ATLANTIQUE OCÉAN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Climat et hydrologie

En raison de la variété des climats, et de l'importance des apports fluviaux, les eaux de l'Atlantique présentent de considérables anomalies de densité, qui provoquent des courants généraux très complexes.

La partie la plus étroite de l'Atlantique est située à peu près sous l'équateur ; elle connaît un climat de type équatorial : la température des eaux superficielles y est supérieure à 25 0C, et, même au large, peut atteindre localement 28 0C. Les pluies sont abondantes, ce qui, joint au grand volume des apports du Congo et de l'Amazone, explique que la salinité de surface soit relativement basse, vers 35 p. 1 000.

Salinité de surface

Dessin : Salinité de surface

fig. 2 – Salinités de surface. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

La zone équatoriale, entendue au sens large (sur 20 degrés de latitude, de part et d'autre de l'équateur), est balayée par des vents de secteur est, alizés boréaux de nord-est et alizés austraux de sud-est, dont la direction est de plus en plus zonale lorsqu'ils se rapprochent de l'équateur thermique, et qui, au moins en certaines saisons et en certaines régions, se réunissent, au voisinage de cet équateur, en une zone de convergence intertropicale.

Dans le détail, on observe cependant plusieurs exceptions à ce schéma simple : d'une part, les alizés de nord-est sont localement très freinés par les montagnes guinéennes, du Fouta-Djalon au mont Nimba, et, au sud-ouest de cet obstacle, on rencontre au large une région de basses pressions dynamiques, pratiquement dépourvue de vents, le pot-au-noir de la marine à voile. D'autre part, la convergence intertropicale, là où elle est bien réalisée, se déplace de façon saisonnière en latitude : pendant l'hiver boréal, elle est très proche de l'équateur géographique, et les alizés des deux hémisphères y fusionnent en des vents d'est francs, qui engendrent un courant équatorial d'est en ouest, du golfe de Guinée vers la côte de Guyane. Mais durant l'été boréal, la convergence intertropicale est reportée sensiblement au nord de l'équateur géographique (jusque vers 100 de latitude nord près des côtes d'Afrique), de sorte que les alizés austraux, ayant franchi l'équateur géographique, sont déviés vers le nord-est par la force de Coriolis, et se heurtent aux alizés boréaux au lieu de se fondre avec eux. Il se forme ainsi un front dynamique intertropical, placé généralement au-dessus du continent africain.

Le littoral septentrional du golfe de Guinée connaît donc pendant l'été boréal des vents de sud-ouest dominants, et il naît, parallèlement à ce littoral, un courant d'ouest, dit contre-courant équatorial, qui présente en surface les caractères d'un courant saisonnier dû au vent.

Courant et contre-courant équatoriaux

Dessin : Courant et contre-courant équatoriaux

Coupe schématique du courant équatorial et de son contre-courant un peu au nord de l'équateur, en été boréal 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Toutefois, le contre-courant équatorial est bien autre chose que ce simple phénomène superficiel : sa manifestation essentielle est le retour, à faible profondeur, d'une partie des eaux transportées en surface vers l'Amérique par le courant équatorial ; comme celui-ci intéresse des masses d'eau de plus en plus grandes d'est en ouest, et que son effet se manifeste de plus en plus profondément, le contre-courant, qui longe sa base, remonte d'ouest en est ; son plafond passe ainsi d'une centaine de mètres le long de la côte américaine à une vingtaine de mètres près de l'Afrique : les eaux qu'il apporte remontent brusquement en atteignant la côte, ce qui donne en hiver des brouillards littoraux. En été, le contre-courant fait surface au large, dès le pot-au-noir, et ses eaux sont déjà un peu réchauffées quand elles arrivent à la côte.

Les manifestations superficielles du contre-courant équatorial partagent le courant équatorial d'est en deux branches : l'une, issue du fond du golfe de Guinée, porte le nom de courant sud-équatorial ; l'autre, qui se forme au large de Dakar, est appelée courant nord-équatorial.

