AMUSIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L’amusie est un trouble neurologique qui affecte à des degrés variables la perception et la production musicales. Celui-ci ne s’explique pas par une baisse de l’acuité auditive (surdité), une déficience intellectuelle ou motrice. Cette perte sélective de la fonction musicale contraste avec des compétences de langage qui peuvent demeurer intactes tout comme la reconnaissance des voix humaines et des bruits de l’environnement. Alors que les paroles d’une chanson sont reconnues, son air reste méconnaissable. Ce déficit a souvent pour origine une difficulté à traiter les petites variations de hauteur des sons au niveau du cerveau, mais peut aussi s’exprimer par une difficulté à suivre le rythme de la musique. Tandis que l’amusie dite « acquise » est consécutive à l’apparition d’une lésion cérébrale affectant le plus souvent les aires corticales auditives du lobe temporal de façon bilatérale, l’amusie congénitale est un trouble du développement qui n’est pas lié à la présence d’une lésion cérébrale apparue après la naissance. Le recours à la neuro-imagerie permet toutefois d’apporter des éclairages sur les bases biologiques de l’amusie congénitale. Des particularités anatomiques sont retrouvées au niveau du cortex cérébral et de la substance blanche, tous deux impliqués dans le traitement de la hauteur des sons, et suggèrent un développement anormal de certaines régions du lobe temporal (cortex auditif), du gyrus frontal inférieur et des faisceaux de fibres qui les relient. Une origine génétique est également rapportée pour certaines formes familiales d’amusie congénitale. Plusieurs tests évaluant la perception et la reconnaissance musicales chez l’enfant et chez l’adulte permettent de diagnostiquer ce trouble acquis ou congénital, ou du moins son versant réceptif.

—  Séverine SAMSON

Bibliographie

P. Albouy, M. Cousineau, A. Caclin et al., « Impaired encoding of rapid pitch information underlies perception and memory deficits in congenital amusia », in Scientific Reports, 2016

B. Tillmann, P. Albouy & A. Caclin, « Congenital amusias », in Handbook of Clinical Neurology, no 129, pp. 589-605, 2015.

Écrit par :

  • : docteur en psychologie, professeur de psychologie et neuropsychologie, membre senior de l'Institut universitaire de France

Classification


Autres références

«  AMUSIE  » est également traité dans :

CERVEAU ET MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Séverine SAMSON
  •  • 1 025 mots

ont montré que, même à l’âge adulte, le cerveau est susceptible de subir des changements liés à l’entraînement musical. De tels résultats ouvrent ainsi la voie à tout un champ de recherche visant à comprendre les bénéfices thérapeutiques de la musique pour la rééducation des troubles cognitifs et affectifs provoqués par une lésion du cerveau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cerveau-et-musique/#i_56793

MUSICOTHÉRAPIE

  • Écrit par 
  • Marie-Ève HOFFET
  •  • 1 914 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Bases théoriques contemporaines de la musicothérapie »  : […] sont de localisations très diffuses, corticales et sous-corticales, si bien que même avec des lésions cérébrales étendues, il demeure possible de percevoir la musique et d’y répondre, ce qui serait alors une base de la rééducation des sujets atteints. A contrario, la lésion de certaines aires cérébrales entraîne une « amusie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musicotherapie/#i_56793

Pour citer l’article

Séverine SAMSON, « AMUSIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/amusie/