement régional. Dans ce regroupement adminis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oural/#i_43106

TATAR

  • Écrit par 
  • Charles URJEWICZ
  •  • 670 mots

Au nombre de 6 650 000 sur l'ensemble du territoire soviétique lors du recensement de 1989, les Tatar constituent 3,8 p. 100 de la population russe dans les années 2000. Outre ceux qui habitent sur le cours moyen de la Volga et dans l'Oural – les plus nombreux – qu'on appelle Tatar de la Volga, on rencontre les Tatar d'Astrakan (Koundrof ou Koundro et Karagach) qui, descendants des Nogaï, diffèren […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tatar/#i_43106

Pour citer l’article

Pierre CARRIÈRE, « BACHKORTOSTAN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bachkortostan/