QUATRIÈME RÉPUBLIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La France, une fois libérée de l'Occupation en 1945, devait se reconstruire. Il fallait rétablir les moyens de communication et les infrastructures économiques, relancer la production et les échanges, mais il était aussi urgent de rétablir une légitimité et un système politique, refaire une société sinon de consensus, du moins de régulation pacifique des conflits, assurer la présence de la France dans le concert des nations et adopter un statut pour les anciennes colonies françaises. Les grands idéaux de la charte du Conseil national de la Résistance, adoptée en mars 1944, qui prévoyait notamment la nationalisation des grandes entreprises, une planification de l'économie, un régime de sécurité sociale pour tous, devaient maintenant se confronter à l'épreuve de la mise en pratique. Cet article traitera d'abord des institutions et de leur fonctionnement, puis des forces politiques et des élections, avant d'esquisser un bilan de la période en matière économique et sociale, mais aussi de construction européenne et de sort réservé aux colonies françaises.

Les institutions et leur fonctionnement

La difficile élaboration de la Constitution

La IIIe République ayant disparu dans la débâcle de 1940, aucun système politique ne s'imposait naturellement après la « parenthèse » de Vichy. Dès la Libération, des pouvoirs de fait existaient : celui du général de Gaulle et de la Résistance extérieure, qui pouvait se prévaloir de la continuité de la France et d'une reconnaissance de la part des Alliés, celui de la Résistance intérieure qui avait participé activement à la lutte contre l'occupant et à la libération du pays. Théoriquement coordonnés, ces deux pouvoirs étaient en fait souvent opposés. Derrière cette lutte se posait la question de la place qui serait faite à l'avenir aux communistes, très influents dans les mouvements de Résistance. La première tâche du général de Gaulle, chef du gouvernement provisoire de la République française, fut d'asseoir son pouvoir, en intégrant et canalisant la Résistance in [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages




Écrit par :

  • : professeur émérite de science politique à Sciences Po Grenoble, chercheur au laboratoire Pacte (UMR 5194, CNRS/ université Grenoble Alpes/Sciences Po Grenoble)

Classification


Autres références

«  QUATRIÈME RÉPUBLIQUE  » est également traité dans :

DÉCOLONISATION

  • Écrit par 
  • Charles-Robert AGERON
  •  • 7 283 mots
  •  • 33 médias

Dans le chapitre « La décolonisation française »  : […] Confrontée à ces divers mouvements d'indépendance, la IVe République ne trouva pas de réponses institutionnelles adéquates. L'Union française, qui devait transformer l'Empire en une libre association de peuples, était une construction juridique conservatrice. Malgré son fédéralisme, l'autorité y demeurait entièrement entre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decolonisation/#i_10240

AFRIQUE (Histoire) - Les décolonisations

  • Écrit par 
  • Marc MICHEL
  •  • 12 320 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « L'Afrique noire francophone »  : […] politiques. Ces relations privilégiées avec le personnel de la IVe République ne furent pas à l'abri des remous de la guerre froide parce que le plus grand parti fédéral de l'Afrique noire française, constitué en 1946, le Rassemblement démocratique africain (R.D.A.), afficha son alliance avec le Parti communiste français et une sympathie ouverte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-histoire-les-decolonisations/#i_10240

INDÉPENDANCE DE L'AFRIQUE NOIRE FRANÇAISE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 497 mots

13 octobre 1946 Approuvée par référendum, la Constitution de la IVe République intègre les colonies dans l'Union française, qui perpétue une tradition impériale oscillant entre assimilation et intégration mais applique les dispositions de la conférence de Brazzaville sur la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/independance-de-l-afrique-noire-francaise-reperes-chronologiques/#i_10240

COMMUNISME EN FRANCE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 833 mots

Janvier 1947 Alors qu'aucune majorité n'est sortie des élections législatives du 10 novembre 1946 dans la première Assemblée nationale de la IVe République, le socialiste Paul Ramadier forme un gouvernement national où sont représentés les trois grands partis du moment : le P.C.F., le M.R.P. et la S.F […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communisme-en-france-reperes-chronologiques/#i_10240

DEFFERRE GASTON (1910-1986)

  • Écrit par 
  • Christian SAUVAGE
  •  • 1 390 mots

Dès 1946, Gaston Defferre connaît les honneurs ministériels. Il est successivement secrétaire d'Etat à la Présidence du Conseil dans l'éphémère gouvernement Félix Gouin, puis sous-secrétaire d'État à la France d'outre-mer dans le cabinet Léon Blum (1946-1947), ministre de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaston-defferre/#i_10240

FRANCE (Histoire et institutions) - La France d'aujourd'hui

  • Écrit par 
  • Serge BERSTEIN
  •  • 6 685 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le relèvement économique de la France »  : […] Conscient que l'initiative privée sera impuissante à permettre le redressement économique de la France, les gouvernements provisoires et les premiers gouvernements de la IVe République décident de prendre en main les instruments qui conditionnent celui-ci. Aussi procèdent-ils à un large programme de nationalisations dans les secteurs clés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-histoire-et-institutions-la-france-d-aujourd-hui/#i_10240

ALGÉRIE

  • Écrit par 
  • Charles-Robert AGERON, 
  • Jean LECA, 
  • Sid-Ahmed SOUIAH, 
  • Benjamin STORA
  • , Universalis
  •  • 42 034 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « L'insurrection de novembre 1954 »  : […] En octobre 1954, la France vit au rythme lent de la IVe République. René Coty occupe l'Élysée, Pierre Mendès France, l'hôtel Matignon et François Mitterrand est ministre de l'Intérieur. Charles de Gaulle est dans son « exil » de Colombey-les-Deux-Églises […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/algerie/#i_10240

BIDAULT GEORGES (1899-1983)

  • Écrit par 
  • Christian SAUVAGE
  •  • 915 mots
  •  • 2 médias

1944 pour descendre les Champs-Élysées, avant de faire de lui — seize jours plus tard — son ministre des Affaires étrangères. Fondée sur le tripartisme, la IVe République a besoin d'hommes comme Georges Bidault pour fonctionner. Fondateur du Mouvement républicain populaire (M.R.P.) avec Francisque Gay et André Colin, Georges Bidault joue un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-bidault/#i_10240

BOURGÈS-MAUNOURY MAURICE (1914-1993)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 947 mots

comme commissaire de la République à Bordeaux, du 26 juin 1945 à mars 1946. Il fut ensuite, jusqu'en 1958, député radical de la Haute-Garonne et se fit remarquer à la commission des finances de l'Assemblée avant d'être secrétaire d'État au Budget en 1947 et ministre des Finances du cabinet René Mayer en 1953. Ministre des Travaux publics en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-bourges-maunoury/#i_10240

CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - La période gaullienne (1958-1969)

  • Écrit par 
  • Pierre BRÉCHON
  •  • 8 840 mots
  •  • 20 médias

pouvoir s'explique par deux raisons principales. D'une part, le fonctionnement des institutions de la IVe République s'était révélé défaillant et l'Assemblée nationale n'arrivait pas à dégager des majorités de gouvernement durables. D'autre part, la menace d'un coup d'État militaire et d'une guerre civile était […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinquieme-republique-la-periode-gaullienne-1958-1969/#i_10240

CODIFICATION

  • Écrit par 
  • Guy BRAIBANT
  •  • 6 892 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La codification systématique »  : […] Ces idées ont été reprises au lendemain de la Seconde Guerre mondiale par le Comité central d'enquête sur le coût et le rendement des services publics, créé en 1946 auprès du chef du gouvernement. Cet organisme a proposé, dans ses rapports de 1947 et 1948, d'effectuer la codification générale et permanente des lois, règlements et circulaires, et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/codification/#i_10240

CONSEIL DE LA RÉPUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Daniel AMSON
  •  • 493 mots
  •  • 1 média

Dans les dernières années de la IIIe République française, le Sénat avait renversé un certain nombre de gouvernements, et notamment — en juin 1937 et en avril 1938 — les deux ministères dirigés par Léon Blum. Cela explique que les partis de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conseil-de-la-republique/#i_10240

CONSTITUTIONS FRANÇAISES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christian HERMANSEN
  •  • 1 669 mots

Constitution de 1946 Après le rejet par référendum, le 5 mai 1946, d'un régime à chambre unique, la Constitution du 27 octobre 1946 restaure un système très proche de celui de la IIIe République. Élue au suffrage universel masculin et féminin, l'Assemblée nationale est seule souveraine : le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constitutions-francaises-reperes-chronologiques/#i_10240