Courants de surface en Atlantique

Dessin : Courants de surface en Atlantique

 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Latéralement, le courant sud-équatorial engendre, aux basses latitudes de l'hémisphère Sud, un ample tourbillon : conformément à la loi de Coriolis, celles de ses eaux qui atteignent l'Amérique au sud du cap São-Roque sont déviées vers leur gauche. Longeant la côte sous le nom de courant du Brésil, elles subissent, sous un climat encore chaud, mais sec, une évaporation intense qui les refroidit un peu, mais surtout accroît leur salinité jusque vers 37 p. 1 000, d'autant que seuls de petits fleuves côtiers se jettent ici dans l'Atlantique.

Vers 450 de latitude sud, ce courant se heurte aux eaux subantarctiques supérieures et se mêle partiellement à elles pour engendrer une eau centrale supérieure qui plo [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages

Médias de l’article

Rift médio-atlantique dans la zone F.A.M.O.U.S : carte bathymétrique

Rift médio-atlantique dans la zone F.A.M.O.U.S : carte bathymétrique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Salinité de surface

Salinité de surface
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Courant et contre-courant équatoriaux

Courant et contre-courant équatoriaux
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Courants de surface en Atlantique

Courants de surface en Atlantique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Afficher les 7 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  ATLANTIQUE OCÉAN  » est également traité dans :

AÇORES ARCHIPEL DES

  • Écrit par 
  • Suzanne DAVEAU
  •  • 483 mots
  •  • 2 médias

Archipel de neuf îles principales, les Açores, région autonome du Portugal depuis 1976, sont éparpillées sur 560 kilomètres d'est en ouest, entre 25 et 31 degrés de longitude ouest et 37 et 40 degrés de latitude nord, dans la région où la dorsale océanique de l'Atlantique est recoupée par l'accident transversal qui correspond au détroit de Gibraltar, constituant ainsi un point triple. Ce sont des […] Lire la suite

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Anne FAURE-MURET
  •  • 18 709 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Les bassins côtiers de l'ouest, ou l'histoire de l'ouverture de l'Atlantique »  : […] La Téthys est la première à reprendre ses droits vers l'ouest et à repartir à la conquête de l'espace qu'elle avait perdu. Elle s'avance sur la zone instable formée des restes de la chaîne hercynienne rabotée au cours du Permien – zone qui sépare le continent de Gondwana de celui de la Laurasie (Amérique du Nord, Europe, Asie) – en établissant une première voie marine, l'Atlantique central. Mais […] Lire la suite

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • René BLANCHET, 
  • Jacques BOURGOIS, 
  • Jean-Louis MANSY, 
  • Bernard MERCIER DE LÉPINAY, 
  • Jean-François STEPHAN, 
  • Marc TARDY, 
  • Jean-Claude VICENTE
  •  • 24 183 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Les plaines »  : […] Les plaines côtières de l'Atlantique et du golfe du Mexique se suivent du New Jersey au Yucatán. Leur genèse est étroitement liée à l'évolution de l'Atlantique et aux transgressions et régressions marines qui se sont succédé depuis le Jurassique. Le premier indice d'une ouverture océanique dans le prolongement ouest de la Téthys se situe au Trias-Jurassique inférieur ; il s'agit d'une fracturati […] Lire la suite

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Danièle LAVALLÉE, 
  • Catherine LEFORT
  •  • 18 056 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Position »  : […] Sur une représentation de la sphère terrestre, le continent américain apparaît comme une barrière continue entre l'Atlantique à l'est et le Pacifique à l'ouest, un obstacle aux relations entre les rives occidentales du Vieux Monde et les rivages orientaux où se développent les terres asiatiques. En vain les premiers explorateurs ont-ils cherché un passage tout au long de ces rivages pourtant fort […] Lire la suite

ARCTIQUE OCÉAN

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL, 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 2 832 mots
  •  • 6 médias

L'océan Arctique constitue l'essentiel de la Méditerranée arctique, la plus importante des mers bordières de l'océan Atlantique. Il s'ouvre sur celui-ci, sur 400 km de largeur, entre le Spitzberg et le Groenland ; sa surface totale est de l'ordre de 12 millions de kilomètres carrés. La plus grande partie de cette mer intérieure, dont le pôle Nord occupe approximativement le centre, est couverte d […] Lire la suite

