SONSAudiométrie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Seuils d'audition et intolérable chez l'homme

Seuils d'audition et intolérable chez l'homme
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Sensibilité différentielle d'intensité

Sensibilité différentielle d'intensité
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Sensibilité différentielle de fréquence

Sensibilité différentielle de fréquence
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Courbes isosoniques

Courbes isosoniques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Tous les médias


Échelle de sonie

Devant ces difficultés, Fletcher, Robinson, Stevens et d'autres acousticiens ont imaginé une nouvelle échelle des intensités subjectives en se basant sur les remarques suivantes.

En premier lieu, l'audition d'un même son avec les deux oreilles (normales et également sensibles) provoque une sensation S deux fois plus forte que l'audition du même son par une seule oreille. Partant ainsi de la sensation S correspondant à l'intensité physique Ia1, on peut définir la sensation 2S. En réglant physiquement l'intensité du son à une valeur Ia2 correspondant à la sensation S2 = 2S pour une oreille, on peut de même définir la sensation 4S pour les deux oreilles et ainsi de suite...

En second lieu, deux sons, situés dans des bandes de fréquences suffisamment éloignées pour affecter des voies nerveuses différentes et pour éviter tout phénomène de battements ou d'interférence, étant réglés pour provoquer une même sensation S quand ils sont entendus séparément, provoquent la sensation 2S quand ils sont perçus ensemble. On règle ensuite l'intensité acoustique de chaque son, de manière que chacun d'eux provoque la sensation 2S ; perçus simultanément, ils provoquent la sensation 4S, etc. On a ainsi la possibilité d'établir une échelle de sensation subjective des intensités acoustiques, et de tracer une courbe de corrélation entre les phones (unités physiologiques) et les sones (unités subjectives).

La figure 6 donne l'échelle de sonie et le tableau donne quelques exemples de niveaux sonores courants, du seuil de l'audition perceptible à celui dit intolérable.

Niveaux sonores: phones

Niveaux sonores: phones

Dessin

Relation entre les niveaux sones/phones (recommandation ISO R. 131. 1959). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Niveaux sonores : phones

Niveaux sonores : phones

Tableau

Relation entre les niveaux sones/phones (recommandation ISO R. 131. 1959). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

L'objet principal de l'échelle des sones est de fournir une désignation numérique de la force des sons qui soit proportionnelle à leur intensité subjective résultant de l'estimation de l'auditeur médian d'un groupe d'observateurs normaux. La relation entre la sonie S, exprimée en sones, et le niveau d'isosonie P, exprimé en phones, est la suivante : S = 2 exp (P — 40)/10. Ainsi le sone (unité de sonie) est l'intensité d'un son dont le niveau d'isosonie est de 40 phones. Un rap [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

  • : professeur honoraire au Conservatoire national des arts et métiers, ancien directeur du laboratoire d'électro-acoustique du Conservatoire national des arts et métiers

Classification


Autres références

«  SONS  » est également traité dans :

SONS - Production et propagation des sons

  • Écrit par 
  • Michel BRUNEAU, 
  • André DIDIER, 
  • Jean-Claude RISSET
  •  • 13 384 mots
  •  • 15 médias

La notion de son n'est pas attachée uniquement aux phénomènes aériens responsables de la sensation auditive, mais aussi à tous les autres phénomènes qui sont gouvernés par des principes physiques analogues. C'est ainsi que les perturbations trop « graves » (infrasons) ou trop « aiguës » (ultrasons) pour être perçues par l'oreille humaine sont elles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sons-production-et-propagation-des-sons/

SONS - Bruit

  • Écrit par 
  • Pierre BUGARD, 
  • Claude CARLES, 
  • Gérard MANGIANTE
  • , Universalis
  •  • 8 924 mots
  •  • 6 médias

Le bruit provoque, chez la plupart des gens, une sensation désagréable. Il s'agit d'une nuisance à combattre. Pourtant, sur le plan scientifique, il possède une définition très précise et représente un phénomène qui n'occasionne pas de gêne particulière. Du point de vue physiologique, le bruit est un son désagréable et gênant. Un son agréable peut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sons-bruit/

ACOUSMATIQUE MUSIQUE

  • Écrit par 
  • François BAYLE
  •  • 7 826 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Écouter sans voir »  : […] Si l'obscurité surgit, on ressent que le monde sonore est d'abord naturellement perçu comme une irruption, une alerte, comme une question posée. Puis, par stabilité, il perd rapidement son caractère d'anomalie pour s'intégrer et concourir à un équilibre normal entre les sensations de l'environnement. Les événements sont reconnus comme une conséquen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-acousmatique/#i_19239

