BALTES PAYS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les territoires actuels de l'Estonie, de la Lettonie et de la Lituanie forment un ensemble géographique soudé de 175 000 kilomètres carrés. On a coutume de dire que ces États constitueraient un tout, les pays Baltes. Or, en dehors de leur unité géographique sur la rive orientale de la mer Baltique, ces pays n'ont, jusqu'au xviiie siècle, presque rien en commun. Ni leurs origines : les Estoniens sont des Finno-Ougriens comme les Finnois et les Hongrois, alors que les Lettons et les Lituaniens sont des Baltes d'origine indo-européenne. Ni leurs langues : les Estoniens parlent une langue ouralienne, alors que le letton et le lituanien sont des langues baltes de la famille indo-européenne. Ni les religions : les Estoniens et les Lettons étaient païens jusqu'au xiiie siècle ; convertis de force au catholicisme romain par les Germaniques, ils sont devenus protestants quand les chevaliers Teutoniques ont opté pour la Réforme au xvie siècle. Les Lituaniens, restés païens jusqu'au xve siècle, ont reçu le catholicisme des Polonais auxquels ils s'étaient alliés pour résister aux chevaliers Teutoniques. Ni les structures sociales : les Estoniens et les Lettons, asservis jusqu'au xixe siècle sous l'autorité des barons baltes héritiers des Teutoniques, n'ont jamais quitté leurs territoires. Ils n'avaient ni aristocratie, ni élite sociale. Les Lituaniens, eux, ont constitué dès le xive siècle un État grâce aux grands-ducs qui ont étendu leur autorité jusqu'aux confins de la mer Noire. Ni l'histoire : l'Estonie et la Lettonie ont subi au cours des siècles une série d'occupations : germanique, suédoise ou polonaise. La Lituanie a associé librement son destin, au xvie siècle, à celui de la Pologne pour ne plus former avec elle qu'un seul État, la Rzeczpospolita.

C'est seulement à partir du xviiie siècle, quand ils ont été intégrés à l'Empire russe, que les trois pays ont connu avec la russification un sort commun.

Du tem [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : docteur de l'Université, ancien maître de conférences à l'Institut national des langues et civilisations orientales (histoire des pays Baltes)

Classification


Autres références

«  BALTES PAYS  » est également traité dans :

COMMUNISME - Mouvement communiste et question nationale

  • Écrit par 
  • Roland LOMME
  •  • 21 018 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « « Fusion » ou « épanouissement » des nations »  : […] (dont ils constituaient moins d'un tiers de la population en 1959) et pour les Baltes qui s'insurgent contre la colonisation par les Russes de leur territoire national, conséquence inévitable de l'industrialisation, selon les autorités centrales (les Russes sont majoritaires dans les agglomérations urbaines d'Estonie et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communisme-mouvement-communiste-et-question-nationale/#i_23135

COURLANDE

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 409 mots

Province occidentale de la Lettonie, située sur la Baltique, au sud du golfe de Riga, la Courlande eut une existence propre à partir du xvie siècle. Peuplée par les Koures qui parlaient un dialecte letton, la province est conquise, entre 1245 et 1250, par les chevaliers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/courlande/#i_23135

ESTONIE

  • Écrit par 
  • Céline BAYOU, 
  • Suzanne CHAMPONNOIS, 
  • Jean-Luc MOREAU
  •  • 9 143 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La première indépendance »  : […] En politique internationale, les nouvelles républiques baltiques (Lituanie, Estonie, Lettonie) s'orientèrent vers des alliances avec d'autres pays d'Europe plutôt que vers des accords entre elles. Un traité d'entente et de coopération fut signé en septembre 1934 (Entente baltique) : bien qu'il ne contînt pour les trois pays aucune clause militaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/estonie/#i_23135

KLAIPÉDA, anc. MEMEL

  • Écrit par 
  • Roger DUFRAISSE
  •  • 761 mots
  •  • 2 médias

L'histoire de la ville et du territoire de Memel (Memelland, Memelgebiet) est étroitement liée à celle du flux et du reflux du germanisme dans les pays baltes. Fondée en 1252 par les chevaliers Porte- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/klaipeda/#i_23135

LETTONIE

  • Écrit par 
  • J. A. ANDRUPS, 
  • Céline BAYOU, 
  • Suzanne CHAMPONNOIS
  •  • 8 201 mots
  •  • 4 médias

La Lettonie est un pays récent, qui compte 2 067 000 habitants (recensement de 2011), né de la réunion en 1918 de quatre régions qui ont vécu chacune une histoire particulière. Deux sont connues, la Livonie et la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lettonie/#i_23135

LITUANIE

  • Écrit par 
  • Céline BAYOU, 
  • Suzanne CHAMPONNOIS, 
  • D.A. SEALEY
  •  • 8 112 mots
  •  • 4 médias