COSTE-FLORET PAUL (1911-1979)

  • Écrit par 
  • Christian SAUVAGE
  •  • 961 mots

Père fondateur de la IVe République, Paul Coste-Floret fut aussi un de ceux qui tentèrent de la réformer lorsqu'elle laissa entrevoir ses limites et ses faiblesses. Dès son arrivée au Palais-Bourbon, ses compétences sont reconnues et utilisées par cette IVe République en gestation. Il est, en effet, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-coste-floret/#i_10240

DELOUVRIER PAUL (1914-1995)

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 1 083 mots

Sous la IVe République, Delouvrier figure, en 1947-1948 puis en 1951 et 1953, parmi les fidèles collaborateurs de René Mayer, dont il admire l'intelligence pratique. Il est, à partir de juillet 1948 et pendant plusieurs années, directeur adjoint des Impôts ; en 1955, il sera nommé à la tête de la direction financière de la C. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-delouvrier/#i_10240

GAULLE CHARLES DE (1890-1970)

  • Écrit par 
  • Jean LACOUTURE
  •  • 7 642 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « De Londres à Paris »  : […] à l'Assemblée entre le général et les porte-parole des partis, M.R.P. compris. Après avoir obtenu l'approbation par référendum du projet de constitution qu'il cautionne, puis surmonté une grave crise avec les partis en novembre, le général en vient à se persuader que toute coexistence avec eux est impossible et brusquement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-de-gaulle/#i_10240

GAULLISME

  • Écrit par 
  • Serge BERSTEIN
  •  • 5 644 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le gaullisme d'opposition »  : […] à l'exposé de conceptions politiques dont la greffe sur les principes républicains traditionnels s'avère impossible. Sans doute le général de Gaulle remporte-t-il une première victoire le 21 octobre 1945 en faisant approuver par référendum la naissance d'une République nouvelle qui se substitue à la IIIe République (96 p. 100 de oui) et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaullisme/#i_10240

GOUIN FÉLIX (1884-1977)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre RIOUX
  •  • 1 033 mots

Alors que s'installe cette IVe République qu'il avait tant contribué à faire naître, sa carrière est stoppée par le « scandale des vins », révélé avec quelque tapage par Yves Farge, ministre du Ravitaillement du cabinet Bidault, à partir de juillet 1946. Vivement pris à partie dans la presse, mal soutenu par certains […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felix-gouin/#i_10240

GUERRE D'ALGÉRIE

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 227 mots
  •  • 1 média

Le 1er novembre 1954, les différentes tendances du nationalisme algérien, unifiées dans le nouveau Front de libération nationale (F.L.N.), déclenchent une insurrection armée contre la France, métropole de l'Algérie depuis 1830. La révolte prend […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-d-algerie/#i_10240

LANGEVIN-WALLON PLAN

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 478 mots

Élaboré en 1946 et en 1947 par une commission ministérielle présidée par Paul Langevin, puis, après la mort de ce dernier, par Henri Wallon, le plan Langevin-Wallon, bien que n'ayant jamais été appliqué en tant que tel, reste, en France, depuis la Libération, l'un des textes de référence essentiels en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plan-langevin-wallon/#i_10240

LANIEL JOSEPH (1889-1975)

  • Écrit par 
  • Raymond MORINEAU
  •  • 772 mots

Membre de droit et vice-président de l'Assemblée consultative, il est élu à l'Assemblée constituante en 1945, fonde en 1946 le Parti républicain de la liberté (P.R.L.), qui rassemble les modérés puis détient des portefeuilles ministériels dans différents gouvernements (André Marie, René Pleven, Edgar Faure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-laniel/#i_10240

LAROQUE PIERRE (1907-1997)

  • Écrit par 
  • Suzanne GRÉVISSE
  •  • 879 mots

Pierre Laroque fut appelé, dès septembre 1944, par Alexandre Parodi, ministre du Travail et de la Sécurité sociale (une appellation nouvelle) pour élaborer le plan de sécurité sociale qu'avait voulu le Conseil national de la Résistance. Certes, il existait déjà des institutions d'assistance ou de prévoyance publiques ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-laroque/#i_10240

LEJEUNE MAX (1909-1995)