ACOUSTIQUE ARCHITECTURALE

  • Écrit par 
  • Michel BRUNEAU, 
  • André DIDIER
  •  • 3 162 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Acoustique des salles »  : […] L'acoustique des salles est un domaine d'activité où concourent la science, l'art, l'architecture et la psychologie. C'est le champ d'étude de prédilection de l'interaction entre l'homme et son environnement sonore. Dès la plus lointaine antiquité, les esprits curieux ont porté leur attention sur les phénomènes de réflexion, simples ou multiples, e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acoustique-architecturale/#i_19239

AMUSIE

  • Écrit par 
  • Séverine SAMSON
  •  • 325 mots

L’amusie est un trouble neurologique qui affecte à des degrés variables la perception et la production musicales. Celui-ci ne s’explique pas par une baisse de l’acuité auditive (surdité), une déficience intellectuelle ou motrice. Cette perte sélective de la fonction musicale contraste avec des compétences de langage qui peuvent demeurer intactes t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amusie/#i_19239

ANTHEIL GEORGE (1900-1959)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 774 mots

Arnold Schönberg écrivit le 21 novembre 1920 : « Si nous vivions à une époque normale – aussi normale que la période antérieure à 1914 –, la musique de notre temps se trouverait dans une situation différente. » Le début du xx e  siècle est en effet marqué par de nombreuses ruptures, au premier rang desquelles la suppression de la tonalité (Schönber […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-antheil/#i_19239

APPRENTISSAGE DES LANGUES ÉTRANGÈRES

  • Écrit par 
  • Daniel GAONAC'H
  •  • 1 239 mots

Les recherches sur l’apprentissage des langues étrangères ont d’abord été liées au domaine de la psycholinguistique, puis à celui du bilinguisme. Elles prennent actuellement davantage en compte les concepts de la psychologie cognitive : modalités d’apprentissage, automatisation, coût cognitif. En lien avec la psycholinguistique, on a montré que la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apprentissage-des-langues-etrangeres/#i_19239

AUDITION - Acoustique physiologique

  • Écrit par 
  • Pierre BONFILS, 
  • Yves GALIFRET, 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 14 763 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Réponse aux sons complexes »  : […] Dans le cas de sons complexes, on peut imaginer que, chaque fréquence correspondant à une région particulière de la membrane basilaire, les mouvements résultants pourront être eux-mêmes assez complexes. On a surtout étudié la situation la plus simple dans laquelle deux sons seulement sont associés. On peut, par exemple, constater qu'une fibre qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/audition-acoustique-physiologique/#i_19239

AUDITION - Psycho-acoustique

  • Écrit par 
  • Marie-Claire BOTTE, 
  • Christel SORIN
  •  • 4 469 mots
  •  • 3 médias

La psycho-acoustique, branche de la psychophysique, a pour objet l'étude expérimentale des relations quantitatives entre les stimulus acoustiques mesurables physiquement et les réponses de l'ensemble du système auditif : sensations et perceptions auditives. Après avoir établi ces relations, le psycho-acousticien recherche dans le fonctionnement d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/audition-psycho-acoustique/#i_19239

BASSE, musique

  • Écrit par 
  • Henry BARRAUD
  •  • 3 508 mots
  •  • 1 média

Selon qu'un son est engendré par un nombre plus ou moins grand de vibrations à la seconde, nous traduisons la sensation qu'il nous donne par les mots : aigu ou grave, haut ou bas. Ces images ne s'appliquent évidemment qu'à des notions toutes relatives. L'oreille peut reconnaître la hauteur absolue d'un son, mais la musique commence avec les rappor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/basse-musique/#i_19239

BRUIT, musique

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 1 518 mots

Les compositeurs ont toujours manifesté un intérêt pour les sonorités étranges, pour des timbres agressifs, pour des combinaisons sonores originales considérées comme expression musicale à part entière, et l'utilisation du bruit – ou, plus généralement, des bruits – dans les œuvres musicales est une constante, même si son évolution, depuis la menti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bruit-musique/#i_19239

CERVEAU ET MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Séverine SAMSON
  •  • 1 025 mots

