RITES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'impureté

Les phénomènes de la vie naturelle et sociale qui ne sont pas conformes à des règles et à des modèles constants ont pour le « primitif » quelque chose de déroutant et d'inquiétant. Ce sont des menaces à la sécurité dans laquelle il aimerait pouvoir s'enfermer ; et, en même temps, ce sont des symboles de ce qui est plus puissant que la règle. Il s'agit donc bien, pour lui, des manifestations directes du numineux qui, sous cette forme immédiatement perceptible, est alors considéré comme une impureté. Deux attitudes rituelles contradictoires sont alors possibles : ou bien on se préserve du numineux et on s'en écarte, pour maintenir la cohésion d'une condition humaine bien réglée ; ou bien on renonce à la quiétude de cette situation bien déterminée pour utiliser et manier la puissance numineuse. Dans le premier cas, on a affaire aux rites qui séparent l'homme de l'impureté ; dans le second, aux rites magiques ; et c'est le même principe, vu sous l'un ou l'autre de ses aspects antithétiques, qui commande les deux types de rites.

Le numineux impur apparaît dans tout ce qui est insolite, anormal, extraordinaire, contraire aux règles naturelles et sociales. Et tout ce qui relève de cette catégorie est frappé d'interdictions qu'on nomme les « tabous ». Le tabou n'est pas motivé comme le sont les prohibitions morales ou hygiéniques ; mais, si on ne le respecte pas, on s'expose à être mis hors de l'ordre commun, à être cause de toutes sortes de malheurs, à être tenu éventuellement pour un sorcier, à être soi-même impur. Ce qui est frappé de tabou, c'est donc d'abord tout ce qui n'est pas habituel, comme les monstres, les jumeaux, les phénomènes rares, les nouveautés, les innovations. Ce sont aussi les gens qui violent les règles, par exemple en commettant l'inceste, l'adultère ou le meurtre. Mais ce sont encore ceux qui sortent de l'ordre commun, tels les chefs, ou les guerriers revenant d'une expédition. On ne doit pas les toucher. Certaines phases de l'existence paraissent aussi mettre e [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Écrit par :

  • : membre de l'Institut, professeur émérite à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification

Autres références

«  RITES  » est également traité dans :

ABORIGÈNES AUSTRALIENS

  • Écrit par 
  • Barbara GLOWCZEWSKI
  •  • 7 130 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Spiritualité : le Dreaming et la terre »  : […] Les sociétés aborigènes diffèrent beaucoup selon les régions et leur environnement. Mais certains principes leur sont communs, notamment le concept de Dreaming (rêve). Plutôt que comme un âge d'or mythique des origines et de la création, il faut l'entendre comme la mémoire virtuelle de tout ce qui fut, est et sera une mémoire de la terre et du cosmos. En ce sens, le Dreaming constitue un espace- […] Lire la suite

ADOLESCENCE

  • Écrit par 
  • Mihalyi CSIKSZENTMIHALYI, 
  • Universalis
  •  • 2 657 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une transition difficile »  : […] Les stéréotypes qui décrivent les adolescents comme des personnes rebelles, distraites, maladroites et arrogantes ont un fond de vérité. Entre douze et vingt ans, les jeunes subissent tant de changements physiques et sociaux qu'ils ont souvent du mal à savoir comment se comporter. Pendant la puberté, leur corps devient plus fort et de nombreuses hormones stimulent leurs désirs sexuels. Dans les s […] Lire la suite

AFRIQUE NOIRE (Culture et société) - Religions

  • Écrit par 
  • Marc PIAULT
  •  • 9 611 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Religion, lien entre les hommes et la nature »  : […] La religion, qui exprime une certaine conception du monde, rend avant tout compte de l'insertion d'un groupe donné dans un espace donné et tente de présenter une interprétation de l'ensemble perçu. C'est pourquoi cette représentation n'est pas imposée à l'extérieur, mais implique au contraire qu'il y a une ouverture, souvent très large, aux expressions venues de l'extérieur, qui sont la plupart du […] Lire la suite

AFRIQUE NOIRE (Arts) - Histoire et traditions

  • Écrit par 
  • Jean DEVISSE, 
  • Francis GEUS, 
  • Louis PERROIS, 
  • Jean POLET
  • , Universalis
  •  • 6 686 mots

Dans le chapitre « Entre l'au-delà et les vivants  »  : […] La religion fondamentale des peuples de l'Afrique équatoriale atlantique est le culte familial rendu aux ancêtres du lignage. Dans ces sociétés dont le fonctionnement repose quasi exclusivement sur la parenté et les relations de proximité, le culte des ancêtres avait, jusqu'au début du xx e  siècle, une grande importance pour assurer la cohésion sociale. Les individus se situent tous par rapport a […] Lire la suite

