SANTÉ ET ENVIRONNEMENT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le préambule de la Constitution de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), adoptée le 22 juillet 1946, définit la santé non pas comme l'absence de maladies mais comme un « état de bien-être total physique, social et mental de la personne ». Cet énoncé a été complété en 1986 par la charte d'Ottawa qui prévoit la mise en place par les États de politiques de soins et qui introduit la place de l'environnement dans la santé humaine. Selon l'OMS, au moins 25 % des maladies pourraient être évitées en agissant sur l'environnement : c'est le cas des maladies diarrhéiques et broncho-pulmonaires, du paludisme et des conséquences de l'exposition à diverses substances, de la pollution de l'air et de l'eau, etc. Cette liste exclut les facteurs socioculturels, les effets à long terme d'expositions non quantifiables et l'impact des catastrophes naturelles. Bien que la notion d'environnement soit imprécise, le lien entre l'environnement et la santé, ou plutôt entre l'environnement et les risques pour la santé, est ainsi nettement affirmé. Il correspond à des situations profondément différentes les unes des autres. Comme l'environnement dans toutes ses acceptions influe sur l'état de santé des humains, il est inutile de chercher à dresser la liste des situations potentiellement à risque. En revanche, on peut examiner le lien entre environnement et santé en tant qu’il se rapporte soit à l'affrontement à la nature soit aux conséquences de l'anthropisation de l’environnement.

Bouleau en fleur

Photographie : Bouleau en fleur

Même la nature la plus proche n'est pas sans danger. Ce bouleau (ou cyprès etc) familier cause au moment de sa floraison, lorsque son pollen est transporté par le vent, des allergies respiratoires parfois inquiétantes. 

Crédits : Katafei/ Shutterstock

Afficher

L'homme confronté à une nature inquiétante

Le Traité des airs, des eaux et des lieux d'Hippocrate de Cos est certainement l'ouvrage le plus connu de ce médecin grec, texte popularisé en France par la traduction qu'en fit Émile Littré en 1840. On doit à ses considérations sur la physiologie et sur le climat – alors assimilé au régime des eaux et des vents – de placer la maladie hors du champ des dieux, sans pour autant aller jusqu’à définir un lien réel avec l’environnement. Littré en retient prudemment que l'exposition de l'homme à telle ou telle circonstance atmosphérique le rend plus sensible à telle ou telle maladie. Le lien entre la santé et l'environnement acquiert, au début du xixe siècle, une dimension majeure dans laquelle Hippocrate sert plutôt de caution que de maître. Ce néo-hippocratisme s'accommode parfaitement de la théorie des miasmes produits par la putréfaction de matières organiques et dispersés par les vents : l'environnement putride ou pestilentiel est tenu pour être à l'origine des fièvres, telles que la fièvre jaune et le paludisme, mais aussi de nombreuses autres maladies. Le néo-hippocratisme se coule également bien dans la géographie médicale climatique, comme celle que développe Heinrich Berghaus dans les planches médicales de son Physikalischer Atlas publié à partir de 1838, où il associe les maladies aux caractéristiques climatiques des lieux où l'homme réside. Ce lien entre santé et environnement climatique s'enracine lui-même dans les descriptions biogéographiques d'Alexander von Humboldt et d'Aimé Bonpland, tirées de leur voyage en Amérique tropicale et publiées de 1807 à 1834, ainsi que dans les innombrables discussions sur la capacité de l'homme européen à résister aux maladies qu'il rencontre en dehors du climat tempéré qui est son lieu habituel.

Les maladies ne sont pas les mêmes en tous lieux et la réponse des hommes, selon leur origine, n'est pas non plus la même. Ce dernier problème devient crucial en France avec l'occupation de l'Algérie : peut-on s'adapter au climat de ce pays ? L'armée et les colons y sont décimés par les fièvres. Un débat à ce sujet durera tout au long du xixe siècle, avec des recrudescences d'intérêt liées à des événements coloniaux et aux désastres sanitaires qui les accompagnent : colonisation de l'Algérie et paludisme, expédition au Mexique et sensibilité à la fièvre jaune, comptoirs du Sénégal et également fièvre jaune, etc. Avec la colonisation méthodique de l'Afrique, de l'Asie du Sud-Est et de Madagascar, la mortalité incroyablement élevée des colons et des militaires démontre que l'environnement tropical est fondamentalement hosti [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Médias