Identifier les zones du cerveau qui traitent la musique et préciser leur rôle respectif dans la perception, la mémoire, les émotions et la pratique musicale font l’objet de nombreux travaux en neuroscience de la musique. C’est à partir de l’observation des patients présentant des lésions cérébrales et des études en neuro-imagerie que les scientifi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cerveau-et-musique/#i_19239

CHANT DES DUNES

  • Écrit par 
  • Florence DANIEL
  •  • 408 mots

On recense aujourd'hui dans le monde une trentaine de sites désertiques où l'on peut entendre le « chant des dunes » : un son long, grave, mélodieux et très puissant (100 dB). Marco Polo et Charles Darwin faisaient déjà état de cette musique mystérieuse dans leurs récits de voyage. Un manuscrit chinois du viii e  siècle en fait également mention. C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chant-des-dunes/#i_19239

CINÉMA (Aspects généraux) - Les techniques du cinéma

  • Écrit par 
  • Michel BAPTISTE, 
  • Pierre BRARD, 
  • Jean COLLET, 
  • Michel FAVREAU, 
  • Tony GAUTHIER
  •  • 17 482 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « L'enregistrement sonore »  : […] À l'origine du cinéma sonore, en 1928, le son était enregistré uniquement sous forme d'une piste photographique placée entre le bord des images et les perforations. À cette époque, l'enregistrement magnétique n'étant pas opérationnel, tous les enregistrements destinés au cinéma se faisaient sur un négatif son qui devait être tiré photographiquement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-les-techniques-du-cinema/#i_19239

COGNITION MUSICALE

  • Écrit par 
  • Emmanuel BIGAND
  •  • 1 292 mots

Tout comme la couleur, la musique n’existe pas dans la nature. Elle résulte d’une construction de l’esprit. Cette construction repose sur des opérations psychologiques perceptives, intellectuelles, affectives et motrices. Le terme « cognition musicale » désigne l’ensemble de ces opérations. Leur étude scientifique s’inscrit dans le champ des scien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cognition-musicale/#i_19239

DÉVELOPPEMENT COGNITIF ET CÉRÉBRAL EN CAS DE CÉCITÉ

  • Écrit par 
  • Olivier COLLIGNON, 
  • Virginie CROLLEN
  •  • 1 998 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Différences quantitatives »  : […] La vision est une modalité sensorielle prédominante pour nos interactions avec l’environnement. Au cours de nos déplacements, elle est continuellement intégrée aux signaux auditifs et proprioceptifs que nous percevons. Étant donné le rôle crucial joué par la vision dans le traitement de l’espace, l’étude du traitement spatial chez les aveugles a f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-cognitif-et-cerebral-en-cas-de-cecite/#i_19239

DOLBY RAY (1933-2013)

  • Écrit par 
  • Michael RAY
  •  • 303 mots

Ingénieur du son et inventeur américain, Ray Dolby, avec la mise au point de techniques permettant d’améliorer la qualité du son, révolutionna l’industrie du disque et du cinéma, tant pour les professionnels que pour le grand public. Ray Milton Dolby naît le 18 janvier 1933, à Portland (Oregon), et grandit à San Francisco en Californie. Dès l’adol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ray-dolby/#i_19239

ENREGISTREMENT

  • Écrit par 
  • Michel CALMET
  •  • 11 294 mots
  •  • 28 médias

Dans le chapitre « L'enregistrement numérique du son »  : […] La numérisation du son transforme celui-ci en une succession de 0 et de 1. Il perd sa spécificité et on peut l'enregistrer comme un simple document comptable. Selon la richesse du codage adopté, la capacité de mémoire nécessaire peut, pour une seconde de signal audiofréquence, passer de 16 kilo-octets (téléphonie avec F e  = 16 kHz et N = 8) à 176 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enregistrement/#i_19239

FERRARI LUC (1929-2005)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 790 mots

Le Français Luc Ferrari se situait aux antipodes des compositeurs de « musique nouvelle » de sa génération : Pierre Boulez, Luciano Berio, Karlheinz Stockhausen... Pour les uns, il représentait le compositeur du futur, pour d'autres, un simple créateur à la mode. Luc Ferrari, né le 5 février 1929 à Paris, apprend très jeune le piano. La tuberculose […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luc-ferrari/#i_19239

HENRY PIERRE (1927-2017)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 374 mots
  •  • 1 média

