BALKANS ou PÉNINSULE BALKANIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les Balkans de 1945 à 1990 : des voies de développement séparées

Les États balkaniques ont connu, de 1945 à la fin des années 1970, des rythmes de croissance élevés, supérieurs à ceux des pays développés, Japon excepté. Grèce, Yougoslavie et Bulgarie se situaient à un niveau de développement nettement supérieur à celui de l'Albanie. Partie de plus bas, celle-ci avait dû consentir d'autant plus d'efforts que sa population a triplé depuis 1945, cas d'espèce en Europe. Les objectifs, en gros, étaient partout les mêmes : développer les infrastructures et désenclaver, élever le niveau d'éducation et de formation professionnelle, étendre l'irrigation, industrialiser. Mais les États des Balkans les ont poursuivis en ordre dispersé, dans le cadre de choix politiques divergents.

Des systèmes politiques différents

La Grèce, conservée au camp occidental à l'issue de la guerre civile, fait partie de l'OTAN – comme la Turquie – et a adhéré en 1981 à la CEE. Passée de la monarchie à la république en 1973, elle constitue une démocratie parlementaire pluraliste depuis la fin de la dictature militaire des années 1967-1974. Les trois autres États ont vécu, de l'immédiat après-guerre jusqu'en 1990 (1992 pour l'Albanie), sous des régimes marxistes à parti unique, mais leur union autour de l'URSS a été de courte durée. La Yougoslavie, après la condamnation de son régime par le Kominform (1948), créa un système politique et social d'autogestion et, bien que réconciliée avec Moscou (1955), conserva une ligne politique indépendante marquée par un vigoureux engagement tiers-mondiste dans le cadre du mouvement des non-alignés. L'Albanie, hostile à la déstalinisation, rompit avec l'URSS en 1961, puis établit des liens privilégiés avec la Chine jusqu'à la rupture de 1978. Elle fit ensuite le difficile pari d'un développement autocentré. Seule la Bulgarie, membre du pacte de Varsovie, demeurait dans l'alliance soviétique.

Outre les différences de régime, des problèmes pendants, souvent liés à la question nationale, compliquaient les rapports entre les États balkaniques. Ainsi, la querelle macédonienne se rallumait de temps à autre entre Belgrade et Sofia (la Yougoslavie avait invoqué l'existence d'une nationalité macédonienne pour créer une république fédérée de Macédoine, la Bulgarie ne reconnaissait pas cette nationalité, considérant qu'il s'agissait de Bulgares... sauf lorsque Moscou lui fit faire l'inverse) ; Tirana soutint avec véhémence – mais en paroles seulement – les revendications des Albanais du Kosovo qui, en 1968 et depuis 1981, réclamaient la transformation de leur province en une septième république yougoslave, ce que Belgrade considèrait comme le prélude à la sécession ; et la Grèce n'a mis fin qu'en 1987 à l'état de guerre avec l'Albanie qui durait depuis 1940.

Stratégies économiques

Le commerce extérieur des années 1980 illustre parfaitement les orientations divergentes des États de la péninsule. La Bulgarie faisait la plus grande partie du sien dans le cadre du CAEM (Conseil pour l'aide économique mutuelle), la Grèce avec les pays à économie de marché, la Yougoslavie à peu près également avec les deux groupes. Quant à l'Albanie, soucieuse d'indépendance, elle refusait toute relation avec les États-Unis comme avec l'URSS et s'abstenait de tout endettement, finançant de modestes achats de biens d'équipement par des exportations de produits primaires.

Du point de vue des structures et de la gestion de l'économie, Albanie et Bulgarie étaient adeptes de la planification centralisée impérative avec, en Bulgarie, un très haut degré de concentration des entreprises industrielles et agricoles. La Yougoslavie avait abandonné ce modèle dans les années 1950 et institué, dans le cadre de l'autogestion, une « économie de marché socialiste », où les entreprises étaient autonomes et fixaient librement la plupart des prix. Le secteur privé, réduit dans les deux premiers cas à la production agricole sur lopins individuels, y représentait, dans les années 1980, 13 p. 100 du revenu national et employait 30 p. 100 de la population active, essentiellement dans l'agriculture et les services. C'est cette foule d'exploitations minuscules (4 ha en moyenne) qui apparentait les paysages agraires yougoslave et grec. Mais l'agriculture grecque, stimulée par [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  BALKANS ou PÉNINSULE BALKANIQUE  » est également traité dans :

ADRIATIQUE MER

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 690 mots

La mer Adriatique est un bras de la mer Méditerranée situé entre les péninsules italienne et balkanique. À son extrémité sud-est, le canal d'Otrante la relie à la mer Ionienne. Elle mesure environ 800 kilomètres de longueur, avec une largeur moyenne de 160 kilomètres, une profondeur maximale de 1 324 mètres et une surface de 131 050 kilomètres carrés. L'Adriatique a joué un grand rôle dans le dév […] Lire la suite

ALBANIE

  • Écrit par 
  • Anne-Marie AUTISSIER, 
  • Odile DANIEL, 
  • Christian GUT
  •  • 22 085 mots
  •  • 12 médias

