Océanie, archéologie



OCÉANIE - Préhistoire et archéologie

  • Écrit par 
  • José GARANGER
  •  • 4 141 mots
  •  • 1 média

L'Océanie insulaire s'étend sur plus du tiers de la surface du globe, mais ces terres émergées représentent à peine cent vingt mille kilomètres carrés. Cette dispersion explique que Magellan n'ait rencontré que deux atolls inhabités lorsqu'il traversa l'océan Pacifique (c'est lui qui le baptisa ainsi), depuis le détroit qui porte aujourd'hui son nom, […] Lire la suite

SAHUL

  • Écrit par 
  • José GARANGER
  •  • 4 070 mots
  •  • 1 média

On pourrait s'étonner de voir associer la Nouvelle-Guinée à l'ensemble Australie-Tasmanie. Ici, en effet, un monde de chasseurs et cueilleurs, là, une population qui pratique l'horticulture et l'élevage. Néanmoins, ces deux îles et ce continent ont en commun de se distinguer linguistiquement du monde austronésien (en dehors des enclaves mélanésiennes en Nouvell […] Lire la suite


Affichage 

Océanie : préhistoire

carte : Océanie : préhistoire

carte

L'hypothèse d'un peuplement d'origine asiatique de l'Océanie est aujourd'hui toujours admise quoique nuancée. Son étude, dans les trois aires culturelles principales que constituent Polynésie, Micronésie et Mélanésie, se fonde sur des données relevant de l'anthropologie... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Sunda et Sahul pendant le maximum glaciaire

carte : Sunda et Sahul pendant le maximum glaciaire

carte

Sunda et Sahul pendant le maximum glaciaire. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Océanie : préhistoire

Océanie : préhistoire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Sunda et Sahul pendant le maximum glaciaire

Sunda et Sahul pendant le maximum glaciaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte