SOCIOLOGIE HISTORIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Herbert Spencer

Herbert Spencer
Crédits : AKG

photographie

Auguste Comte

Auguste Comte
Crédits : Hulton Getty

photographie


La comparaison historique

Ce travail de comparaison historique et de recherche de l'origine des phénomènes sociaux constitue la marque des sociologues qui tentent de proposer un schéma général d'analyse des sociétés et du changement en leur sein. Si tous partent des œuvres de Weber et Durkheim, tous utilisent pourtant l'histoire de manière différente. Norbert Elias reste, parmi les sociologues, celui qui a le plus pratiqué la comparaison historique, en s'efforçant de mettre en valeur des processus historiques de transformation des sociétés, et il invite, dans Qu'est-ce que la sociologie ? (1970), à « distinguer, par-delà la diversité des faits historiques isolés, le parallélisme structurel qui sous-tend l'évolution du champ social dans son ensemble ». Mais par rapport à ses devanciers, Norbert Elias est plus attentif à la précision de la périodisation et s'appuie sur une analyse historique beaucoup plus précise et affinée, par exemple lorsqu'il étudie avec Eric Dunning le « football populaire dans l'Angleterre médiévale et prémoderne » comme un exemple du processus général de transformation des sensibilités – dans le sens d'une moindre tolérance à la violence, d'un autocontrôle plus important et d'un renforcement des relations d'interdépendance entre les individus. Pierre Bourdieu, pour sa part, privilégie un usage différent de l'histoire, qui va au-delà de la comparaison : pour lui, le retour sur la genèse empirique des phénomènes sociaux permet de prévenir le risque scolastique de « déshistoricisation » et de rappeler que les formes politiques ou intellectuelles aujourd'hui en vigueur ont une histoire, qu'il s'agisse par exemple de la figure de « l'auteur » dans Les Règles de l'art (1991) ou de la « philosophie pure » dans L'Ontologie politique de Martin Heidegger (1988).

L'historicisation des phénomènes et des comportements sociaux contemporains ne se résume donc pas à une mise en contexte ou à un [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages


Écrit par :

  • : maître de conférences en sociologie à l'université de Poitiers, chercheur au C.U.R.A.P.P., C.N.R.S., université d'Amiens

Classification


Autres références

«  SOCIOLOGIE HISTORIQUE  » est également traité dans :

AGULHON MAURICE (1926-2014)

  • Écrit par 
  • Quentin DELUERMOZ
  •  • 1 328 mots
  •  • 1 média

Historien, professeur au Collège de France, spécialiste d’histoire de la France des xix e et xx e  siècles. Né à Uzès (Gard) en 1926 dans une famille d’instituteurs républicains, Maurice Agulhon effectue ses études à Avignon puis à Lyon, avant d’être reçu à l’École normale supérieure en 1946. Agrégé en 1950, professeur d’histoire en lycée et en khâgne, il devient en 1954 attaché de recherche au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-agulhon/#i_42947

CASTEL ROBERT (1933-2013)

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 1 415 mots

Dans le chapitre « Le primat du social »  : […] C'est dans cette perspective que Robert Castel, dont la femme était psychiatre, ami de Franco Basaglia et investi dans le réseau « Alternative à la psychiatrie », écrit sa thèse, une généalogie du traitement social de la folie ( L'Ordre psychiatrique , 1976), puis une analyse du modèle américain ( La Société psychiatrique avancée , 1979), concluant ce cycle avec une étude charnière sur l'émergenc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-castel/#i_42947

ELIAS NORBERT (1897-1990)

  • Écrit par 
  • Alain GARRIGOU
  •  • 1 796 mots

À la fin de sa vie, Norbert Elias avait trop attendu la reconnaissance publique pour se croire enfin compris. Si la qualité de l'œuvre en était la seule clé, cette reconnaissance eût dû venir plus tôt. Nul ne dénierait en tout cas son ambition. La théorie de la civilisation forgée par Elias se frotte à des faits empiriques selon une posture méthodologique obstinée. Il fallait de l'originalité p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/norbert-elias/#i_42947

NUDITÉ ET PUDEUR (H. P. Duerr) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 1 054 mots

Publiées à Bâle à la veille de la Seconde Guerre mondiale, les grandes études de Norbert Elias sur La Civilisation des mœurs et La Dynamique de l'Occident ont été accessibles au public français au cours des années 1970. Complétée par La Société de cour (1969, trad. franç. 1974), cette contribution capitale à l'anthropologie historique a fourni une présentation générale et une explication global […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nudite-et-pudeur/#i_42947

TRANSFERTS CULTURELS

  • Écrit par 
  • Michel ESPAGNE
  •  • 4 517 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Comparatisme, influence, transfert culturel »  : […] Dans l’analyse de ce qui constitue un transfert culturel, il importe d’éviter un certain nombre d’écueils. Le premier d’entre eux est celui de la comparaison et du comparatisme. La comparaison implique la mise en parallèle de deux entités dont on se limite à observer les ressemblances et les différences. Les deux éléments ainsi opposés sont définis par le sujet qui les compare. Le découpage du ré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/transferts-culturels/#i_42947

Voir aussi

Pour citer l’article

Laurent WILLEMEZ, « SOCIOLOGIE HISTORIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-historique/