Fortement marquée par une occupation ottomane de cinq siècles, mais cependant fidèle à ses origines ethniques et nationales, l'Albanie (2,8 millions d'habitants au recensement de 2011) s'est affirmée comme État indépendant malgré la petitesse de son territoire et la pauvreté de sa population au sortir de la Seconde Guerre mondiale. Admis à l'ONU en 1956 au prix de luttes internes sanglantes et d'u […] Lire la suite

ALPINES CHAÎNES

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN
  •  • 4 539 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'organisation complexe des chaînes alpines »  : […] On oppose généralement des zones internes et des zones externes , ces dernières correspondant à la marge continentale, les premières aux unités d'origine océanique ou apparentées. En vérité, la distinction zones internes-zones externes est souvent assez floue et la limite choisie peut ne pas être la limite essentielle continent-océan : elle est généralement placée entre les terrains ayant échappé […] Lire la suite

ARCHÉOLOGIE (Archéologie et société) - Archéologie et enjeux de société

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 4 668 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Thraces et Daces, Gaulois et Francs »  : […] Mais l'utilisation de l'archéologie à des fins nationales n'a évidemment pas été une exclusivité allemande. Les élèves polonais de Kossinna utilisèrent les mêmes méthodes, en retournant seulement ses arguments, pour affirmer la « slavité » de territoires que leur maître avait déclarés allemands. La fondation de musées archéologiques nationaux sera, en Europe centrale et orientale, l'un des acquis […] Lire la suite

BALKAN CHAÎNE DU

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN
  •  • 1 073 mots

Le Balkan est la chaîne montagneuse, longue de 500 kilomètres, qui constitue le sol de la Bulgarie, sauf la partie nord de ce pays en bordure du Danube. À la vérité, la Bulgarie est traversée d'ouest en est par deux chaînes principales, dont la plus septentrionale est le Balkan (2 376 m au mont Botev), séparées du massif méridional du Rhodope (2 925 m au Rila, 2 915 m au Pirin) par une zone plus b […] Lire la suite

BOSNIE-HERZÉGOVINE

  • Écrit par 
  • Emmanuelle CHAVENEAU, 
  • Renaud DORLHIAC, 
  • Nikola KOVAC, 
  • Noel R. MALCOLM
  • , Universalis
  •  • 13 485 mots
  •  • 7 médias

La Bosnie-Herzégovine est un petit pays (52 280 km 2 ) montagneux de la péninsule balkanique, qui comptait plus de 3,5 millions d'habitants au recensement de 2013. Royaume slave indépendant à l'époque médiévale, le pays a été intégré à l'Empire ottoman du xv e au début du xx e  siècle. Membre ensuite des entités yougoslaves successives, la Bosnie-Herzégovine devient indépendante en 1992, au mome […] Lire la suite

BULGARIE

  • Écrit par 
  • Roger BERNARD, 
  • André BLANC, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Nadia CHRISTOPHOROV, 
  • Jack FEUILLET, 
  • Vladimir KOSTOV, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Robert PHILIPPOT
  •  • 26 979 mots
  •  • 12 médias

Lors du recensement de 2011 , la Bulgarie comptait 7 351 000 habitants pour une superficie de 110 912 kilomètres carrés, soit la plus faible densité des Balkans (71 hab./km 2 ). Plusieurs dizaines de milliers de Bulgares ont émigré en Occident depuis la chute du communisme en novembre 1989. Occupée pendant cinq siècles par les Ottomans, ravagée par les guerres balkaniques et les deux guerres mondi […] Lire la suite

CELTES

  • Écrit par 
  • Christian-Joseph GUYONVARC'H, 
  • Pierre-Yves LAMBERT, 
  • Stéphane VERGER
  •  • 15 895 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Du Danube à l'Asie Mineure »  : […] L'autre grande direction de l'expansion des peuples nord-alpins concerne la moyenne vallée du Danube et le nord des Balkans, au iv e  siècle et dans la première moitié du iii e  siècle avant J.-C. Elle est connue par les récits anciens et par la documentation archéologique. Les nécropoles de type laténien se multiplient alors dans une zone qui devient la Celtique orientale. Dans les premières déce […] Lire la suite

COMMUNISME - Mouvement communiste et question nationale

  • Écrit par 
  • Roland LOMME
  •  • 21 018 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La question nationale dans la stratégie de la IIIe Internationale »  : […] Confrontée aux querelles nationales et aux conflits frontaliers qui agitent en permanence l'Europe centrale dans l'entre-deux-guerres, la III e Internationale n'a pas arrêté une position de principe de nature à lui donner une ligne de conduite homogène et cohérente dans ce domaine. Les débats théoriques qui agitaient le mouvement social-démocrate avant la Première Guerre mondiale n'ont plus cours […] Lire la suite

CROATIE

  • Écrit par 
  • Emmanuelle CHAVENEAU, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Ivo FRANGES, 
  • Mladen KOZUL
  •  • 9 190 mots
  •  • 6 médias

La Croatie , qui était l'une des six républiques fédérées de Yougoslavie, a proclamé son indépendance le 25 juin 1991. Ce petit pays (56 610 km 2 ) de 4,29 millions d'habitants (recensement de 2011), à la charnière culturelle de l'Europe centrale, de la Méditerranée et des Balkans, a souhaité intégrer l'Union européenne. Le premier royaume croate connu date du x e  siècle. Après des querelles de s […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean AUBOUIN, Michel ROUX, « BALKANS ou PÉNINSULE BALKANIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/peninsule-balkanique/