  • Écrit par 
  • Éric HINTERMANN
  •  • 846 mots

membre de l'Assemblée consultative provisoire, puis des deux Assemblées constituantes. Il fait, sous la IVe République, une carrière politique brillante : il est député à l'Assemblée nationale pendant toute sa durée, de 1946 à 1958. Il est également président du conseil général de la Somme dès 1945, et maire de sa commune, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-lejeune/#i_10240

LOGEMENT SOCIAL

  • Écrit par 
  • Susanna MAGRI
  •  • 4 032 mots

Dans le chapitre « Les projets réformateurs »  : […] la conjoncture politique plus que le déséquilibre du marché immobilier. Ainsi, l'arrivée au pouvoir des républicains « progressistes » en 1879 est propice à la mobilisation des réformateurs libéraux, qui imprimeront à la loi du 30 novembre 1894 une orientation faiblement interventionniste, le rôle de l'autorité publique se limitant à encourager et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/logement-social/#i_10240

MARIE ANDRÉ (1897-1974)

  • Écrit par 
  • Paul MORELLE
  •  • 599 mots

Durant cette période, il ne cessera d'assumer des responsabilités gouvernementales : garde des Sceaux dans le cabinet Ramadier en 1947, puis, dans le premier cabinet Robert Schuman, chef du gouvernement du 24 juillet au 28 août 1948, vice-président du Conseil dans le second cabinet Robert Schuman et dans le cabinet Queuille […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-marie/#i_10240

MAURITANIE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BALANS, 
  • Pierre BOILLEY, 
  • François BOST, 
  • Universalis
  •  • 10 129 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La transmission de l'État colonial »  : […] Depuis l'instauration de la IVe République française en 1946, la Mauritanie, qui était jusque-là associée au Sénégal, peut élire ses propres représentants à l'Assemblée nationale. Les partis politiques se multiplient et, dès 1948, naît l'Union progressiste mauritanienne (U.P.M.), parti proche de l'administration coloniale et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mauritanie/#i_10240

MAYER DANIEL (1909-1996)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 985 mots

l'être rue Soufflot en mai 1981 ; il siégea à l'Assemblée consultative puis dans les deux Assemblées constituantes de 1944 à 1946. Ministre du Travail et de la Sécurité sociale dans le cabinet Blum de 1946, il garda le portefeuille des Affaires sociales ou celui du Travail près de trois ans dans les ministères Ramadier, Schuman, Marie et Queuille, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-mayer/#i_10240

MENDÈS FRANCE PIERRE (1907-1982)

  • Écrit par 
  • Maurice DUVERGER, 
  • Emile SCOTTO-LAVINA
  •  • 4 629 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Irréalisme politique et réalisme économique »  : […] Mais elle aurait empêché qu'on l'investît en 1954. Quand on voit les moyens utilisés par les députés de la IVe République pour bloquer le recours à un droit de dissolution pourtant très restreint, on imagine leur attitude s'il avait été discrétionnaire. Ils auraient pris soin de n'accepter jamais à Matignon que des Chautemps et des Queuille, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-mendes-france/#i_10240

MICHELIN ALFRED (1883-1975)

  • Écrit par 
  • Pierre LIMAGNE
  •  • 775 mots

sociales. Son rôle déborde parfois le cadre de telles activités, notamment lors des incidents politico-religieux qui affectent l'équilibre fragile de la IVe République. Ainsi, lorsque la loi Barangé-Marie va séparer, à propos du financement de l'enseignement primaire privé, socialistes et républicains populaires jusque-là […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-michelin/#i_10240

MONNET JEAN (1888-1979)

  • Écrit par 
  • Pierre GERBET
  •  • 2 041 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une méthode d’action »  : […] abrégé la Seconde Guerre mondiale d'une année. Après la guerre, Jean Monnet devint commissaire général au plan français de modernisation et d'équipement. Il mit en œuvre sa méthode : réunir chefs d'entreprises, techniciens, syndicalistes, fonctionnaires ; leur faire prendre conscience des problèmes communs et définir ainsi un programme accepté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-monnet/#i_10240

M.R.P. (Mouvement républicain populaire)

  • Écrit par 
  • René RÉMOND, 
  • Guy ROSSI-LANDI
  •  • 840 mots

On considère généralement que le courant démocrate-chrétien dont le Mouvement républicain populaire (M.R.P.) est issu a des racines politiques qui remontent à Lacordaire, à l'encyclique Rerum novarum du pape Léon XIII (1891) et au Sillon de Marc Sangnier. Plus précisément, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mouvement-republicain-populaire/#i_10240

