Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ÉCLOGITES

Les éclogites – ainsi désignées par l'abbé Haüy pour indiquer la « sélection » (ἐκλογή) singulière de leurs minéraux – sont des roches essentiellement formées de grenat et de clinopyroxène particuliers ; leur composition chimique, généralement analogue à celle de basaltes et de gabbros, est souvent déficitaire en silice.

Loin de constituer une famille homogène, les éclogites traduisent des conditions de genèse variées. Dans les séries métamorphiques, ce sont habituellement des roches métamorphiques formées in situ. Au contraire, certaines éclogites en enclaves dans les roches ultrabasiques proviennent de la base de la croûte ou du « manteau » supérieur de la Terre et sont donc formées à de très grandes profondeurs : c'est le cas en particulier des enclaves d'éclogites à diamant trouvées dans les kimberlites.

Constitution et gisements

Le grenat des éclogites renferme des proportions variables d'almandin (Fe3Al2Si3O12), de pyrope (Mg3Al2Si3O12) et de grossulaire (Ca3Al2Si3O12), sous forme de solutions solides ; la quantité de grossulaire y est toujours inférieure à 50 moles p. 100. Le clinopyroxène, nommé omphacite, est aussi une solution solide formée de diopside (CaMgSi2O6) et de jadéite (NaAlSi2O6) en proportions variables ; il s'y ajoute parfois de l'acmite (NaFe3+Si2O6). Le rutile (TiO2), parfois le quartz (SiO2) et la magnétite (Fe3O4) sont accessoires. Certaines éclogites renferment en outre : disthène, zoïsite, amphiboles, mica sodique, olivine ou enstatite.

Éclogite - crédits : G. Godard/ IPGP

Éclogite

Les éclogites apparaissent dans deux types de gisements distincts : en enclave (xénolithes) dans des roches magmatiques basiques ou ultrabasiques (basaltes, kimberlites, certaines péridotites) ; en lentilles métriques ou hectométriques, groupées en essaims dans les séries métamorphiques formées de gneiss, de migmatites ou de micaschistes. Ces séries appartiennent à divers faciès minéralogiques (granulites, amphibolites, amphibolites à épidote, schistes à glaucophane), ainsi qu'à différents types de métamorphisme allant du type à glaucophane-jadéite jusqu'au type à disthène ; mais on ne connaît pas d'éclogites dans les séries métamorphiques à andalousite.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur de pétrographie à l'université de Paris-VI-Pierre-Marie-Curie

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Éclogite - crédits : G. Godard/ IPGP

Éclogite

Grenats des éclogites : composition chimique - crédits : Encyclopædia Universalis France

Grenats des éclogites : composition chimique

Localisation dans la croûte et le manteau terrestre - crédits : Encyclopædia Universalis France

Localisation dans la croûte et le manteau terrestre

Autres références

  • AMPHIBOLITES

    • Écrit par Gérard GUITARD
    • 795 mots
    ...abondants dans les orthoamphibolites. Les para-amphibolites sont souvent riches en diopside et en biotite ; elles montrent une texture rubanée, avec lits de composition minéralogique variée. Enfin, rappelons que les éclogites sont parfois transformées en amphibolites à grenat, par rétromorphose.
  • GRENATS

    • Écrit par Gérard GUITARD, Ramanathan KRISHNAN
    • 4 264 mots
    • 11 médias
    ...constituant pyrope, dont la proportion atteint couramment 30 p. 100, principalement sous l'effet de l'augmentation de la température (650-700 0C). Dans les éclogites, formées à des pressions élevées (P > 5 × 106 hPa), le grenat devient un constituant principal de la roche et renferme aussi...
  • MÉTAMORPHISME ET GÉODYNAMIQUE

    • Écrit par Christian NICOLLET
    • 6 010 mots
    • 8 médias
    ...transformée en éclogite de HP-BT à t4. Pendant la collision (en t5), lorsque la croûte continentale est sous-charriée sous la croûte océanique, cette éclogite est rapportée vers la surface tandis que le géotherme évolue vers de plus hautes températures. La pression exercée sur l’éclogite diminue tandis...
  • ROCHES (Classification) - Roches métamorphiques

    • Écrit par Gérard GUITARD
    • 4 352 mots
    • 8 médias
    Les amphibolites sont des roches basiques où l'amphibole est le minéral prédominant, les plus communes étant à hornblende et plagioclase, avec ou sans quartz et biotite, dans la mésozone ou la catazone de bas degré. Les prismes d'amphibole sont généralement répartis dans des plans ou des lits d'origine...

Voir aussi