PANAMÁ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Panamá : carte physique

Panamá : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Panamá : drapeau

Panamá : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Canal de Panamá, 1

Canal de Panamá, 1
Crédits : Will & Deni McIntyre/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Panamá : territoire et activités

Panamá : territoire et activités
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Tous les médias


Nom officielRépublique du Panamá (PA)
Chef de l'État et du gouvernementJuan Carlos Varela (depuis le 1er juillet 2014)
Note :
CapitalePanamá
Langue officielleespagnol
Unité monétairebalboa (PAB)
Population4 163 000 (estim. 2018)
Superficie (km2)75 320

Histoire

Les vicissitudes d'une position interocéanique

Une province sécessionniste de Colombie (1821-1861)

Le 28 novembre 1821, l'ensemble des provinces de Panamá (l'ancienne gobernación de Tierra firme ou Castilla de oro), qui comptait alors quelque 80 000 habitants, se déclarait « libre et indépendant du gouvernement espagnol » et, volontairement, se rattachait à l'« État républicain de Colombie ». Parler de sentiment national à cette occasion serait sans doute hâtif, mais il est certain que la singulière position de l'isthme, relais du commerce entre l'Espagne et l'Amérique du Sud, l'« orgie mercantile » des grandes foires de Portobelo, les éléments cosmopolites qu'elles attiraient avaient suscité une mentalité particulière. Toute cette activité avait considérablement décru depuis qu'à la suite de l'état d'insécurité provoqué par la piraterie les galions empruntaient la route du cap Horn ; mais les difficultés de l'Espagne, au début du xixe siècle, et l'affluence des navires anglais venaient justement de rendre vie au commerce interocéanique. Or les autorités espagnoles restaurées, revenues au rigoureux monopole antérieur, prétendaient s'opposer à cette renaissance. La réaction libre-échangiste allait jouer un rôle déterminant dans cette prise de conscience de la spécificité panaméenne. Bolívar, qui réunit à Panamá le premier Congrès panaméricain (1826), ne prophétisait-il pas que l'isthme serait un jour l'« emporium de l'univers » et le siège de la « capitale de la Terre » ?

Cette préoccupation mercantile allait d'ailleurs rester présente dans les doléances formulées par l'oligarchie commerçante panaméenne, tout au long du xixe siècle, contre la Colombie. On reprochait à Bogotá, la lointaine capitale, de négliger les intérêts de l'isthme. À vrai dire, seule la géographie politique coloniale avait créé des liens que la nature démentait ; entre Panamá et la Colombie, l'impénétrable forêt vierge et le relief abrupt du Darién formaient un obstacle demeuré jusqu'à nos jours infranchissable, et les relations ne pouvaient s'effectu [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 16 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  PANAMÁ  » est également traité dans :

PANAMÁ, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/chronologie/panama/#i_25568

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • René BLANCHET, 
  • Jacques BOURGOIS, 
  • Jean-Louis MANSY, 
  • Bernard MERCIER DE LÉPINAY, 
  • Jean-François STEPHAN, 
  • Marc TARDY, 
  • Jean-Claude VICENTE
  •  • 24 175 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « L'Amérique centrale isthmique »  : […] Comprenant l'extrême sud du Nicaragua, le Costa Rica et le Panamá, l'Amérique centrale isthmique possède une croûte, de nature océanique, écaillée et redoublée, épaisse de plus de 40 kilomètres. Le substratum océanique, déformé, affleure essentiellement sur sa façade pacifique, dans des péninsules qui s'avancent dans l'océan (péninsules de Santa Elena, de Nicoya, et d'Osa, au Costa Rica ; de Sona […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-structure-et-milieu-geologie/#i_25568

BALBOA VASCO NÚÑEZ DE (1475 env.-1519)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 582 mots

Conquistador espagnol qui découvrit le Pacifique. Appartenant à la noblesse galicienne, Vasco Núñez de Balboa accompagna Rodrigo de Bastidas, explorateur de la côte colombienne et de la côte septentrionale de l'isthme de Panamá, et s'établit ensuite dans l'île d'Hispaniola. Balboa, qui devait s'avérer un grand chef et un conquérant avisé, échoua totalement comme défricheur de terres : il n'échappa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vasco-nunez-de-balboa/#i_25568

