GALLES PAYS DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le poids du milieu

La géographie et l'histoire ont contribué à façonner l'ensemble gallois. Tant il est vrai que ses limites administratives d'aujourd'hui doivent davantage à des conflits séculaires, à des conquêtes et à leurs suites qu'à un déterminisme de la nature.

Le relief est celui d'un massif primaire, principalement réduit à un plateau disséqué par de profondes vallées, bordé d'une côte plus plate, et dominé par des sommets qui culminent au nord-ouest au mont Snowdon à environ 1 200 m et s'abaissent au sud-est jusqu'à moins de 800 m. Les rivières, dont la Severn, ont pu servir de fils conducteurs aux envahisseurs, les défenses naturelles ont favorisé longtemps une situation de refuge celtique : au temps des Romains, qui n'ont achevé la conquête qu'en 78 de notre ère, comme à l'encontre des Anglo-Saxons. À nouveau, lorsque l'Angleterre succombe devant les entreprises normandes, plusieurs siècles sont nécessaires à ses rois conquérants pour parachever la soumission du pays de Galles ; mais, si le titre de prince de Galles est, pour la première fois, conféré au prince héritier de la Couronne anglaise en 1301, il faut attendre le xvie siècle et le règne autoritaire de Henri VIII pour que l'Union devienne un fait (1526). Des héros nationaux et des souvenirs exaltants font ainsi partie du patrimoine du nationalisme gallois : il peut s'agir parfois de l'évocation de la longue résistance des tribus à la Rome conquérante ; des princes du vie siècle, tel Maelgwyn de Gwynedd, qui participèrent aux combats contre les envahisseurs saxons et des « rois » qui se disputèrent ensuite les portions intactes de l'héritage celte ; de la brève période d'unification qui accompagna le règne énergique de Rhodri Mawr (843-877), bientôt suivi cependant par de nouveaux partages et, au temps d'Alfred le Grand en Angleterre, par une quasi-soumission ; pourtant, de 907 à 948, le règne de Hywel Dda (en anglais Howel the Good) de Dinewr est aussi celui d'un juste codificateur de lois. Au début du xie siècle, les élans des rois de Gwynedd ont réussi à unifier les Gallois, mais ceux-ci succombent devant les troupes de Harold en 1065, un an avant Hastings ; ensuite, il s'est surtout agi de contenir les ambitions des grands comtes normands des frontières, et seul le Gwynedd, dont les souverains ont le titre de « prince de Galles », garde encore une réelle autonomie ; les xiie et xiiie siècles ont légué surtout le souvenir d'une remarquable renaissance intellectuelle, de poètes et de chroniques de renom (le festival annuel des bardes gallois date de 1176 et de l'initiative de Rhys ap Gruffydd) et de sporadiques combats contre l'Anglais ; Llewelyn ap Gruffydd est le dernier prince indépendant, et ses efforts pour affirmer la liberté galloise conduisent au désastre de 1282 et à l'intégration du pays de Galles au royaume anglais par Édouard Ier. Le joug ainsi imposé aux Gallois est défié sporadiquement : de 1400 à 1408, Owain Glyndwr (Owen Glendower) réussit même à reconquérir une quasi-indépendance, mais sa mort en 1415 est suivie d'une reconquête et aussi de la promulgation de dures lois « pénales » qui découragent les candidats à la révolte. Le pays de Galles se signale, sous la première révolution du xviie siècle, par un royalisme exceptionnel et par l'adhésion, au xviiie siècle, d'une croissante minorité aux thèses d'un méthodisme calviniste très particulier et imprégné de l'angoisse de la prédestination. Il détermine les contours de l'Église constituée en 1811 et qui, depuis l'aube du xxe siècle, s'intitule « presbytérienne ».

Three Cliff Bay

Photographie : Three Cliff Bay

Les falaises de la péninsule de Gower, dans le West Glamorgan, pays de Galles. 

Crédits : Anthony Thomas/ Getty Images

Afficher

Snowdonia

Photographie : Snowdonia

Paysage du Snowdonia National Park, pays de Galles. 