ARCHAÏQUE MENTALITÉ

  • Écrit par 
  • Jean CAZENEUVE
  •  • 7 026 mots

Dans le chapitre « La mentalité primitive selon Lévy-Bruhl »  : […] C'est contre la conception, commune à l'animisme et au rationalisme sociologique durkheimien, d'une homogénéité fondamentale de toutes les mentalités que Lévy-Bruhl a soutenu la spécificité de la mentalité qu'il nommait primitive et que nous appellerions plus volontiers aujourd'hui archaïque. Tandis que, pour l'animiste, les primitifs ont le même appareil intellectuel que nous, mais s'en servent […] Lire la suite

BANTOU

  • Écrit par 
  • Luc de HEUSCH
  •  • 8 088 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La vie rituelle »  : […] Les activités rituelles se distribuent de manière fort inégale dans les diverses sociétés bantoues. Les grands rites cycliques se développent principalement dans les royautés sacrées : au Rwanda, toutes les quatre générations le temps dynastique était aboli et l'ancien feu sacré qui avait brûlé pendant les quatre règnes précédents était éteint ; un nouveau feu était allumé en l'honneur de Gihanga […] Lire la suite

CANONISATION

  • Écrit par 
  • Joachim BOUFLET
  •  • 1 260 mots

La canonisation est, dans l'Église catholique, l'acte par lequel un personnage est proclamé officiellement saint, c'est-à-dire arrivé à l'union parfaite avec le Christ. La notion de sainteté existe dans le christianisme dès l'origine, car, « appelés par Dieu, non au titre de leurs œuvres mais au titre de son dessein et de sa grâce, justifiés en Jésus notre Seigneur, les disciples du Christ sont vé […] Lire la suite

CARNAVAL

  • Écrit par 
  • Annie SIDRO
  •  • 6 181 mots
  •  • 1 média

Le carnaval fait partie de ces manifestations festives qui reviennent chaque année aux côtés des fêtes calendaires religieuses telles que Noël ou Pâques. Reliée aux rythmes de la nature et de ses cycles, cette fête aux caractères archaïques tient un rôle important dans l'organisation symbolique du temps social. Le carnaval remonterait à la nuit des temps, et les peintures rupestres représentant d […] Lire la suite

CHINE - Droit

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CABESTAN
  •  • 10 297 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La tradition juridique chinoise »  : […] La tradition juridique chinoise est essentiellement pénale et mandarinale. En Chine, le droit a constamment eu pour fonction de maintenir l'ordre public et non de garantir les droits de l'individu face à l'État ou face aux autres individus. La loi ( fa ) définit les châtiments ( xing ) et investit les fonctionnaires de l'empereur d'un pouvoir sans limite pour les mettre en œuvre. Aux lois s'oppo […] Lire la suite

COUVADE

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 957 mots

Rochefort, un observateur français des indigènes caraïbes des Antilles, baptisa « couvade », au xvii e siècle, un ensemble de rites accomplis par le mari pendant la grossesse, l'accouchement de l'épouse et la période post-natale. « Au même temps que la femme est délivrée, note Rochefort, le mari se met au lit, pour s'y plaindre et faire l'accouchée [...]. On lui fait faire diète dix ou douze jour […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

Rejet de l’ordination d’hommes mariés. 10-12 février 2020

apostolique postsynodale Querida Amazonia publiée le 12 qui, par ailleurs, rend hommage à la culture et aux rites amazoniens raillés durant le synode par les évêques les plus traditionalistes. […] Lire la suite

France. Début de la campagne électorale. 10-19 février 1993

électorale à Montlouis-sur-Loire, dans la banlieue de Tours, ville où s'était tenu le congrès du Parti socialiste de 1920. Notant l'évolution de la conception du monde sur laquelle était fondé le socialisme et dénonçant la « société close attachée à ses rites » qu'incarne à ses yeux le parti, il propose […] Lire la suite

Vatican – Inde. Voyage du pape Jean-Paul II en Inde. 1er-10 février 1986

dans la Constitution. Du 5 au 9, le pape est dans le sud de l'Inde où il rencontre les chrétiens de rites syro-malabar et syro-malankar et procède à la béatification de deux religieux. Le 10, à Bombay, Jean-Paul II fait une déclaration sur la continence qui est en porte à faux avec le programme du gouvernement indien qui doit faire face à 15 millions de naissances par an. […] Lire la suite

Vatican – Afrique. Troisième voyage du pape Jean-Paul II en Afrique. 8-19 août 1985

Le 8, Jean-Paul II commence par le Togo son troisième voyage en Afrique. Après avoir ordonné onze nouveaux prêtres togolais, le pape se rend au bord du lac Togo, qui est un haut lieu de spiritualité où coexistent des rites animistes et un sanctuaire marial. Le 11, au cours d'une brève escale […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean CAZENEUVE, « RITES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 décembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/rites/