CHIRIQUÍ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Située dans la portion occidentale du Panamá, la province de Chiriquí est très liée au sud du Costa Rica avec lequel il constitue l'aire culturelle appelée Grande Chiriquí.

Entre 500 et 700 s'est développée la culture de Barriles, dont le site éponyme se trouve dans les hautes terres au sud-ouest de la ville d'El Volcán. La manifestation la plus connue de Barriles est la sculpture. Des statues grandeur nature représentent souvent une figure masculine nue, sans ornements, portant un personnage coiffé d'un chapeau conique. On trouve également des figures seules, debout, tenant d'une main une tête coupée et de l'autre une hache. La céramique est peinte ou décorée d'appendices zoomorphes. Les sépultures sont accessibles par un puits menant à une chambre de 2 mètres de diamètre où repose le mort avec des offrandes en céramique et de grands metates (mortiers) en pierre.

Entre 800 et 1525 apparaissent dans la région de Chiriquí plusieurs styles de céramique qui se retrouvent au sud du Costa Rica. Outre des vases, parmi lesquels prédominent les tripodes, on trouve des ocarinas, des sifflets et des figurines peintes. Les artisans de cette culture ont excellé dans la fabrication des objets en métal, particulièrement en or. Les figurines creuses abondent, fabriquées par le procédé de la cire perdue, à dos ouvert ou avec un noyau d'argile. Un des objets typiques de l'orfèvrerie de Chiriquí est un pendentif dont le décor est contenu dans un encadrement.

La sculpture, retrouvée généralement dans les tombes, est plus grossière que celle de Barriles. Elle comprend surtout des métates à quatre pattes en forme de jaguar et à plateau ovale ou rectangulaire, ainsi que de petites statues anthropomorphes de 50 à 75 centimètres de hauteur.

—  Susana MONZON

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Susana MONZON, « CHIRIQUÍ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/chiriqui/