CÉNOZOÏQUE

  • Écrit par 
  • Marie-Pierre AUBRY
  •  • 7 573 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La crise du Pliocène moyen »  : […] Une crise, encore mal décrite, s'est produite durant le Pliocène, entre 3,7 et 2,8 Ma. Elle a affecté, entre autres, le plancton calcaire par des extinctions séquentielles. Des disparitions importantes ont également été mises en évidence chez les invertébrés comme les mollusques et les coraux. Cette crise est sans doute en partie d'origine climatique car elle accompagne l'expansion des glaces dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cenozoique/#i_25568

CHIRIQUÍ

  • Écrit par 
  • Susana MONZON
  •  • 317 mots

Située dans la portion occidentale du Panamá, la province de Chiriquí est très liée au sud du Costa Rica avec lequel il constitue l'aire culturelle appelée Grande Chiriquí. Entre 500 et 700 s'est développée la culture de Barriles, dont le site éponyme se trouve dans les hautes terres au sud-ouest de la ville d'El Volcán. La manifestation la plus connue de Barriles est la sculpture. Des statues gra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chiriqui/#i_25568

CHOCÓ

  • Écrit par 
  • Agnès LEHUEN
  •  • 346 mots

Indiens de langue caraïbe, les Chocó vivent dans l'est de la Colombie et au Panamá : les Chocó du Nord (Emberá), les plus nombreux, sont établis en villages le long des abords les plus accessibles des rivières du golfe de San Miguel (Panamá) et de celles qui, en Colombie, coulent vers la côte pacifique ; ceux du Sud se concentrent aux abords du río San José ; quant aux Catio (un sous-groupe chocó) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/choco/#i_25568

COCLÉ

  • Écrit par 
  • Susana MONZON
  •  • 407 mots
  •  • 1 média

Province du Panamá qui occupe une dépression située entre la cordillère centrale et la péninsule d'Azuero. Entre ~ 300 et 300 apparaissent dans cette région deux types de céramiques : le « scarifié », décoré de lignes incisées alternées avec des zones peintes en rouge, et le type Guacamayo, caractérisé par de hauts vases étroits décorés d'incisions, de cordons en relief et parfois d'une bande roug […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cocle/#i_25568

COLOMBIE

  • Écrit par 
  • Marcel NIEDERGANG, 
  • Olivier PISSOAT, 
  • Clément THIBAUD
  • , Universalis
  •  • 13 648 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La sécession de Panamá »  : […] La seconde moitié du xix e  siècle est marquée par une succession de guerres civiles, plus ou moins généralisées. C'est au lendemain de l'un de ces affrontements fratricides que l'« affaire de Panamá » frappe la jeune république colombienne. Des mouvements séditieux ont éclaté, en juillet 1899, dans le département de Santander, puis dans le Cundimarca. Les troubles se sont étendus à tout le pays, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colombie/#i_25568

CUNA ou KUNA

  • Écrit par 
  • Susana MONZON
  •  • 350 mots

Indiens de l'Amérique centrale divisés en deux groupes : les Cuna du continent, qui habitaient le Panamá oriental et qui, pendant la période historique, ont été constamment repoussés par les Noirs et par les Indiens Choco ; les Cuna de San Blas, qui occupent les petites îles coralliennes situées le long de la côte caraïbe. Ces derniers étaient, au début du xxi e  siècle, environ 57 000. L'économie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cuna-kuna/#i_25568

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN, 
  • Annick FOUCRIER, 
  • Marie-France TOINET
  •  • 33 175 mots
  •  • 55 médias

Dans le chapitre « L'interventionnisme »  : […] En même temps, les États-Unis font leur entrée sur la scène internationale . Pratiquement, depuis Monroe, ils ne s'étaient manifestés qu'épisodiquement, comme en 1854 à l'occasion du traité signé avec le Japon, en 1867 lors de l'achat de l'Alaska aux Russes ou en 1875 au moment du traité de réciprocité avec les îles Hawaii. À la fin du xix e  siècle, les conditions ont changé : la Frontière a disp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_25568

