BOYLE ROBERT (1627-1691)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Robert Boyle

Robert Boyle
Crédits : Hulton Getty

photographie

Pompe de Boyle et Hooke

Pompe de Boyle et Hooke
Crédits : Hulton Getty

photographie


Né à Lismore (Irlande) et mort à Londres, le plus jeune des quatorze enfants de Richard Boyle, comte de Cork.

Après des études à Eton, Robert Boyle reçoit à Genève une éducation très libérale et y étudie les mathématiques. En 1642, il poursuit ses études à Florence, où il est initié aux travaux de Galilée. Rentré en Angleterre, il rencontre Samuel Hartlib, qui attire son intérêt sur la médecine et l'agriculture, puis sur la chimie. Fortement influencé par le Novum Organum de Francis Bacon et les idées de Descartes, il fait partie, en 1656, du groupe des « philosophes de la Nature », connu sous le nom de Invisible College ou Philosophical College, qui se réunit régulièrement pour discuter les résultats des expériences de ses membres (J. Wilkins, J. Wallis, S. Ward...) et qui fonde, en 1660, la Royal Society, dont Pepys est le premier président.

Robert Boyle

Robert Boyle

Photographie

Le physicien, chimiste et philosophe britannique d'origine irlandaise Robert Boyle (1627-1691). 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Pompe de Boyle et Hooke

Pompe de Boyle et Hooke

Photographie

L'Anglais Robert Boyle (1627-1691) construisit, avec Robert Hooke (1635-1703), cette pompe à air et l'utilisa lors de ses expériences sur l'élasticité et la nature de l'air. Il participa, en 1660, à la fondation de la Royal Society. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Boyle considère la théorie corpusculaire de Gassendi comme une approche originale et utile, mais, moins épicurien que ce dernier, il est l'un des plus fermes opposants aux idées scolastiques des « qualités » aristotéliciennes et de l'inexistence du vide, auxquelles il préfère les explications mécanistes et rationnelles en termes de « matière et de mouvement ».

Après les expériences d'Otto von Guericke, il construit, avec Robert Hooke, une pompe à air, à l'aide de laquelle il entreprend une série d'expériences sur l'élasticité et la nature de l'air, ce qui le conduit à la découverte de la loi qui porte son nom et celui de Mariotte, qui expérimentait alors en France : « à température constante une même masse d'air occupe un volume inversement proportionnel à sa pression ».

Dans une autre série d'expériences sur la fermentation des fruits et des légumes, il montre que cette fermentation provoque un dégagement d'« air » (notre gaz carbonique), qui sera l'« air fixe » des chimistes du siècle suivant.

Expérimentateur habile et original, Boyle publie un grand nombre de tra [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  BOYLE ROBERT (1627-1691)  » est également traité dans :

ÉLASTICITÉ ET COMPRESSIBILITÉ DE L'AIR

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 112 mots
  •  • 1 média

Par ses expériences sur l'élasticité et la compressibilité de l'air, le physicien et chimiste irlandais Robert Boyle (1627-1691) établit en 1661 les bases nécessaires à ce qui deviendra connu sous le nom de loi de Boyle-Mariotte, par référence aux travaux simultanés du Français […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elasticite-et-compressibilite-de-l-air/#i_9991

CHIMIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Élisabeth GORDON, 
  • Jacques GUILLERME, 
  • Raymond MAUREL
  •  • 11 163 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre «  Des quatre éléments naturels au concept d'élément chimique »  : […] Au commencement de la chimie, l'homme, qui se croit à l'écoute des choses, déchiffre les qualités sensibles qu'il rencontre – c'est-à-dire invente – dans l'expérience de la matière. La connaître, c'est nommer ses variétés, mais aussi les inscrire dans un ordre cosmologique. L'évidence des traits manifestes les a d'abord fait tenir pour essentiels ; d'où l' antique distinction des quatre éléments, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-histoire/#i_9991

