Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

CALIFORNIE

États-Unis : carte administrative

États-Unis : carte administrative

Située à l’ouest des États-Unis et bordée par l’océan Pacifique, la Californie est l’État le plus peuplé (39,5 millions d’habitants au recensement de 2020) et le plus riche du pays. Il s’étend sur 423 967 kilomètres carrés et sa capitale est Sacramento. Son économie innovante et sa capacité d’attraction en font un symbole du rêve américain.

Un environnement naturel favorable mais fragile

Vallée de la Mort

Vallée de la Mort

La Californie offre une grande variété de paysages et d’écosystèmes ; elle comporte, par exemple, l’un des plus hauts sommets des États-Unis en dehors de l’Alaska, le mont Whitney (4 418 m), et le point le plus bas, la vallée de la Mort (–86 m), où la température la plus élevée jamais enregistrée sur Terre a atteint, en 1913, à 56,7 °C. À la jonction de deux plaques tectoniques, la plaque terrestre nord-américaine et la plaque océanique pacifique, la région est parcourue par le système de failles coulissantes de San Andreas, qui provoque tremblements de terre et volcanisme, plusieurs volcans étant encore en activité, comme au nord le mont Shasta, situé dans la chaîne des Cascades (élément de la Cordillère américaine). Sur l’océan Pacifique, la côte est rocheuse et entaillée de baies propices aux activités portuaires. Derrière les chaînes côtières, la grande Vallée centrale (Central Valley) est une plaine alluviale fertile drainée par les fleuves Sacramento et San Joaquin, qui se rejoignent en un estuaire commun pour déboucher dans la baie de San Francisco. À l’est, la sierra Nevada sépare la Californie de l’État du Nevada. De ce massif montagneux descendent de nombreux cours d’eau, qui furent prospectés pendant la ruée vers l’or. À cheval entre la Californie et le Nevada, le lac Tahoe, l’un des plus étendus et des plus profonds lacs de montagne au monde (500 km2 environ, 500 m de profondeur), s’est formé dans un fossé d’effondrement.

L’étirement de l’État de Californie en latitude favorise la diversité climatique : climat océanique au nord, méditerranéen au sud, y compris dans la Vallée centrale, tandis que l’intérieur des terres connaît un climat plutôt continental ou alpin, et aride (déserts chauds) dans le Sud-Est. En été, la ville de San Francisco est rafraîchie par les brouillards venus de l’océan. La végétation, adaptée à la sécheresse et aux incendies – de plus en plus fréquents –, est constituée principalement de chaparral (écosystème constitué d’un maquis de buissons et d’arbustes xérophiles à feuilles persistantes). Elle comporte aussi des pins Douglas en altitude, des séquoias géants dans la sierra Nevada et sur la côte nord, des chênes sur les contreforts des montagnes et des cactées et autres xérophytes dans les déserts. La biodiversité est exceptionnelle, avec des milliers d’espèces de plantes endémiques – dont le pavot de Californie, fleur emblème de l’État – et une grande variété animale spécifique – comme le condor de Californie, espèce très menacée. Les dégâts causés à l’environnement par la ruée vers l’or et l’industrie ont suscité très tôt la création d’associations de protection de la nature, dont la plus ancienne et la plus connue est le Sierra Club, fondé en 1892 par John Muir. En 1976, le California Coastal Act a créé une agence chargée de protéger les côtes de l’appropriation privée et d’en faciliter l’accès à la population (California State Coastal Conservancy).

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : historienne, professeure émérite à l'université Paris-I-Panthéon-Sorbonne, histoire de l'Amérique du Nord, UMR SIRICE 8138

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

États-Unis : carte administrative

États-Unis : carte administrative

Vallée de la Mort

Vallée de la Mort

Golden Gate Bridge

Golden Gate Bridge

Autres références

  • AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Biogéographie

    • Écrit par Marston BATES
    • 4 960 mots
    • 14 médias
    En Californie, une végétation particulière se rattache au type « méditerranéen », avec des étés secs et des hivers humides. De vastes surfaces sont couvertes d'une formation arbustive, le « chaparral », où le « chamiso » (Adenostoma) et le « manzanita » (Arctostaphylos) sont...
  • CHAVEZ CESAR (1927-1993)

    • Écrit par Marie-France TOINET
    • 539 mots
    • 1 média

    Quiconque a vécu aux États-Unis dans les années 1960 ne peut avoir oublié Cesar Chavez, ce petit homme trapu, ni très beau ni très séduisant, orateur médiocre, mais qui avait l'apparence d'un juste, à la fois bon et déterminé. Il dirigeait alors le boycottage des raisins de table...

  • ELDORADO

    • Écrit par Jean-Pierre BERTHE
    • 1 684 mots
    ...siècle, Las Sergas de Esplandián, situait loin dans l'Ouest, « à main droite des Indes, près du paradis terrestre », l'île fabuleuse de Californie où vivaient les farouches guerrières. Le fait que les anciens Mexicains désignaient l'Occident sous le nom de Cihuatlampa ou pays des...
  • ENSO (El Niño-Southern Oscillation)

    • Écrit par Yves M. TOURRE
    • 2 488 mots
    • 2 médias
    ...plus fortes. Les eaux péruviennes et équatoriales se trouvent alors complètement dépourvues d'éléments nutritifs (nitrates, phosphates et silicates). Cet El Niño intense de 1997-1998 est associé à des pluies records en Californie (janvier et février 1998 : 15 cm, par rapport à une normale de 10,3...
  • Afficher les 23 références

Voir aussi