EDWIN saint (585-632) roi de Northumbrie (616-632)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils de Aelle (Ella) de Deira, roi du Northumberland, saint Edwin (Eadwine, vieil anglais Aeduini) succéda au premier roi, Aethelfrith. Ce dernier était tombé en 616 dans une bataille contre Raedwald, roi de l'East Anglia, qui soutenait Edwin. Primitivement païen, Edwin épousa la fille d'Ethelbert, du Kent, qui, elle, était chrétienne ; le contrat de mariage stipulait qu'elle et sa cour auraient toutes facilités pour pratiquer leur religion. Edwin se fit lui-même baptiser à York en 627, après avoir miraculeusement échappé au poignard d'un émissaire du roi des Saxons de l'Ouest. Les princes et la plupart des sujets d'Edwin se convertirent également.

Dans le but d'agrandir son domaine, il fait la guerre aux Gallois et conquiert le royaume d'Elmet. Il occupe aussi l'île d'Anglesey, ainsi que l'île de Man, mais ne peut conserver ces deux dernières conquêtes. Cependant Cadwallon (Caedwalla), roi gallois de Gwynedd qu'Edwin a combattu, s'allie à Penda, de la maison de Mercie ; ils viennent à bout d'Edwin, tué dans le Nord le 14 octobre 638.

Le règne d'Edwin marque le début de l'unité anglaise et son nom est associé à la naissance du christianisme anglais.

—  Paul QUENTEL

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Paul QUENTEL, « EDWIN saint (585-632) - roi de Northumbrie (616-632) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/edwin/