SAHUL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

On pourrait s'étonner de voir associer la Nouvelle-Guinée à l'ensemble Australie-Tasmanie. Ici, en effet, un monde de chasseurs et cueilleurs, là, une population qui pratique l'horticulture et l'élevage. Néanmoins, ces deux îles et ce continent ont en commun de se distinguer linguistiquement du monde austronésien (en dehors des enclaves mélanésiennes en Nouvelle-Guinée) et leur préhistoire récente en diffère. Ils ont également en commun les anciens temps de leur préhistoire.

La préhistoire du continent sahulien

Sahul est le nom de la plate-forme continentale située entre la Nouvelle-Guinée et l'Australie, sous les mers de Timor et d'Arafoura ; c'est une partie de l'ancien bouclier australien. Pendant les grandes régressions marines consécutives aux glaciations du Quaternaire, cette plate-forme, émergée, réunissait la Nouvelle-Guinée et l'Australie, se poursuivait à l'ouest et au sud de l'Australie, et englobait la Tasmanie. L'ensemble est appelé le continent de Sahul : ces mêmes régressions réunissaient alors à l'Asie les îles indonésiennes jusqu'à la ligne de Wallace, en formant ainsi un second ensemble continental appelé Sunda, du nom d'une autre plate-forme située à l'ouest de Bornéo. Les îles indonésiennes, plus orientales, séparées par des fonds marins plus importants, constituaient encore un archipel : la Wallacéa, entre les continents de Sahul et de Sunda. Cette séparation maritime entre l'Asie et l'Australie, très ancienne, remonte à l'époque primaire. Elle explique l'absence de mammifères placentaires sur le continent « sahulien » et la seule présence des marsupiaux et des monotrèmes. Le pithécanthrope, cet archanthrope qui atteignit Java, à l'extrémité orientale du continent de Sunda, ne put lui-même, apparemment, coloniser la Wallacéa. C'est aussi pour ces raisons qu'on n'i [...]

Sunda et Sahul pendant le maximum glaciaire

Sunda et Sahul pendant le maximum glaciaire

Dessin

Sunda et Sahul pendant le maximum glaciaire. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages


Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

José GARANGER, « SAHUL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sahul/