PFLIMLIN PIERRE (1907-2000)

  • Écrit par 
  • Paul COLLOWALD
  •  • 779 mots

Pierre Pflimlin commença sa carrière ministérielle en 1946 comme sous-secrétaire d'État à la Population. Ministre de l'Agriculture (1947-1949 ; 1950-1951), ministre du Commerce (1951-1952), ministre de la France d'outre-mer, il fut également ministre des Finances et des Affaires économiques (1955-1956 ; 1957-1958) avant de devenir président du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-pflimlin/#i_10240

POLICE EN FRANCE DE LA LIBÉRATION À NOS JOURS

  • Écrit par 
  • René LÉVY
  •  • 5 033 mots

Dans le chapitre « Guerre froide, décolonisation, Mai-68 : priorité à la sauvegarde des régimes politiques »  : […] Sur le plan du maintien de l’ordre à l’intérieur, la IVe République a d’abord dû faire face à un cycle de troubles liés à la guerre froide, où la violence des manifestants ne le cédait en rien à la brutalité policière : grèves « insurrectionnelles » de la fin de l’année 1947 conduisant à une épuration […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/police-en-france-de-la-liberation-a-nos-jours/#i_10240

POLITIQUE - Les régimes politiques

  • Écrit par 
  • Georges BURDEAU
  •  • 8 477 mots

Dans le chapitre « Gouvernements par délégation parlementaire »  : […] Cette formule gouvernementale a été celle de la IIIe et de la IVe République en France ; elle résulte également de la pratique politique en Italie, en Belgique et dans les démocraties scandinaves. Si elle satisfait l'exigence démocratique, son application ne va pas sans difficultés. D'abord, le programme que le gouvernement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/politique-les-regimes-politiques/#i_10240

POUJADE PIERRE (1920-2003)

  • Écrit par 
  • Serge BERSTEIN
  •  • 847 mots

Pierre Poujade traverse en météore le ciel politique français des années 1950 sans laisser d'autre trace dans l'histoire qu'un terme, le « poujadisme », négativement connoté et servant à désigner un mouvement de protestation à courte vue, corporatiste, populiste et réactionnaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-poujade/#i_10240

R.P.R. (Rassemblement pour la République)

  • Écrit par 
  • Christian SAUVAGE
  • , Universalis
  •  • 1 234 mots
  •  • 1 média

emptynull […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rassemblement-pour-la-republique/#i_10240

SAKIET SIDI YOUCEF AFFAIRE DE (1958)

  • Écrit par 
  • Pierre-Robert LECLERCQ
  •  • 273 mots

Du 12 septembre 1957 au 7 février 1958, près de vingt incidents de frontière sont signalés dans la région du village tunisien de Sakiet Sidi Youcef. Le 8 février 1958 au matin, une escadrille française bombarde le village où le F.L.N. a ses cantonnements. L'on comptera soixante-dix morts et quatre-vingts blessés dans la population civile […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/affaire-de-sakiet-sidi-youcef/#i_10240

TREIZE MAI 1958

  • Écrit par 
  • Pierre-Robert LECLERCQ
  •  • 602 mots
  •  • 1 média

Le 15 avril 1958, accusé d'avoir trop cédé aux « bons offices » américains, le gouvernement présidé par Félix Gaillard est mis en minorité. Politiquement, le 13 mai, qui deviendra une date historique, commence ; il s'achèvera six semaines plus tard, le 1er juin, lorsque l'investiture sera accordée au ministère présidé par le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/treize-mai-1958/#i_10240

U.M.P. (Union pour un mouvement populaire)

  • Écrit par 
  • Pierre BRÉCHON, 
  • Universalis
  •  • 3 333 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'union du gaullisme, de la droite et du centre »  : […] avec le régime de Vichy, mais elle retrouva progressivement de la vigueur sous la IVe République, notamment autour du Centre national des indépendants et paysans (C.N.I.P.). Deux forces politiques nouvelles, fortes de leur participation à la Résistance, se structurent : le Mouvement républicain populaire (M.R.P.) et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/union-pour-un-mouvement-populaire/#i_10240

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre BRÉCHON, « QUATRIÈME RÉPUBLIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/quatrieme-republique/