PHILATÉLIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Philatélie et spéculation

La spéculation concerne uniquement les timbres neufs. Ils sont achetés directement aux guichets de la poste, ou bien rachetés sur le marché dans les mois qui suivent le retrait opéré pour créer une pénurie. Parfois, il s'agit d'une pénurie involontaire, la demande ayant été plus forte que l'offre. La spéculation a été particulièrement importante en France pendant la période de l'Occupation. Les rationnements entraînèrent une épargne forcée importante, s'ajoutant aux sommes acquises frauduleusement et qu'il fallait blanchir. Le timbre apparut comme le placement idéal, mais la grande quantité des timbres émis et leur utilisation très limitée ont gonflé les stocks. On considère habituellement que les timbres sont sortis de tout mouvement spéculatif au bout d'une vingtaine d'années après leur émission. À ce moment, leur cours est fixe et n'évoluera plus qu'en fonction des seuls critères de rareté vraie.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages






Écrit par :

Classification


Autres références

«  PHILATÉLIE  » est également traité dans :

C.I.O. (Comité international olympique)

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 10 239 mots

Dans le chapitre « Les commissions du C.I.O. »  : […] Le C.I.O. compte de multiples commissions en charge de dossiers spécifiques, certains étant parfois assez éloignés des questions strictement sportives. Le président est membre de droit de toutes les commissions. Certaines sont des commissions permanentes, mais le président peut établir des commissions et groupes de travail sur tout sujet, à chaque fois que cela lui semble nécessaire. Les commissio […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jacques HANOUNE, « PHILATÉLIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/philatelie/