Crédits : Travelpix Ltd/ The Image Bank/ Getty Images

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Médias de l’article

Royaume-Uni : carte administrative

Royaume-Uni : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Three Cliff Bay

Three Cliff Bay
Crédits : Anthony Thomas/ Getty Images

photographie

Snowdonia

Snowdonia
Crédits : Travelpix Ltd/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification

Autres références

«  GALLES PAYS DE  » est également traité dans :

BLAIR TONY (1953- )

  • Écrit par 
  • Jacques LERUEZ
  •  • 2 363 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'exercice du pouvoir »  : […] Après son arrivée au pouvoir, Tony Blair jouit rapidement d'une popularité inégalée, atteignant un taux d'approbation de 90 points, au moment du congrès travailliste d'octobre 1997. En outre, son équipe, bien que dépourvue de toute expérience gouvernementale, donne très vite une impression de grande compétence, notamment le chancelier de l'Échiquier, Gordon Brown, qui se pose en « chancelier de fe […] Lire la suite

CARDIFF

  • Écrit par 
  • Claude MOINDROT
  •  • 406 mots
  •  • 1 média

Principale ville du pays de Galles (318 000 hab. en 2005). Malgré sa position excentrique à l'extrême sud de la principauté, sur l'embouchure de la Taff, dans l'estuaire de la Severn, et malgré sa totale anglicisation, Cardiff a été choisie comme chef-lieu de la région de planification de « Galles » et fait ainsi figure de capitale « nationale ». Cardiff est typiquement une ville-champignon de la […] Lire la suite

EDWIN saint (585-632) roi de Northumbrie (616-632)

  • Écrit par 
  • Paul QUENTEL
  •  • 212 mots

Fils de Aelle (Ella) de Deira, roi du Northumberland, saint Edwin (Eadwine, vieil anglais Aeduini) succéda au premier roi, Aethelfrith. Ce dernier était tombé en 616 dans une bataille contre Raedwald, roi de l'East Anglia, qui soutenait Edwin. Primitivement païen, Edwin épousa la fille d'Ethelbert, du Kent, qui, elle, était chrétienne ; le contrat de mariage stipulait qu'elle et sa cour auraient t […] Lire la suite

EUROPE - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT, 
  • Pierre-Jean THUMERELLE
  •  • 16 360 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les montagnes septentrionales »  : […] Les montagnes forment l'ossature de la Scandinavie, bordent l'ouest de la Grande-Bretagne, entourent la cuvette centrale de l'Irlande. Elles sont peu élevées ; le point culminant est en Norvège centrale, le Galdhøpiggen (2 469 m) ; leurs sommets sont lourds, l'ensemble est localement rajeuni par des soulèvements et des fractures tertiaires, il est partout profondément marqué par l'empreinte glaci […] Lire la suite

HODDINOTT ALUN (1929-2008)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 881 mots

Premier compositeur gallois à avoir acquis une reconnaissance internationale, Alun Hoddinott est considéré comme le père spirituel de la musique galloise. Il a joué un rôle déterminant pour valoriser le patrimoine musical de son pays, tant dans ses œuvres que par son rôle de pédagogue et d'animateur infatigable. La salle du Wales Millenium Centre de Cardiff dans laquelle se produit le B.B.C. Nati […] Lire la suite

MURCHISON sir RODERICK IMPEY (1792-1871)

  • Écrit par 
  • Patrick DE WEVER
  •  • 1 094 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des premières études de terrain en Europe »  : […] Roderick Impey Murchison est né à Tarradale (nord de l’Écosse), le 19 février 1792. À l’âge de seize ans, il s'engage dans l'armée et y restera huit ans. En 1815, il se marie et se consacre désormais à la science. Il commence par voyager en Europe pendant deux ans, surtout en Italie. Il revient s'installer en Angleterre en 1818. Sur les conseils du chimiste Humphrey Davy (1778-1829), il suit les c […] Lire la suite

ROYAUME-UNI - Géologie des îles Britanniques

  • Écrit par 
  • Frederick Wiar DUNNING
  •  • 4 171 mots
  •  • 1 média

Les îles Britanniques sont constituées de roches dont l'âge s'échelonne du Précambrien ancien (le plus ancien identifié à ce jour en Europe occidentale) jusqu'au Néogène récent et au Quaternaire. Cette succession comporte peu de lacunes : les sédiments de l'époque miocène, bien que largement développés dans les fonds sous-marins adjacents, manquent sur la terre ferme ; dans le Précambrien moyen d […] Lire la suite

ROYAUME-UNI - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT, 
  • Frédéric RICHARD
  •  • 15 006 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Nations et processus de dévolution »  : […] L'unité politique du Royaume-Uni s'est construite progressivement. Elle date formellement du xvi e  siècle pour le pays de Galles (avec son annexion par Henri VIII), de 1707 et l'Acte d'Union avec l'Écosse, de 1801 avec l'Irlande dans son ensemble et plus précisément de 1922 avec l'Irlande du Nord alors séparée de la partie sud de l'île. Pourtant, si leurs modes d'expression ont été très différent […] Lire la suite