BERMUDES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude GIACOTTINO
  •  • 354 mots

Archipel de sept îles principales et de cent cinquante ilôts environ, situé dans l'Atlantique, par 32 0  10′ nord et 64 0  40′ ouest, à environ 900 kilomètres au large du cap Hatteras, les Bermudes sont baignées par les eaux tièdes de la dérive nord-atlantique (Gulf Stream) et jouissent d'un climat subtropical exceptionnellement tiède toute l'année (de 27  0 C en août à 17  0 C en février). Émerge […] Lire la suite

BORDEAUX

  • Écrit par 
  • Jean DUMAS, 
  • Charles HIGOUNET
  • , Universalis
  •  • 1 937 mots
  •  • 2 médias

Préfecture de la Gironde et capitale administrative de la région Aquitaine jusqu’en 2015, Bordeaux est le chef-lieu de la grande région Nouvelle-Aquitaine. La ville de Bordeaux, installée sur la Garonne, à 100 kilomètres de l'océan Atlantique, comptait, en 2012, 245 220 habitants. Depuis 1968, elle est le centre d'une Communauté urbaine de vingt-huit communes, devenue en 2015 Bordeaux Métropole, […] Lire la suite

CANARIES ÎLES

  • Écrit par 
  • Michel DRAIN
  •  • 386 mots
  •  • 2 médias

Archipel d'une étendue totale de 7 242 kilomètres carrés, les Canaries constituent deux provinces espagnoles (Las Palmas et Santa Cruz de Tenerife) situées dans l'océan Atlantique à un millier de kilomètres de la métropole. L'archipel comporte sept îles (Tenerife, Fuerteventura, la Grande Canarie , Lanzarote, La Palma, Gomera, Hierro), auxquelles il faut ajouter quelques îlots. La proximité du tro […] Lire la suite

CELTIQUE MER

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 2 156 mots
  •  • 3 médias

La mer Celtique est une mer épicontinentale, largement ouverte vers l'océan Atlantique, qui s'étend entre l'Irlande, le pays de Galles, les Cornouailles britanniques et la Bretagne armoricaine. Ses caractères hydrologiques particuliers, la texture et la disposition des sédiments sableux qui la tapissent et son intense fréquentation par les pêcheurs en font une mer bien individualisée. […] Lire la suite

CÉNOZOÏQUE

  • Écrit par 
  • Marie-Pierre AUBRY
  •  • 7 576 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'océan mondial, régulateur du climat »  : […] La configuration actuelle de la circulation océanique (cf. océans ) est le résultat de trois événements d'origine tectonique. C'est d'abord le rifting entre la Norvège et le Groenland, à la fin du Paléocène (55,5 Ma), qui a permis l'ouverture du passage peu profond (détroit de Fram, à l'est du Groenland) entre les océans Nord-Atlantique et Arctique. C'est ensuite l'isolement de l'Antarctique qui […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

5 juillet 2012 France. Publication du rapport sur l'accident du vol Air France Rio-Paris

), autorité responsable des enquêtes de sécurité dans l'aviation civile, rend public son rapport final sur le crash dans l'océan Atlantique, en juin 2009, de l'Airbus d'Air France assurant la liaison Rio de Janeiro-Paris, qui avait causé la mort des deux cent vingt-huit passagers et membres d'équipage. Les boîtes noires de l'appareil n'avaient été retrouvées qu'en juin 2011. […] Lire la suite

23 juin 1985 Inde. Attentat terroriste sikh contre un Boeing d'Air India

Un Boeing 747 d'Air India, venant de Toronto et Montréal, au Canada, et allant à Bombay après une escale à Londres, explose en plein vol au-dessus de l'océan Atlantique, au sud-ouest de l'Irlande. Il y avait trois cent vingt-neuf passagers et membres d'équipage à bord. Tout donne à penser qu'il s'agit d'un acte de terrorisme : en effet, deux organisations indépendantistes, l'une se réclamant de la Fédération des étudiants sikhs et l'autre de l'Armée de libération du Cachemire, revendiquent la responsabilité de la tragédie. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Pierre PINOT, « ATLANTIQUE OCÉAN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-atlantique/