BOGOTÁ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Colombie : carte administrative

Colombie : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Bogota (Colombie)

Bogota (Colombie)
Crédits : Robert Frerck/ The Image Bank/ Getty Images

photographie


Au pied du chaînon andin du Monserrate, la capitale de la Colombie se déploie en demi-cercle sur la sabana (haute plaine herbacée), à 2 600 mètres d'altitude. L'aire métropolitaine de Bogotá réunit la partie urbanisée du district-capitale (D.C.) – dont 75 p. 100 des 1 600 kilomètres carrés appartiennent au massif accidenté de Sumapaz couvert de páramo (formation végétale humide située entre 3 500 et 4 500 mètres) – et dix-sept communes du département de Cundinamarca. Ancienne capitale coloniale (Santa Fe de Bogotá, fondée en 1538), « Athènes des Amériques », centre administratif et culturel, la ville a longtemps vécu de la rente foncière des haciendas alentour. Elle n'avait que 100 000 habitants vers 1900 (2 p. 100 de la population du pays), mais en comptait 660 000 en 1951 (7,4 p. 100) et 7,8 millions en 2005 (16 p. 100). Devenue, dans les années 1950, le premier pôle industriel du pays et son principal centre économique (15 p. 100 du P.I.B. contre 30 p. 100 en 2005), la ville a creusé l'écart avec les autres métropoles colombiennes (Medellín, Cali, Barranquilla) et accentue sa primauté dans tous les domaines (environ 70 p. 100 du mouvement boursier, 50 p. 100 des diplômés de l'enseignement supérieur et 30 p. 100 de la valeur ajoutée industrielle au milieu des années 2000).

Colombie : carte administrative

Colombie : carte administrative

carte

Carte administrative de la Colombie. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

La cité s'est d'abord développée linéairement, de part et d'autre du cœur historique : les beaux quartiers ont essaimé vers le nord, accompagnés par le déplacement de la centralité tertiaire ; les quartiers populaires ont grossi vers le sud et escaladé les versants du Sumapaz. Depuis les années 1970, la forte expansion des quartiers de classes moyennes vers l'ouest, en direction de l'aéroport international El Dorado, nuance l'opposition sociospatiale entre un nord riche et un sud pauvre. Deux axes majeurs, centre-nord (tertiaire) et centre-ouest (industrie), structurent les activités de production. Ce dispositif est complété par le maillage récent des quartiers périphériques par l'intermédiaire de gran [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : agrégé de géographie, docteur d'État ès lettres et sciences humaines, directeur de recherche au C.N.R.S.

Classification


Autres références

«  BOGOTÁ  » est également traité dans :

ALTIPLANO

  • Écrit par 
  • Olivier DOLLFUS
  •  • 550 mots
  •  • 3 médias

Une partie des Andes est occupée par de hautes plaines, appelées altiplano, dont on distingue plusieurs types, de la Bolivie à la Colombie. L'Altiplano péruvo-bolivien est un ensemble de hautes plaines, entre 3 600 et 4 200 mètres, coupées de petits chaînons montagneux, qui s'étire sur 1 000 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/altiplano/#i_37098

COLOMBIE

  • Écrit par 
  • Marcel NIEDERGANG, 
  • Olivier PISSOAT, 
  • Clément THIBAUD
  • , Universalis
  •  • 13 650 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Un réseau multipolaire dominé par sa capitale »  : […] Le poids de Bogotá s'affirme peu à peu, la capitale rassemble 16 p. 100 de la population colombienne en 2009, au lieu de 12 p. 100 en 1973. La primauté est plus manifeste d'un point de vue économique : en 2003, la capitale concentrait 56 p. 100 des 10 000 plus grosses entreprises du pays (contre 13 p. 100 dans la région de Medellín, 11 p. 100 à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colombie/#i_37098

QUESADA GONZALO JIMÉNEZ DE (1509-1579)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 411 mots

présentant un état de civilisation très avancé. Le chef des Chibchas, le Zipa, s'enfuit en voyant l'armée de Quesada approcher. Ce dernier fonde alors en 1538 une cité appelée Santa Fé de Bogotá (aujourd'hui Bogotá). La conquête semble alors achevée. Vers la fin de cette même année, deux autres conquistadores arrivés presque en même temps […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gonzalo-jimenez-de-quesada/#i_37098

SALMONA ROGELIO (1929-2007)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 317 mots

Le Colombien Rogelio Salmona est considéré comme l'un des plus éminents architectes d'Amérique latine. Ses constructions, qui évoquent les édifices et les villes préhispaniques, se concentrent surtout à Bogotá […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rogelio-salmona/#i_37098

Pour citer l’article

Jean-Paul DELER, « BOGOTÁ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bogota/