« Le musicien et compositeur Pierre Henry aimait travailler en solitaire, uniquement à partir de sons qu'il manipulait, à de grandes œuvres inscrites sur la bande magnétique. Pour lui, au commencement était le son et non la note : : « Les notes, ce n'est rien, pour moi, cela ne représente rien, c'est bête, les notes, c'est bon pour les compositeurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-henry/#i_19239

HYPERSONS

  • Écrit par 
  • Pierre TOURNOIS
  •  • 2 749 mots
  •  • 2 médias

On appelle hypersons ou ondes hypersonores les ondes acoustiques ou élastiques cohérentes dont la fréquence est supérieure à 10 9  Hz. La structure périodique de la matière et l'ordre de grandeur des dimensions atomiques limitent leur fréquence maximale possible aux environs de 10 13  Hz. La longueur d'onde des hypersons varie de quelques microm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hypersons/#i_19239

ILLUSIONS AUDITIVES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude RISSET, 
  • David WESSEL
  •  • 3 854 mots
  •  • 5 médias

Les illusions auditives n'ont été soumises que relativement récemment à l'étude en laboratoire, alors que les illusions visuelles, mieux connues, font depuis longtemps l'objet de spéculations scientifiques ; en fait, quelques-unes des illusions auditives les plus frappantes ont été démontrées dans la seconde moitié du xx e  siècle. C'est qu'il suff […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/illusions-auditives/#i_19239

IMPLANT COCHLÉAIRE

  • Écrit par 
  • Michel MONDAIN, 
  • Alain UZIEL
  •  • 708 mots

Les progrès récents de la neurophysiologie et de l'électronique ont permis d'élaborer des appareillages capables de court−circuiter des éléments sensoriels défaillants. C'est ainsi que les surdités sensorielles bilatérales et profondes peuvent être corrigées par un implant cochléaire qui restitue une perception auditive utile. Il s'agit de supplée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/implant-cochleaire/#i_19239

INFRASONS

  • Écrit par 
  • Leonid PIMONOW
  •  • 3 241 mots
  •  • 3 médias

On entend par infrasons des vibrations mécaniques de basses fréquences dont la gamme est définie par les propriétés de l'ouïe humaine. Si les périodes des vibrations acoustiques se répètent plus fréquemment que quelque 16 à 20 fois par seconde, l'oreille commence à les intégrer. Apparaît alors la sensation bien connue de la tonalité. Par contre, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/infrasons/#i_19239

KUDELSKI STEFAN (1929-2013)

  • Écrit par 
  • Melinda C. SHEPHERD
  •  • 314 mots

Ingénieur suisse d’origine polonaise, Stefan Kudelski inventa en 1951 le Nagra, premier magnétophone portable professionnel. Stefan Kudelski naît le 27 février 1929 à Varsovie. Sa famille fuit la Pologne au début de la Seconde Guerre mondiale et s’installe finalement en Suisse, à Lausanne, au milieu des années 1940. Kudelski étudie le génie élec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stefan-kudelski/#i_19239

LACHENMANN HELMUT (1935- )

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 1 109 mots

Le compositeur allemand Helmut Friedrich Lachenmann naît le 27 novembre 1935 à Stuttgart. De 1955 à 1958, il accomplit ses études musicales à la Musikhochschule de sa ville natale, où il a notamment pour professeurs le compositeur autrichien Johann Nepomuk David (théorie et contrepoint) et Jürgen Uhde (piano). De cette époque datent le cycle pianis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/helmut-lachenmann/#i_19239

LE MUET A LA PAROLE (colloque)

  • Écrit par 
  • François ALBERA
  •  • 1 109 mots

Il existe une actualité du son enregistré, dupliqué, mixé, mis en scène, de son histoire et son évolution depuis la fin du xix e  siècle. Au cours de l'année 2004, à Paris, un colloque international organisé à l'auditorium du Louvre par une équipe du C.N.R.S., « Le muet a la parole », l'exposition Sons & Lumières. Une histoire du son dans l'art d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-muet-a-la-parole/#i_19239

LÉVINAS MICHAËL (1949- )

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 2 429 mots

Dans le chapitre « Un alchimiste du son »  : […] Né le 18 avril 1949 à Paris, Michaël Lévinas – fils du philosophe Emmanuel Lévinas – étudie au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, où il a notamment Olivier Messiaen comme maître en composition, Yvonne Lefébure, Vlado Perlemuter et Yvonne Loriod comme professeurs de piano. Son parcours est également marqué par ses rencontres avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-levinas/#i_19239