FEU, élément

  • Écrit par 
  • Georges KAYAS
  •  • 636 mots
  •  • 2 médias

Au lieu de l'eau de Thalès et de l'air d'Anaximène, Héraclite d'Éphèse (~ 535-~ 475) pense que le principe de toutes choses est le feu, le Soleil lui-même n'étant qu'une mitraille incandescente. À ces trois éléments Empédocle ajoute la Terre. Dans la cosmogonie platonicienne ( Le Timée ), qui reprend et développe la théorie d'Empédocle, le feu est représenté par un tétraèdre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/feu-element/#i_9991

GAZ ANALYSE DES

  • Écrit par 
  • Henri GUÉRIN
  •  • 6 558 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Historique et évolution de la gazométrie »  : […] Jusqu'à la fin du xvii e  siècle, on ne se préoccupait pas de recueillir les gaz qui se produisaient au cours des réactions chimiques. Tous les gaz étaient alors confondus avec l'air, l'un des quatre éléments des alchimistes. Ceux-ci imaginaient-ils qu'il puisse exister d'autres fluides aériformes que l'air ? L'Anglais Robert Boyle (1627-1691), q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/analyse-des-gaz/#i_9991

HOOKE ROBERT (1635-1703)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 764 mots
  •  • 3 médias

Savant anglais qui fut l'un des esprits les plus féconds du xvii e siècle. Élève à Oxford, Robert Hooke attire, par sa remarquable dextérité et son esprit inventif, l'attention de Robert Boyle qui l'engage comme assistant dans son laboratoire (1655) et avec lequel il construit sa machine pneumatique. Cette machine permit à Boyle d'effectuer des e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-hooke/#i_9991

MATÉRIALISME

  • Écrit par 
  • Georges GUSDORF
  •  • 3 916 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Matérialisme et philosophie de la nature au XVIIIe siècle »  : […] Le mot matérialiste apparaît, semble-t-il, pour la première fois en 1675, sous la plume de Boyle (1627-1691). Savant, physicien et chimiste, celui-ci est un des créateurs de la science expérimentale ; les Anglais appellent loi de Boyle ce qu'en France on nomme loi de Mariotte, découverte simultanément par les deux hommes de science. En même temps qu'un savant, Boyle est aussi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/materialisme/#i_9991

MATIÈRE (physique) - États de la matière

  • Écrit par 
  • Vincent FLEURY
  •  • 5 801 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Historique de la recherche sur l'état de la matière »  : […] L'expérience immédiate de la matière est commune à tous les hommes, depuis qu'ils sont doués de raison. La distinction entre solide et liquide était certainement présente à l'esprit de nos ancêtres de la préhistoire. Cependant, on peut se contenter de faire remonter les interrogations scientifiques sur les différents états de la matière à plusieurs lignes d'observations ou d'activités humaines, i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere-physique-etats-de-la-matiere/#i_9991

MATIÈRE (physique) - État gazeux

  • Écrit par 
  • Henri DUBOST, 
  • Jean-Marie FLAUD
  •  • 8 280 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Équation d'état des gaz parfaits »  : […] L'étude expérimentale de la compressibilité des gaz montre qu'à température constante le volume et la pression d'un gaz varient en sens inverse. Pour un gaz soumis à des pressions modérées (inférieures à quelques bars) et maintenu à température constante, le produit de la pression (P) d'une masse donnée de gaz par son volume (V) est constant : [PV = C te ]. Cette loi porte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere-physique-etat-gazeux/#i_9991

MÉTHANOL ou ALCOOL MÉTHYLIQUE

  • Écrit par 
  • Bernard BACH
  •  • 482 mots
  •  • 1 média

Formule chimique : H—CH 2 OH Masse moléculaire : 32,00 g Point d'ébullition : 64,7  0 C Point de fusion : — 94  0 C Densité (à 0  0 C) : 0,814 Autrefois appelé carbinol ou esprit de bois (car obtenu par distillation du bois), l'alcool méthylique, aujourd'hui nommé méthanol, est un liquide incolore d'odeur agréable. Découver […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/methanol-alcool-methylique/#i_9991

Pour citer l’article

Georges KAYAS, « BOYLE ROBERT - (1627-1691) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-boyle/