La Lituanie (Lietuva) a fêté en 2009 le millénaire de son existence. En effet, les Annales de Quedlinburg, rédigées en latin en 1009, parlent d'un pays appelé Litua […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lituanie/#i_23135

MYTHOLOGIES - Dieux des peuples "barbares"

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Pierre-Yves LAMBERT
  • , Universalis
  •  • 8 019 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Mythologie balte »  : […] Peut-être les Baltes formaient-ils, à l'origine, une communauté avec les Slaves, ce qui rendrait compte de nombreux détails de leurs croyances. Mais, qu'il s'agisse des Pruthènes, établis en Prusse, de l'embouchure de la Vistule à l'actuelle Russie blanche ; des Lituaniens, installés plus à l'est-nord-est, jusqu'au Niemen et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythologies-dieux-des-peuples-barbares/#i_23135

O.T.A.N. (Organisation du traité de l'Atlantique nord)

  • Écrit par 
  • André FONTAINE, 
  • Pierre MELANDRI, 
  • Guillaume PARMENTIER
  • , Universalis
  •  • 16 045 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L'élargissement géographique »  : […] La question du sort à réserver aux États Baltes apparut au même moment, ces trois pays ayant des raisons historiques incontestables de penser que leur sécurité était fragile, même s'ils ne faisaient plus l'objet d'aucune menace de la part de la Russie. Leur vocation à entrer à terme dans l'Alliance est mentionnée dans le communiqué du sommet d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/organisation-du-traite-de-l-atlantique-nord/#i_23135

PORTE-GLAIVE CHEVALIERS

  • Écrit par 
  • Claude DUCOURTIAL-REY
  •  • 186 mots

Appelé aussi ordre des Chevaliers du Christ de Livonie, créé vers 1202 par Albert de Buxhövden, évêque de Livonie. Celui-ci venait de fonder sur les rives de la Baltique la ville de Riga, et il institua, sur le modèle des ordres croisés, un ordre religieux et militaire destiné à évangéliser la Livonie, alors païenne. Mais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chevaliers-porte-glaive/#i_23135

RIGA

  • Écrit par 
  • Suzanne CHAMPONNOIS
  •  • 709 mots
  •  • 2 médias

La capitale actuelle de la Lettonie est fondée en 1201 par l'évêque Albert de Buxhövden, envoyé pour convertir les « derniers païens d'Europe ». Il bâtit non loin de l'embouchure de la Daugava une cité qu'il nomme Riga, dont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/riga/#i_23135

SUÈDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Michel CABOURET, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Georges CHABOT, 
  • Jean-Claude MAITROT, 
  • Jean-Pierre MOUSSON-LESTANG, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN, 
  • Jean PARENT
  • , Universalis
  •  • 35 815 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Gustave Ier et la rupture de l'Union »  : […] Le conflit pour la domination de la Baltique orientale était ouvert, où s'opposaient les convoitises et les intérêts de la Suède, du Danemark, de la Pologne et de la Moscovie. En 1558, Ivan IV le Terrible s'empara de la Livonie des chevaliers Porte-Glaive et de l'important port de Narva. Gustave Vasa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suede/#i_23135

TALLINN

  • Écrit par 
  • Suzanne CHAMPONNOIS
  •  • 664 mots
  •  • 2 médias

Tallinn, longtemps appelée Reval par les Allemands, est la capitale de l'Estonie. Dès 1154, le géographe arabe Al-Idrīsī note l'existence, sur les bords du futur golfe de Finlande, d'un lieu habité appelé Kolovan. Tallinn doit son nom aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tallinn/#i_23135

UNION EUROPÉENNE : ÉLARGISSEMENT VERS L'EST - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Edith LHOMEL
  •  • 609 mots

1993-1995 Les accords d'association sont ratifiés avec la Hongrie et la Pologne (décembre 1993), la Bulgarie, la Roumanie, la République tchèque, la Slovaquie (décembre 1994), les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/union-europeenne-reperes-chronologiques/#i_23135

U.R.S.S. - Histoire

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 22 676 mots
  •  • 55 médias

Dans le chapitre « L'U.R.S.S. dans les relations internationales »  : […] soviétique décide de concrétiser toutes les clauses du protocole secret. Les pays Baltes, accusés d'avoir violé les pactes d'assistance mutuelle les liant, depuis octobre 1939, à Moscou, sont mis en demeure de former des gouvernements de coalition contrôlés par des commissaires politiques soviétiques. Cette exigence est la première étape d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/u-r-s-s/#i_23135

Voir aussi

Pour citer l’article

Suzanne CHAMPONNOIS, « BALTES PAYS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 septembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pays-baltes/