LINGUISTIQUE - Domaines

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 5 095 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La phonétique »  : […] La phonétique est l'étude des sons du langage, en tant que réalités physiques observables dans toutes les langues. Ce secteur de la linguistique emprunte certains concepts d'analyse à d'autres disciplines : l'étude de la production des sons emprunte à la physiologie ; l'étude de la transmission et de la perception des sons emprunte à l'acoustique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linguistique-domaines/#i_19239

MÉLODIE

  • Écrit par 
  • Henry BARRAUD
  •  • 4 131 mots
  •  • 1 média

La mélodie est l'élément premier de la musique. Premier en ce qu'il en est la manifestation la plus spontanée et la plus naturelle, conjointement avec le rythme, dont on ne peut se passer et qui lui est en quelque sorte consubstantiel – encore qu'il puisse y avoir rythme sans mélodie, mais non mélodie sans rythme. Car c'est ce dernier qui découpe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/melodie/#i_19239

MICROÉLECTRONIQUE

  • Écrit par 
  • Claude WEISBUCH
  •  • 13 674 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Quelques rappels sur la numérisation »  : […] La numérisation de l'information, des signaux et des images est le fondement de l'exploitation des utilisations de la microélectronique. Pour numériser l'information , les chiffres et les lettres sont représentés par des ensembles d'impulsions de tension, les « bits » d'information. Un bit correspond à « 0 » si l'impulsion est de 0 volt (en fait i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microelectronique/#i_19239

MOUSSE, physique

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 783 mots
  •  • 1 média

Une mousse se définit en physique comme un amas de bulles, celles-ci étant des sphères plus ou moins parfaites renfermant un gaz et entourées d’une mince pellicule souvent liquide . Des canaux de liquide soutiennent cet assemblage. Les bulles de savon, avec lesquelles tous les enfants ont un jour joué, en sont l’exemple le plus courant : elles se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mousse-physique/#i_19239

MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre BILLARD, 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 10 134 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La musique et le bruit »  : […] La musicologie comparée ne saurait sans doute pas plus nous éclairer sur la nature du fait musical que l'histoire des religions n'apporte de contribution positive à la théologie. Qu'est-ce que la musique ?... C'est sans doute, en dernier recours, dans un approfondissement de l'expérience musicale propre à chacun de nous qu'il est possible de risque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique/#i_19239

MUSIQUE CONTEMPORAINE - L'évolution de la musique depuis 1945

  • Écrit par 
  • Michel CHION, 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 5 037 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre «  Perception et musiques nouvelles »  : […] Il est possible de distinguer deux grandes tendances dans l'évolution de la musique depuis le début du xx e  siècle : celle qui accorde la primauté aux relations entre les sons – illustrée, par exemple, par les compositeurs sériels – et celle qui s'attache à l'élaboration du son lui-même, et qui consiste, selon Jean-Claude Risset, à « sculpter le s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-contemporaine-l-evolution-de-la-musique-depuis-1945/#i_19239

MUSIQUE CONTEMPORAINE - La musique sérielle et le dodécaphonisme

  • Écrit par 
  • Pierre BARBAUD, 
  • Rémi LENGAGNE
  •  • 3 022 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le dodécaphonisme de J. M. Hauer »  : […] Josef Matthias Hauer, né en 1883 à Wiener-Neustadt, en Autriche, était instituteur. Autodidacte dans le domaine musical, il écrit dès 1911 dans un système à douze sons parfaitement cohérent, qu'il précise en 1918 sous le nom de Zwölftongesetz . Il en expose les principes dès 1920 dans une brochure intitulée Vom Wesen des Musikalischen ( De l'esse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-contemporaine-la-musique-serielle-et-le-dodecaphonisme/#i_19239

NOLLET JEAN ANTOINE (1700-1770)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 280 mots

Physicien français, l'abbé Jean Antoine Nollet est né à Pimprez (Oise) le 18 novembre 1700 et mort à Paris le 24 avril 1770. Après avoir collaboré avec Charles Dufay, il publia en 1746 une Théorie des affluences et effluences simultanées dans laquelle il considérait l'électricité comme un fluide pénétrant dans les corps par des pores. Sa controve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-antoine-nollet/#i_19239

OBJET SONORE

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 223 mots

Dans le sens que Pierre Schaeffer a donné à ce vocable dès 1952 dans À la recherche d'une musique concrète , puis développé dans son ouvrage fondateur Traité des objets musicaux (1966), l'objet sonore constitue en quelque sorte une extension de la notion de note à tous les sons audibles ; on sait en particulier depuis Schaeffer que les bruits ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/objet-sonore/#i_19239