GUAYMÍ

  • Écrit par 
  • Agnès LEHUEN
  •  • 306 mots

Indiens d'Amérique centrale (au nombre de 200 000 environ en 2005) établis dans la partie occidentale de l'État de Panamá, les Guaymí parlent une langue chibcha. Établis en forêt tropicale, les Guaymí du nord du Panamá forment un groupe distinct ; leur environnement naturel fait qu'ils vivent essentiellement de chasse et de cueillette. Les Guaymí établis plus au sud ajoutent à ces formes primitive […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guaymi/#i_25568

INAUGURATION DU CANAL DE PANAMÁ

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 179 mots
  •  • 1 média

Le canal de Panamá est inauguré officiellement le 15 août 1914 lorsque le vapeur Ancón effectue la première traversée entre l'Atlantique et le Pacifique. Enjeu économique convoité par les grandes puissances, le percement de ce canal a fait l'objet de divers projets au xix e  siècle, notamment de la part du Français Ferdinand de Lesseps qui a ouvert le canal de Suez (1869). Mais c'est finalement a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inauguration-du-canal-de-panama/#i_25568

NORIEGA MANUEL ANTONIO (entre 1934 et 1938-2017)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 666 mots
  •  • 1 média

Général et homme politique panaméen , né entre 1934 et 1938, selon les sources, à Panamá. Né dans une famille humble d'origine colombienne, Manuel Antonio Noriega Morena fait ses études dans l'un des meilleurs lycées de Panamá puis obtient une bourse pour entrer à l'école militaire de Chorrillos à Lima (Pérou). Lorsqu'il rentre au Panamá, il est nommé sous-lieutenant dans une unité de la garde nat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manuel-antonio-noriega/#i_25568

PANAMÁ CANAL DE

  • Écrit par 
  • Wayne D. BRAY, 
  • Burton L. GORDON, 
  • Norman J. PADELFORD, 
  • William E. WORTHINGTON Jr.
  • , Universalis
  •  • 2 895 mots
  •  • 1 média

Le canal de Panamá , inauguré officiellement le 15 août 1914, relie les océans Atlantique et Pacifique par l'étroit isthme de Panamá. Long d'environ soixante-cinq kilomètres, il constitue, avec le canal de Suez, l'une des deux voies d'eau artificielles les plus stratégiques au monde. Les navires qui empruntent le canal pour relier les côtes est et ouest des États-Unis, ou une côte de l'Amérique d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canal-de-panama/#i_25568

PANAMÁ, ville

  • Écrit par 
  • Lucile MÉDINA-NICOLAS
  •  • 358 mots
  •  • 2 médias

Capitale de l'État de Panamá , la ville de Panamá est la plus importante métropole du pays, avec plus d'un million d'habitants (708 000 hab. pour le district, en 2000). La ville, fondée en 1519, prospéra vite grâce à sa position stratégique dans l'empire espagnol, sur la route marchande de l'or et de l'argent extraits du Pérou. Elle fut pillée et brûlée en 1671 par le pirate gallois Henry Morgan. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/panama-ville/#i_25568

SOLÍS JUAN DÍAZ DE (mort en 1516)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 233 mots

Avant d'être nommé pilote royal et d'être chargé de la conduite d'une expédition dans un territoire situé à 7 000 kilomètres environ au sud de l'isthme de Panamá, Juan Díaz de Solís avait fait un voyage en Amérique en 1508, avec Yáñez Pinzón, ancien compagnon de Colomb. Il partit d'Espagne le 8 octobre 1515 avec trois vaisseaux, un équipage de soixante-dix hommes et des vivres pour deux ans et dem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/solis-juan-diaz-de/#i_25568

Voir aussi

Pour citer l’article

David GARIBAY, Lucile MÉDINA-NICOLAS, Alain VIEILLARD-BARON, « PANAMÁ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/panama/