Bouleau en fleur

Bouleau en fleur
Crédits : Katafei/ Shutterstock

photographie

Intoxication au mercure, Minamata (Japon)

Intoxication au mercure, Minamata (Japon)
Crédits : W. Eugène Smith/ D.R.

photographie

Cerf et biches

Cerf et biches
Crédits : M. Gorpenyuk/ Shutterstock

photographie

Afficher les 3 médias de l'article

Écrit par :

  • : chercheur en histoire des sciences, université Paris-VII-Denis-Diderot, ancien chef de service à l'Institut Pasteur

Classification

Autres références

«  SANTÉ ET ENVIRONNEMENT  » est également traité dans :

AGRICULTURE BIOLOGIQUE

  • Écrit par 
  • Céline CRESSON, 
  • Claire LAMINE, 
  • Servane PENVERN
  •  • 7 860 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Gestion de la santé des plantes et des animaux »  : […] Un des fondements de la gestion sanitaire, des plantes comme des animaux, est de renforcer le système immunitaire et les défenses naturelles des organismes et de l’agroécosystème. En agriculture biologique, la protection des cultures est fondée sur la prévention des dommages causés par les ravageurs, les maladies et les adventices. Elle est caractérisée par une suite d’interventions mises en œuvr […] Lire la suite

ASTHME ET IMMUNITÉ INNÉE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 2 488 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Comment retrouver un environnement protecteur ? »  : […] Ainsi, l’excès d’hygiène pour se protéger des microbes dès la petite enfance n’est donc pas nécessairement favorable. Un environnement dit « naturel », au sens de non ou peu aseptisé, rendrait les enfants moins vulnérables aux allergies et à l’asthme. Mais comment retrouver un effet protecteur, puisqu’il est saugrenu d’envisager un retour au mode de vie rural du xix e  siècle ? Posée en ces termes […] Lire la suite

BISPHÉNOL A

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 825 mots

Le 4,4-isopropylidènediphénol, dit bisphénol A (ou BPA), et d'autres molécules apparentées sont largement utilisés dans l'industrie agroalimentaire pour tapisser l'intérieur d'emballages, dans les films à usage alimentaire, dans les biberons, mais aussi pour les papiers thermiques comme révélateur de couleur, les CD, les DVD, des adhésifs, des colles, etc. Pourtant, en dépit de ces usages multipl […] Lire la suite

BROUILLARDS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 4 267 mots
  •  • 3 médias

Le brouillard est une suspension de très petites gouttelettes d’eau recouvrant les paysages sous la forme d’un voile, le plus souvent blanchâtre, qui réduit fortement la visibilité. Il tend à être grisâtre lorsqu’il est peu dense, et à prendre une faible coloration lorsqu’il est associé à des particules de poussière ou de fumée. Son épaisseur verticale est comprise entre quelques mètres et plusie […] Lire la suite

MARÉES VERTES

  • Écrit par 
  • Alain MENESGUEN
  •  • 734 mots

Depuis les années 1970, un nombre croissant de plages et de vasières de la côte bretonne sont envahies, du printemps à l'automne, par une prolifération de macro-algues vertes (ulves libres et entéromorphes fixées). Cette conséquence typique (phénomène dit d'eutrophisation) d'un enrichissement excessif des eaux côtières en substances nutritives, surtout azotées, nuit au tourisme et à la conchylicu […] Lire la suite

O.G.M. (ÉTUDE SÉRALINI SUR LES)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 458 mots
  •  • 1 média

Plusieurs végétaux génétiquement modifiés (OGM), maïs, soja, pomme de terre, tomate, etc., ont été mis sur le marché depuis la fin des années 1990. Selon le cas, ces végétaux sont moins sensibles aux insectes, résistent à des herbicides ou possèdent des propriétés alimentaires particulières. En Europe, chaque culture en champ a été précédée de tests aux échelons national et européen pour évaluer […] Lire la suite

PARABÈNES

  • Écrit par 
  • Patrick BALAGUER
  •  • 830 mots

Dans le chapitre « Des molécules controversées »  : […] Les parabènes font l'objet de vives controverses car ils sont soupçonnés d'augmenter la survenue de tumeurs du sein et de nuire à la fertilité masculine notamment en agissant pendant le développement du fœtus. Le 3 mai 2011, l'Assemblée nationale a adopté, au nom du principe de précaution, une proposition de loi visant à interdire les parabènes et deux autres familles de produits chimiques qui so […] Lire la suite