ONDELETTES

  • Écrit par 
  • Alexandre GROSSMANN, 
  • Bruno TORRESANI
  •  • 5 718 mots

Dans le chapitre « 5. Au-delà des ondelettes »  : […] En dépit du grand nombre de succès qu'elle a pu rencontrer et de la diversité des applications qu'elle a trouvées, l'analyse par ondelettes est loin de nous donner une réponse universelle et définitive au problème de représentation et de codage des signaux. Cependant, elle fournit souvent une réponse qui n'est pas très éloignée de la réponse optima […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ondelettes/#i_19239

OTOÉMISSIONS ACOUSTIQUES

  • Écrit par 
  • Paul AVAN, 
  • Pierre BONFILS
  •  • 1 982 mots

Les otoémissions acoustiques sont des sons de faible intensité engendrés par l' oreille interne, puis transmis par la chaîne des osselets (étrier, enclume, marteau) au tympan et émis dans le conduit auditif externe, où ils peuvent être enregistrés par un microphone miniaturisé. Découvertes en 1978 par le Britannique D. T. Kemp, les otoémissions ont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otoemissions-acoustiques/#i_19239

"PALÉOPHONE" DE CHARLES CROS ET PREMIER ENREGISTREMENT DE LA VOIX HUMAINE PAR EDISON

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 350 mots
  •  • 2 médias

Enregistrer les sons puis les reproduire au moyen d'un appareil est une quête fort ancienne. Alors qu'il séjourne à Sablé au début de 1877, Charles Cros rédige une courte note, « Procédé d'enregistrement et de reproduction des phénomènes perçus par l'ouïe », dans laquelle il expose le principe de ce qu'il nomme « Paléophone » (« voix du passé ») : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleophone-de-charles-cros-et-premier-enregistrement-de-la-voix-humaine-par-edison/#i_19239

PARLANT CINÉMA

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 8 151 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Une vague de films néo-muets. »  : […] On assiste depuis quelques années à une vague numériquement faible mais très remarquée de films qu’on pourrait dire « néo-muets » et comportant des intertitres : Juha (Aki Kaurismäki, 1999), Three Times (Hou Hsiao-hsien, 2005), Des trous dans la tête   ! (Guy Maddin, 2006), La Antena (Esteban Sapir, 2007). Tab o u (Miguel Gomes, 2012), The A […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-parlant/#i_19239

PAYSAGE SONORE

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 376 mots

Le compositeur canadien R. Murray Schafer, né en 1933, est à l'origine du concept de paysage sonore : le terme original anglais, soundscape , créé par Schafer, vient de la contraction de sound (« son ») et de landscape (« paysage »). Dans son livre The Tuning of the World (1977 ; traduction française par Sylvette Gleize Le Paysage sonore , 1979) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paysage-sonore/#i_19239

PERCUSSION, musique

  • Écrit par 
  • Jean GAUTHIER, 
  • Sylvio GUALDA, 
  • Paul MÉFANO
  •  • 5 618 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Évolution de la percussion dans l'orchestre occidental »  : […] Certains solistes professionnels de l' improvisation en chant grégorien, au début du Moyen Âge, utilisaient quelques instruments à percussion tels que sistres, tambourins, par exemple, pour accompagner leurs mélodies ; il en est de même pour les trouvères et les troubadours. Toutefois, aux débuts de l'orchestre classique au xvii e  siècle, les comp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/percussion-musique/#i_19239

PHONÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Denis AUTESSERRE
  •  • 3 557 mots
  •  • 5 médias

La phonétique est définie, à peu près unanimement, comme « l'étude des sons du langage ». Cet accord, sur une formule particulièrement vague, ne suffit pas à masquer les dissensions profondes qui se manifestent lorsqu'il s'agit de préciser l'objet, les méthodes, en somme le statut scientifique de cette discipline et, par là même, les rapports qu'e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phonetique/#i_19239

PIÉZO-ÉLECTRICITÉ

  • Écrit par 
  • Pierre VOVELLE
  •  • 4 735 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Génération et réception de sons ou d'ultrasons »  : […] La génération et la réception de sons ou d'ultrasons font en général appel à la résonance du composant piézo-électrique utilisé, afin d'obtenir un bon rendement électro-acoustique. Des pastilles de céramique piézo-électrique sont parfois utilisées comme générateurs de sons (réveils, montres à quartz, signaux sonores de faible intensité). Les ultra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piezo-electricite/#i_19239