ROYAUME-UNI - Histoire

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER, 
  • Roland MARX
  •  • 43 828 mots
  •  • 67 médias

Dans le chapitre « Le blairisme triomphant »  : […] La première législature repose sur la volonté de mettre en œuvre le programme du Nouveau Travaillisme (New Labour), selon un processus cumulatif de réformes, dans le cadre de la Troisième Voie ( The Third Way ), définie à Brighton à l'automne de 1997 comme une « démocratie sociale modernisée », attachée à la justice sociale, innovante et inventive. La Troisième Voie se définit aussi bien « centri […] Lire la suite

ROYAUME-UNI - Le système politique

  • Écrit par 
  • Jacques LERUEZ
  •  • 11 105 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les partis nationalistes »  : […] Les partis nationalistes écossais et gallois, nés respectivement en 1934 et en 1921, ne font vraiment parler d'eux qu'à partir des années 1970, lorsqu'ils commencent à gagner des sièges aux élections générales ; en octobre 1974 (les deuxièmes de l'année), le parti écossais fait sensation en obtenant 30,4 p. 100 des voix (à l'échelle de l'Écosse) et 11 sièges sur 72. Bien que le S.N.P. se déclare « […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

13 février 2020 Australie. Fin d'une saison d'incendies dévastateurs.

Les pompiers de Nouvelle-Galles du Sud, l’État le plus touché par les incendies qui ont dévasté le sud-est du pays à partir de septembre 2019, annoncent que les foyers sont à présent maîtrisés, en raison notamment des fortes précipitations des jours précédents. D’une ampleur sans précédent, ces feux de forêt ont provoqué la mort de trente-trois personnes, détruit plus de deux mille cinq cents habitations, brûlé plus de dix millions d’hectares et auraient entraîné la mort d’un milliard d’animaux. […] Lire la suite

3-24 septembre 2019 Royaume-Uni. Annulation de la suspension du Parlement.

Le 11, la Cour suprême d’Écosse, saisie par un groupe d’élus, juge « illégale » la suspension du Parlement, prenant le contrepied de la décision rendue le 6 par la Haute Cour du justice pour l’Angleterre et le pays de Galles. Le 23, les délégués du Labour réunis en congrès à Brighton rejettent de peu une motion réclamant que le parti fasse campagne en faveur du maintien dans l’UE lors des prochaines élections générales. […] Lire la suite

1er-29 août 2019 Royaume-Uni. Suspension du Parlement.

Le 1er, les tories perdent une élection législative partielle au pays de Galles au profit des libéraux-démocrates. Le Parti conservateur et son allié le Parti unioniste d’Ulster ne disposent plus que d’une voix de majorité à la Chambre des communes. Le 14, le leader travailliste Jeremy Corbyn adresse un courrier aux responsables politiques opposés à une sortie sans accord de l’Union européenne (UE), auxquels il propose une alliance en vue de renverser le Premier ministre Boris Johnson. […] Lire la suite

23-26 mai 2019 Union européenne. Élection du Parlement européen.

Le 23, le Royaume-Uni et les Pays-Bas désignent leurs députés européens (les partis sont classés dans l’ordre des suffrages obtenus). – Royaume-Uni, 73 sièges : Parti du Brexit (extrême droite), 29 ; Libéraux-démocrates, 16 ; Parti travailliste (social-démocrate), 10 ; Parti vert de l’Angleterre et du Pays de Galles, 7 ; Parti conservateur, 4 ; Parti national écossais (indépendantiste), 3 ; Plaid Cymru (nationaliste gallois), 1 ; Sinn Fein (socialiste), 1 ; Parti unioniste démocrate (national-conservateur), 1 ; Parti de l’Alliance d’Irlande du Nord (libéral), 1. […] Lire la suite

1er-30 juillet 2018 Australie. Condamnation de l'archevêque Philip Wilson.

En décembre 2017, celle-ci avait conclu que le pays avait « gravement manqué à ses devoirs » de protection des mineurs. Le 3, le tribunal de Newcastle (Nouvelle-Galles du Sud) condamne l’archevêque d’Adélaïde Mgr Philip Wilson à un an de prison pour avoir couvert les abus sexuels commis par un prêtre sur des mineurs. Le 19, le Premier ministre Malcolm Turnbull appelle le pape François à révoquer Philip Wilson. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Roland MARX, « GALLES PAYS DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/pays-de-galles/