PARTICULES ATMOSPHÉRIQUES

  • Écrit par 
  • Karine DESBOEUFS, 
  • Jean-François DOUSSIN
  •  • 6 941 mots
  •  • 7 médias

L’atmosphère est composée non seulement de gaz – dont les plus importants sont de loin l’azote et l’oxygène – mais également de particules solides et liquides en suspension dans l’air. Celles-ci, de composition chimique et de taille variées, contribuent de façon importante à la pollution atmosphérique observée dans différentes régions du monde. À ce titre, les particules sont très étudiées depuis […] Lire la suite

PÉRIURBANISATION

  • Écrit par 
  • Estelle DUCOM
  •  • 4 445 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'argument environnemental »  : […] Cette thèse met en évidence les problèmes environnementaux accrus par la périurbanisation : pollution atmosphérique due en particulier au gaz carbonique, causée par l'automobile, consommation énergétique, changements d'utilisation des sols et dégradation des ressources naturelles, dégradation paysagère. La consommation d'énergie relative au transport des habitants est fortement corrélée aux densit […] Lire la suite

PERTURBATEURS ENDOCRINIENS

  • Écrit par 
  • Vincent LAUDET
  •  • 3 828 mots
  •  • 5 médias

Le grand public est alerté régulièrement sur les risques liés à l'exposition de l'homme à certains produits chimiques présents dans l'environnement. La toxicité du bisphénol A, l'épandage de pesticides sur les cultures ou encore les risques associés aux déchets industriels déversés dans les rivières font l'objet de nombreux débats dans les médias. Depuis la Seconde Guerre mondiale, l'utilisation […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

17 octobre 2022 France. Condamnation de l'État pour non-respect des seuils de pollution de l'air.

Ces astreintes sont principalement reversées aux institutions publiques agissant en faveur de l’environnement et de la santé, ainsi qu’aux organismes de surveillance de la qualité de l’air.  […] Lire la suite

24 novembre - 8 décembre 2021 Allemagne. Présentation du contrat de coalition entre les sociaux-démocrates, les Verts et les libéraux.

Le Parti social-démocrate (SPD) se réserve les portefeuilles de l’Intérieur, de la Défense et de la Santé ; les Verts doivent prendre la direction d’un grand ministère de l’Économie, de l’Énergie et du Climat, ainsi que des ministères des Affaires étrangères, de l’Environnement et de l’Agriculture ; le FDP, partisan de l’orthodoxie budgétaire, obtient les ministères des Finances et de la Justice. […] Lire la suite

27 octobre 2021 Canada. Remaniement ministériel.

Les principaux changements concernent la nomination de la ministre du Développement économique et des Langues officielles Mélanie Joly (PLC) au ministère des Affaires étrangères et du ministre du Patrimoine canadien et ancien collaborateur de l’ONG Greenpeace Steven Guilbeault (PLC) au ministère de l’Environnement et du Changement climatique. Le député de Québec Jean-Yves Duclos (PLC) est nommé à la Santé et la ministre ontarienne Anita Anand (PLC) à la Défense nationale. […] Lire la suite

7 juillet 2021 Inde. Large remaniement gouvernemental.

Le Premier ministre Narendra Modi procède à un vaste remaniement ministériel, remplaçant notamment le ministre de la Santé Harsh Vardhan, dont la gestion de la pandémie de Covid-19 était vivement critiquée, et le ministre de la Justice Ravi Shankar Prasad, jugé responsable de nombreuses arrestations arbitraires par les défenseurs des libertés. Outre ces deux figures du gouvernement, dix autres ministres avaient démissionné la veille, parmi lesquels les ministres de l’Environnement et du Travail, également très impopulaires. […] Lire la suite

3 septembre 2020 France. Présentation du plan de relance de 100 milliards d'euros.

Enfin, il octroie 36 milliards au renforcement de la cohésion sociale et territoriale par des mesures en faveur de l’emploi, de la construction de logements sociaux ou de la prise en charge de la dépendance, auxquelles s’ajoutent celles prises dans le cadre du Ségur de la santé. Les syndicats, l’opposition et une frange de la majorité dénoncent le fait qu’aucune contrepartie n’a été demandée aux entreprises en matière d’emploi et d’environnement. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Gabriel GACHELIN, « SANTÉ ET ENVIRONNEMENT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 février 2023. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/sante-et-environnement/