POLICE SCIENTIFIQUE

  • Écrit par 
  • Robert GAURENNE, 
  • Bertrand LUDES, 
  • Hélène PFITZINGER
  • , Universalis
  •  • 10 061 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Identification par la voix »  : […] La production de la parole est un processus complexe dont le son qui en résulte est rapidement évolutif (de l'ordre de la milliseconde). Il est également fonction de celui qui parle (le locuteur). Les sons sont produits par les vibrations des cordes vocales, qui déterminent l'importance et la forme du flux d'air s'échappant des poumons, et ils son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/police-scientifique/#i_19239

PRODUCTEUR DE MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Florent MAZZOLENI
  •  • 7 263 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Sam Phillips et Sun Records »  : […] Même si Elvis Presley n’avait jamais enregistré au studio Sun, Sam Phillips (1923-2003) n’en serait pas moins l’un des producteurs les plus visionnaires et influents du xx e  siècle, eu égard à la profusion de talents qui ont enregistré dans son studio en l’espace de quelques années, d’Elvis Presley à B.B. King, d’Howlin’ Wolf à Rufus Thomas, de Jo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/producteur-de-musique/#i_19239

RECONNAISSANCE DES MOTS À L'ORAL

  • Écrit par 
  • Régine KOLINSKY
  •  • 1 064 mots

Reconnaître les mots prononcés par un autre locuteur paraît naturel et aisé. Pourtant, reconnaître les mots parlés implique la résolution de problèmes complexes liés aux particularités de la parole. Lors d’une conversation ordinaire, l’auditeur doit traiter environ 200 mots par minute et ne dispose donc que de quelques centaines de millisecondes p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reconnaissance-des-mots-a-l-oral/#i_19239

REGNAULT VICTOR (1810-1878)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 451 mots

Physicien et chimiste français, né le 21 juillet 1810 à Aix-la-Chapelle, Victor Regnault était issu d'une famille pauvre et dut commencer à travailler comme assistant d'un drapier. Admis en 1830 à l'École polytechnique, il fit un séjour à Giessen (Allemagne) où il travailla sous la direction du grand chimiste allemand Justus von Liebig qui y avait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/victor-regnault/#i_19239

SAVART FÉLIX (1791-1841)

  • Écrit par 
  • Georges KAYAS
  •  • 175 mots

Physicien français né à Mézières et mort à Paris. Alors qu'il était chirurgien militaire, Félix Savart traduit le De arte medica du médecin romain du ~ i er siècle, Celse, puis, abandonnant la médecine, il se consacre exclusivement à l'acoustique. En 1819, Savart se rend à Paris, où son mémoire sur les instruments à cordes est présenté à l'Académ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felix-savart/#i_19239

SÉRIALISME (musique)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 468 mots

Dans le chapitre « Le sérialisme dodécaphonique »  : […] La technique du sérialisme dodécaphonique est inaugurée par Schönberg dans la dernière des Cinq Pièces pour piano , opus 23 (1920-1923). Le principe en est le suivant. Avant d'écrire une œuvre, le compositeur détermine une série de douze sons chromatiques, sans répétition, classés dans un ordre précis. Chacun de ces sons pourra être transposé à n' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serialisme/#i_19239

SONAR

  • Écrit par 
  • Xavier LURTON
  •  • 4 159 mots
  •  • 1 média

Les systèmes de détection et de localisation d'une cible sous-marine, ou d'un obstacle immergé, qui font appel à l'utilisation d'un signal sonore (acoustique) sont spécifiquement désignés par le terme « sonar ». Cet acronyme, issu de l'anglais sound navigation and ranging , se veut donc l'équivalent, en acoustique sous-marine, du radar ( radio dete […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sonar/#i_19239

SPECTRALE MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 744 mots

Jusqu'au milieu du xx e  siècle, les composantes de la musique ainsi que le travail du compositeur ont été décrits avec des termes non ambigus, très clairs, car liés au système traditionnel d'écriture en vigueur depuis plusieurs siècles : hauteur et durée d'un son, thème, harmonie, contrepoint... Au début des années 1950, l'émergence de la musique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-spectrale/#i_19239

