SOANE sir JOHN (1753-1837)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'architecte anglais Soane appartient à la catégorie des artistes qui découragent toute tentative de classification. Par sa longue carrière, la diversité de ses sources et la coexistence de tendances divergentes dans l'ensemble de son œuvre, il a déconcerté l'analyse formelle, celle d'Emil Kaufmann par exemple. Ce dernier, tout en stigmatisant les contradictions entre la théorie et la pratique de Soane, distingue chez lui : des survivances baroques, des tentations « révolutionnaires » et une certaine prémonition des formules de l'Art nouveau ; il admet enfin que, « sans être un grand réformateur, il fut certainement une des personnalités les plus intéressantes de l'histoire de l'architecture ». Le jugement de Kaufmann est moins étrange qu'il n'y paraît, si on le replace dans l'attitude globale de la critique historique vis-à-vis de l'éclectisme, attitude tour à tour dépréciative et fascinée. Or il est incontestable que Soane fut en son temps le « champion de l'éclectisme ». En effet, s'il fut bien, aux côtés de Nash, l'un des maîtres de la dernière phase du classicisme en Angleterre, il élabora concurremment un style profondément original où il intégra les nombreuses tendances esthétiques du début du xixe siècle. Il illustra ce syncrétisme dans sa propre maison qu'il érigea à la fois comme un manifeste et un testament, puisqu'il la légua à l'État avec ses dessins et l'ensemble de ses collections pour en faire un musée.

Issu d'un milieu modeste, Soane fut conscient très tôt de sa vocation pour l'architecture. À l'âge de quinze ans, il vint à Londres où il entra d'abord au service de George Dance, puis de Henry Holland, auprès duquel il acquit une parfaite connaissance de la pratique architecturale. Parallèlement à cette formation « sur le tas », il suivit les cours de Sandby à la Royal Academy et remporta une médaille d'or en 1776 ; peu de temps après, une bourse d'étude lui fut accordée pour séj [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : ingénieur au C.N.R.S., enseignante à l'École nationale supérieure d'architecture de Versailles

Classification


Autres références

«  SOANE sir JOHN (1753-1837)  » est également traité dans :

JOHN SOANE, LE RÊVE DE L'ARCHITECTE (exposition)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 991 mots

Architecte parmi les plus réputés de son époque en Grande-Bretagne, John Soane (1753-1837) est un des créateurs de formes les plus originaux du néo-classicisme. Ses archives, ses dessins et ses maquettes sont conservés à Londres, par le musée qu'il créa dans sa propre ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-soane-le-reve-de-l-architecte/#i_16139

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Architecture

  • Écrit par 
  • Monique MOSSER
  •  • 7 812 mots
  •  • 28 médias

Dans le chapitre « Néo-classicisme et mouvement pittoresque : le syncrétisme comme langage (1750-1820) »  : […] On considère parfois que le palladianisme fait partie intégrante du néo-classicisme et bien des traits palladiens se retrouveront dans des œuvres de la fin du xviii e siècle ou même du xix e . Mais on a vu que l'éclairage historico-politique permettait de le circonscrire assez nettement. Le milie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anglais-art-et-culture-architecture/#i_16139

HISTORICISME, art

  • Écrit par 
  • Hubert DAMISCH
  •  • 4 672 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Du « grec » au « gothique » »  : […] Les développements de l'architecture de la Renaissance disent assez que la référence – essentiellement culturelle, « humaniste » – à l'Antiquité aura joué dans un sens productif, et sans donner cours, sauf exception, au pastiche, où se complairont au contraire nombre des architectes du xix e  siècle, parmi les meilleurs. Et quant à l'architecture […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/historicisme-art/#i_16139

NÉO-CLASSICISME, arts

  • Écrit par 
  • Mario PRAZ, 
  • Daniel RABREAU
  •  • 8 099 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Le style Empire »  : […] La partie théorique du néo-classicisme se complète au cours du xviii e  siècle, qui voit aussi la naissance d'œuvres originales (les tableaux de David : Hector et Andromaque , Le Serment des Horaces , Brutus , Marat , Les Sabines  ; les s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neo-classicisme-arts/#i_16139

ROMANTISME

  • Écrit par 
  • Henri PEYRE, 
  • Henri ZERNER
  •  • 22 144 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « La sculpture et l'architecture »  : […] On n'a guère parlé jusqu'ici que de la peinture, ne citant que quelques sculptures. L'époque romantique produisit cependant des œuvres retentissantes dans ce domaine, telles que le Roland furieux (Salon de 1831, Louvre) de Jehan Duseigneur (1808-1866). Mais les vraies réussites, comme les chefs-d'œuvre de Rude et de Barye, ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/romantisme/#i_16139

Pour citer l’article

Monique MOSSER, « SOANE sir JOHN - (1753-1837) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/soane-sir-john/