SACRIFICE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La nature du sacrifice

Au lieu de chercher l'unité du sacrifice dans un point de départ bien hypothétique, car on ne sait rien des origines, ne vaudrait-il pas mieux la chercher, par exemple avec H. Hubert et M. Mauss, dans le mécanisme même de la cérémonie ? Le sacrifice est avant tout une consécration : l'homme et le divin ne sont pas en contact direct, il faut un intermédiaire entre eux pour qu'ils puissent communiquer. C'est aussi une offrande, mais ce n'est pas une offrande ordinaire ; dans l'oblation, l'objet reste intact ; dans le sacrifice, il est détruit : « Le sacrifice est un acte religieux qui, par la consécration d'une victime, modifie l'état de la personne morale qui l'accomplit ou de certains objets (par exemple, la maison quand on enterre une victime dans ses fondations) qui l'intéressent. » On trouve donc d'abord des rites d'entrée : le sacrifiant est dépouillé de son être profane, il est purifié ; le lieu, les instruments sont sacralisés ; la victime est consacrée par des lustrations et mise en contact avec le sacrifiant. Puis vient l'immolation de la victime ; le corps détruit est alors mis en rapport, suivant le cas, avec le monde sacré (rites expiatoires) ou avec le monde profane (communion alimentaire), c'est-à-dire avec les êtres qui doivent profiter du sacrifice. Enfin, les rites de sortie permettent au sacrifiant de revenir au monde profane, qui en est désormais métamorphosé. Ce schéma ne changerait jamais, mais, selon la fin recherchée, les diverses parties prennent des développements différents ; dans les sacrifices d'ordination, les rites d'entrée sont les plus nombreux ; dans l'expiation, ce sont les rites de sortie. Cette théorie repose sur la distinction durkeimienne entre le sacré et le profane ; on comprend dans ces conditions que, pour pouvoir établir un contact entre les deux, un intermédiaire soit nécessaire et que cet intermédiaire doive être détruit, car le sacré est extrêmement contagieux et cette contagion est dangereuse : « Si le sacrifiant s'engageait jusqu'au bout dans le rite, il y [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Médias de l’article

Monument aux bourgeois de Calais, A. Rodin

Monument aux bourgeois de Calais, A. Rodin
Crédits : Simon Bilbault

photographie

Rite vaudou

Rite vaudou
Crédits : Romano Cagnoni/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  SACRIFICE  » est également traité dans :

AFRIQUE NOIRE (Culture et société) - Religions

  • Écrit par 
  • Marc PIAULT
  •  • 9 611 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Pratiques rituelles »  : […] Les relations avec les dieux sont assurées par la pratique de la prière, de l'offrande, du sacrifice, la consécration d'autels, la fabrication d'objets rituels comme les masques, la musique, la danse et la possession. En tout état de cause, chaque activité de l'homme est mêlée plus ou moins profondément à la religion qui en marque les différentes phases. Cela n'implique pas nécessairement une reli […] Lire la suite

AGNEAU SYMBOLISME DE L'

  • Écrit par 
  • Jacques PONS
  •  • 864 mots

Il n'y a guère lieu de distinguer entre les termes « moutons », « brebis » et « agneaux », qui traduisent presque au hasard, en grec et en latin, les nombreux mots hébreux désignant le bétail ovin. De même, la présence d'un chevreau au lieu d'un agneau dans l'imagerie chrétienne primitive était sans doute non intentionnelle, le sacrifice de ces deux victimes étant tenu pour équivalent dans la Bibl […] Lire la suite

AGNI

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 906 mots

Divinité de la religion védique qui personnifie le feu (en sanskrit, agni  : feu). Plusieurs « éléments » naturels (l'eau, la terre, l'air, etc.) tiennent une place importante dans la mythologie et le culte védiques, conjointement avec des « objets » cosmiques (le Soleil, la Lune, les rivières) et des « puissances » quasi abstraites (le temps, l'amour, la pensée, l'empire). Au tout premier rang de […] Lire la suite

ĀTMAN

  • Écrit par 
  • Michel HULIN
  •  • 886 mots

La notion d' ātman est une des notions clés de la pensée indienne, une des plus anciennement attestées aussi. Sa signification première a sans doute été celle de «  souffle vital » (en allemand : Atem ). Eu égard à son usage comme pronom réfléchi, à l'accusatif, en sanskrit, l'habitude s'est prise de la rendre par «  Soi » (en anglais : Self  ; en allemand : Selbst ). Sa grande originalité, par r […] Lire la suite