SUPERFLUIDITÉ

  • Écrit par 
  • Sébastien BALIBAR
  •  • 5 816 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les quatre différents sons »  : […] Le fluide normal et le superfluide pouvant osciller indépendamment, Evgeny Lifshitz prédit en 1944, à partir des travaux de Tisza et Landau, l'existence de plusieurs sons différents. Le son habituel est appelé « premier son » : les deux fluides y vibrent en phase, et c'est bien une oscillation de densité (et de pression) qui se propage. Si, en reva […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/superfluidite/#i_19239

SYMPHONIE POUR UN HOMME SEUL (P. Schaeffer et P. Henry)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 243 mots

Le 18 mars 1950 a lieu à Paris, dans la salle de l'École normale de musique, le premier concert de musique concrète. Pierre Schaeffer et Pierre Henry présentent l'œuvre qu'ils ont signée ensemble, la Symphonie pour un homme seul , qui marque une rupture totale avec tout ce que l'on avait pu écouter auparavant : peu de mélodie, peu d'harmonie et, su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symphonie-pour-un-homme-seul-p-schaeffer-et-p-henry/#i_19239

SYNTHÉTISEUR, musique

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 603 mots

Les synthétiseurs sont des instruments de musique électroniques, capables de produire et de modifier électroniquement des sons, et fréquemment associés à un traitement informatique . Le synthétiseur engendre des signaux électriques ondulatoires, qu'il soumet ensuite à une série de transformations sélectionnées par l'interprète ou par le compositeur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/synthetiseur-musique/#i_19239

TÉLÉVISION - Télévision analogique terrestre

  • Écrit par 
  • Louis GOUSSOT, 
  • Stéphane LACHARNAY, 
  • Dominique NASSE
  •  • 7 947 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre «  Émetteurs de télévision »  : […] La difficulté d'obtenir de grandes puissances d'émission est due à la valeur élevée des radiofréquences, à la grande largeur de la bande vidéo et à la composante continue. Dans les tubes, on se heurte au temps de propagation des potentiels (ce qui conduit à de faibles dimensions d'électrodes), au temps de transit des électrons (qui oblige à rappro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/television-television-analogique-terrestre/#i_19239

TÉLÉVISION - Nouvelles télévisions

  • Écrit par 
  • Dominique NASSE
  •  • 9 026 mots

Dans le chapitre « Les fonctionnalités et l'électronique »  : […] L' électronique des récepteurs de télévision analogique terrestre utilise presque exclusivement des circuits intégrés spécifiques, sauf pour les tensions et les puissances élevées (balayage ligne des tubes cathodiques, notamment) et pour la tête haute fréquence, qui recourent à des semi-conducteurs discrets. La commande du changeur de fréquence du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/television-nouvelles-televisions/#i_19239

TIMBRE, musique

  • Écrit par 
  • Émile LEIPP
  •  • 1 348 mots
  •  • 1 média

Indépendamment de la durée, les musiciens attribuent aux sons musicaux des qualités particulières : hauteur, intensité et timbre. Le timbre, c'est ce qui distingue entre eux des sons de même hauteur et de même intensité . Pour le décrire, on utilise une terminologie empruntée au vocabulaire des sensations visuelles, tactiles, gustatives, etc. : un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/timbre-musique/#i_19239

VARÈSE EDGAR

  • Écrit par 
  • Hilda JOLIVET
  •  • 1 460 mots

Dans le chapitre « Maturité et invention »  : […] Le 1 er  avril 1917, dans un concert à la mémoire des morts « de toutes les nations », Varèse dirigea à New York la Messe de requiem de Berlioz et obtint un triomphe. On lui proposa la direction de l'orchestre de Cincinnati. Mais le mépris des convenances que Varèse affichait lui fut fatal. Quand il vint donner le concert « d'essai », il eut l'imp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edgar-varese/#i_19239

VOIX, physiologie

  • Écrit par 
  • Jean ABITBOL, 
  • Bernard VALLANCIEN
  •  • 4 685 mots

La communication parlée requiert l'utilisation des organes de la respiration, dans le but d'engendrer des séquences de phénomènes sonores, transitoires, opposables, assemblés dans un tout, suivant certaines règles et dont l'objet est de véhiculer l'expression de la pensée, selon la définition d'Abraham Moles. Dans la voix parlée, on doit distinguer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/voix-physiologie/#i_19239

Voir aussi

PHONE    SONE    SONIE

Pour citer l’article

André DIDIER, « SONS - Audiométrie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sons-audiometrie/