PHILATÉLIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Philatélie et placement

La philatélie diffère considérablement des autres types de placements financiers dans le domaine artistique : il existe en effet des catalogues qui permettent de calculer assez exactement la valeur marchande d'une pièce ou d'une collection. La cote est un élément de référence et représente le prix de vente pratiqué par un négociant incluant ses frais commerciaux (bénéfice, stockage, etc.). On lui applique souvent une réduction de 30 à 60 p. 100. Le marché est actif et rassemble un grand nombre de négociants et d'amateurs. Une centaine de ventes aux enchères ou sur offres ont lieu chaque année en France. Le timbre peut être négocié facilement dans le monde entier, en outre il se prête facilement à l'anonymat et à la discrétion. À la différence des autres types de collection, une collection de timbres peut très bien être constituée de pièces moyennes que l'on peut acheter ou réaliser de manière fractionnée. Surtout, des études consacrées à son intérêt financier comparé aux autres types d'investissement classiques, il ressort qu'à long terme, sur 30 à 40 ans, il constitue probablement l'un des meilleurs placements possibles. C'est ainsi que les timbres classiques de France, oblitérés, ont augmenté de soixante-dix fois en francs constants, c'est-à-dire corrigés de l'inflation, de 1904 à 1978 (étude faite par Alain Massacrier et Jacques Reynaud). Pendant cette même période, le revenu personnel a été multiplié par cinq. La croissance du prix des timbres, tant oblitérés que neufs, a donc été sur cette période très largement supérieure à la croissance du revenu moyen. Les autres biens de placement (terrains, valeurs mobilières, or) ont un prix en « équivalent salarial » décroissant sur le long terme. Ils peuvent dépasser l'inflation, mais heureusement ils sont battus (ou devraient l'être) par l'évolution du revenu personnel. Seuls les timbres et quelques autres objets d'art voient leur prix en équivalent salarial augmenter. Ils ont pour Jean Fourastié des prix « surréels », parce qu'il n'existe aucune restriction concrète à leur variation. Cette est [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages






Écrit par :

Classification


Autres références

«  PHILATÉLIE  » est également traité dans :

C.I.O. (Comité international olympique)

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 10 239 mots

Dans le chapitre « Les commissions du C.I.O. »  : […] Le C.I.O. compte de multiples commissions en charge de dossiers spécifiques, certains étant parfois assez éloignés des questions strictement sportives. Le président est membre de droit de toutes les commissions. Certaines sont des commissions permanentes, mais le président peut établir des commissions et groupes de travail sur tout sujet, à chaque fois que cela lui semble nécessaire. Les commissio […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jacques HANOUNE, « PHILATÉLIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/philatelie/