AUTELS

  • Écrit par 
  • Louis LÉVY
  •  • 3 687 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Autels et cultes »  : […] Il y a plusieurs sortes d'autels, selon les différentes traditions cultuelles. La première a son origine dans l'immolation des victimes en l'honneur de la divinité. L'étymologie en conserve la trace : le mizbeah des Hébreux est le lieu où l'on égorge ; l' altare des Latins, celui où l'on fait brûler. Les premiers sacrifices ont été offerts directement sur le sol, pratique que l'on rencontre encore […] Lire la suite

BANQUET RITUEL

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY
  •  • 390 mots

Banquet appartenant à la catégorie des repas totémiques, des sacrifices mangés et des cérémonies de communion. Selon Freud, le banquet rituel serait la reproduction et la fête commémorative d'un événement historique, à savoir le « parricide primitif » (meurtre du père de la horde par ses fils jaloux). Au cours de ce repas, les fils se réconcilient rétrospectivement avec le père offensé. En consomm […] Lire la suite

BANTOU

  • Écrit par 
  • Luc de HEUSCH
  •  • 8 090 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Ancêtres et esprits de la nature »  : […] Les relations avec les ancêtres ou avec les esprits de la nature – et non avec un Être suprême lointain – constituent la toile de fond des religions bantoues. Le statut des ancêtres oscille entre deux situations opposées : certaines sociétés les considèrent comme fondamentalement bienveillants, d'autres comme potentiellement maléfiques. En tout état de cause, ils peuvent s'irriter dangereusement […] Lire la suite

CANNIBALISME

  • Écrit par 
  • Nicole SINDZINGRE, 
  • Bernard THIS
  •  • 4 178 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le cannibalisme institué »  : […] Dans les sociétés qui le pratiquent, le cannibalisme est toujours un acte rituel qui présente une structure sacrificielle. Mais il faut se garder, d'une part, de le confondre avec le sacrifice humain – dans lequel la victime, au lieu d'être un animal ou une chose, est une personne –, d'autre part, de le ramener à un simple « désir » de manger de l'homme, car, s'il existe dans les sociétés canniba […] Lire la suite

CIVILISATION ROMAINE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 4 283 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Les religions de l'Empire romain »  : […] Polythéiste, la religion romaine était indissociable des structures sociales et politiques de la cité. Tout magistrat, à commencer par l’empereur, exerçait des fonctions sacerdotales, en présidant les rites au côté des prêtres. Dans la pratique rituelle, le sacrifice consistait à offrir aux dieux un présent – soit un animal égorgé (sacrifice sanglant), soit des boissons, des graines, de l’encens […] Lire la suite

DELPHES

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN, 
  • Giulia SISSA
  •  • 9 601 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le rituel de la consultation »  : […] Autour de la Pythie, pendant des siècles et jusqu'à Constantin, toute une vie religieuse et cultuelle se déroule. Le temps est scandé : les consultations, d'abord annuelles (le sept du mois Byzios – février-mars –, jour anniversaire d'Apollon), furent, à partir d'une date indéterminée, mensuelles : elles avaient lieu le sept de chaque mois. Ce jour portait un nom qui en dénotait la qualité et la f […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

5-31 décembre 2006 États-Unis – Irak. Publication du rapport Baker-Hamilton et exécution de Saddam Hussein

sacrifice. Si Dieu le tout-puissant le désire, mon âme ira auprès des martyrs », commente l'ancien dictateur. Le 30, Saddam Hussein est pendu à Bagdad. Le président Bush déclare que son exécution « marque la fin d'une année difficile pour le peuple irakien et nos troupes ». Tandis que l'Iran et Israël se félicitent, la Libye dénonce l'exécution du  […] Lire la suite

8-28 juin 2005 Irak. Libération de Florence Aubenas et poursuite des violences

sacrifice [...] est vital pour la sécurité future des États-Unis » et que la publication d'un calendrier de retrait des troupes américaines ne ferait qu'encourager les insurgés.  […] Lire la suite

23-31 octobre 2002 Russie. Prise d'otages par un commando tchétchène à Moscou

sacrifice ». Le 27, les autorités font état d'un bilan de 117 morts parmi les otages, dont 2 seulement auraient été tués par balles. La nature du gaz utilisé par les forces spéciales n'est pas précisée et les familles des otages ne peuvent entrer en contact avec les quelque 400 blessés hospitalisés. L'insuffisance des secours est également mise en  […] Lire la suite

16-19 novembre 2000 États-Unis – Vietnam. Visite du président Bill Clinton au Vietnam

sacrifice des Vietnamiens des deux bords morts dans le conflit » et en formulant le souhait que ce passé « douloureux » soit « racheté par un avenir pacifique et prospère ». En indiquant « avec force » qu'il n'entend pas donner de leçon aux dirigeants vietnamiens, il affirme toutefois que « garantir le droit à l'exercice de la religion et à la dissidence […] Lire la suite

Pour citer l’article

Roger BASTIDE, « SACRIFICE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/sacrifice/