BLOCUS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Blocus de Berlin, 1948

Blocus de Berlin, 1948
Crédits : National Archives

vidéo

Crise de Cuba, 1962

Crise de Cuba, 1962
Crédits : Hulton Getty

photographie

Crise des fusées, 1962

Crise des fusées, 1962
Crédits : National Archives

vidéo


Comme toutes les institutions du droit de la guerre, le blocus a été profondément affecté par l'évolution des techniques de combat et la transformation des règles relatives au recours à la force. À l'origine, le blocus est une opération de guerre maritime par laquelle les forces navales d'un belligérant interceptent les communications avec une portion du littoral occupé par l'ennemi. Aujourd'hui, cette notion s'est étendue et dégradée. D'autres institutions, s'apparentant au blocus (embargo, quarantaine), mais plus souples et mieux adaptées aux conditions de la guerre moderne, se sont développées et tendent aujourd'hui à remplacer le blocus dans la gamme des instruments de coercition.

Dégradation de la notion classique

Pour saisir la dégradation de la notion classique de blocus, il faut analyser ses règles traditionnelles, puis en suivre le déclin.

L'institution dans le droit de la guerre traditionnelle

Jusqu'au xixe siècle, le blocus est une institution du droit de la guerre. Il implique donc l'existence de l'état de guerre entre la « puissance bloquante » et l'État bloqué. Il est soumis à des règles strictes, relatives à sa notification et à son effectivité.

La notification du blocus est une mesure de publicité destinée à porter à la connaissance des intéressés les intentions de la puissance bloquante. Il importe que les navires se dirigeant vers le littoral bloqué connaissent l'interdiction d'accès édictée par le belligérant. Le droit de la guerre impose donc une notification générale du blocus aux États tiers, par voie diplomatique. En outre, le commandant de la « force bloquante » est tenu de notifier sur les lieux, aux autorités locales, l'instauration du blocus. Faut-il, de surcroît, avertir les navires qui tenteraient de gagner la zone bloquée ? L'exigence d'une notification spéciale aux commandants des navires intéressés a fait l'objet d'une controverse à la fin du xixe siècle et au début du xxe ; la jurisprudence française considérait la notification spéciale comme une condition de validité du blocus, alors que les tribunaux britanniques, américains et japonais exigeaient seulement la connaissance [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  BLOCUS  » est également traité dans :

CUBA

  • Écrit par 
  • Marie Laure GEOFFRAY, 
  • Oruno D. LARA, 
  • Jean Marie THÉODAT, 
  • Victoire ZALACAIN
  •  • 24 411 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « La période spéciale »  : […] et le manque de carburant paralysent l'économie tout entière. Le pays doit se procurer sur le marché international des produits rares à un prix d'autant plus élevé que le blocus imposé par les États-Unis a été renforcé en 1996 par la loi Helms-Burton, qui frappe de sanctions économiques toute entreprise acceptant de faire des transactions avec Cuba […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cuba/#i_21921

GIBRALTAR

  • Écrit par 
  • Jean-Louis MIÈGE
  • , Universalis
  •  • 2 289 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le différend anglo-espagnol »  : […] la population se prononça pour le « maintien volontaire des liens avec le Royaume-Uni ». L'Espagne riposta par une première fermeture (mai 1968) de la frontière terrestre entre le Rocher et les territoires espagnols, fermeture renforcée en 1969 par l'interdiction faite à ses ressortissants travaillant à Gibraltar d'y poursuivre leur activité. La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gibraltar/#i_21921

GUERRE FROIDE

  • Écrit par 
  • André FONTAINE
  •  • 10 901 mots
  •  • 30 médias

Dans le chapitre « Le « coup de Prague » et le pacte atlantique »  : […] Quant au blocus de Berlin, il avait marqué le couronnement d'une série de mesures prises par les Soviétiques pour gêner les communications des Occidentaux avec leurs secteurs et ainsi, sans doute, les forcer à les abandonner. Les États-Unis, la Grande-Bretagne et la France ayant, le 18 juin 1948, promulgué une réforme monétaire dans leurs zones, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-froide/#i_21921

GUERRE FROIDE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 551 mots

Dans le chapitre « L’apogée de la guerre froide (1947-1962) »  : […] (secteurs américain, britannique et français), Staline réagit en établissant le blocus terrestre de Berlin-Ouest en 1948. La fermeté des États-Unis, qui maintiennent ouvert un couloir aérien pour ravitailler les Berlinois, conduit Moscou à reculer, sans pouvoir empêcher toutefois, en 1949, la division du pays en deux États […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-froide-notions-de-base/#i_21921

LESOTHO

  • Écrit par 
  • Dominique DARBON
  •  • 3 009 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Une vie politique mouvementée »  : […] P. En revanche, il s'attire l'ire de l'Afrique du Sud, qui commence, à partir de 1982, à lancer des actions de blocus ponctuels des frontières, à mener des incursions contre les réfugiés politiques de l'A.N.C. et qui soutient à partir de 1979 les attentats menés dans le pays par l'aile militaire du B.C.P., l'Armée de libération du Lesotho (L.L.A […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lesotho/#i_21921

NÉPAL

  • Écrit par 
  • Gilles BÉGUIN, 
  • Benoît CAILMAIL, 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Marc GABORIEAU, 
  • Luciano PETECH, 
  • Philippe RAMIREZ
  •  • 16 330 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La « démocratie panchayat » »  : […] l’occasion pour New Delhi de peser de tout son poids sur le royaume hindou. En 1986, les renégociations de ces traités se révèlent être particulièrement tendues et la situation atteint son paroxysme en mars 1989 avec la fermeture de ses frontières par l’Inde, provoquant une pénurie dans tout le royaume. Au-delà des conséquences économiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nepal/#i_21921

PALESTINIENNE AUTORITÉ

  • Écrit par 
  • Olivier CARRÉ, 
  • Aude SIGNOLES
  • , Universalis
  •  • 28 722 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « L'unité palestinienne en question »  : […] Peu après la prise de contrôle de la bande de Gaza par le Hamas, Israël impose un blocus aux populations de ce territoire. Parallèlement, la communauté internationale fait ouvertement alliance avec le Fatah de Mahmoud Abbas en Cisjordanie. Tel-Aviv ajoute à sa politique de marginalisation économique des actions militaires visant à saper les bases […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autorite-palestinienne/#i_21921

SEL

  • Écrit par 
  • Jean Claude HOCQUET
  •  • 11 194 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les guerres du sel »  : […] et ses voisines par exemple ; le sel fut utilisé comme arme économique par l'État fournisseur qui organisait son blocus contre ses clients devenus ses ennemis, mais l'État client pouvait s'adresser à d'autres et prendre des mesures de rétorsion, en refusant de laisser passer les grains destinés aux populations du territoire ennemi. La chute des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sel/#i_21921

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Pierre COT, « BLOCUS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/blocus/