KARLSRUHE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Née de la volonté d'un margrave de Bade qui fit construire, en 1715, une résidence sur le modèle de Versailles, la ville allemande de Karlsruhe s'est développée autour du château, au contact de la plaine du Rhin et de la forêt de la Hardt ; son plan est un exemple curieux de l'urbanisme géométrique du xviiie siècle : les principales avenues rayonnent en éventail, au sud du palais, coupées par les rues orientées est-ouest, dont la principale est la Kaiserstrasse, artère commerçante rectiligne longue de deux kilomètres. Capitale de l'État de Bade au xixe siècle, Karlsruhe s'effaça devant Stuttgart lors de la formation du Land de Bade-Wurtemberg (1952), mais elle a conservé d'importantes fonctions tertiaires. La présence de la Cour fédérale de justice et de la Cour constitutionnelle allemande donne à la ville une compétence juridique au niveau le plus élevé. L'Université, autrefois dénommée École technique supérieure, une des plus anciennes et des plus importantes du pays (1825), le centre de recherches installé au nord de la ville en font un important centre scientifique et technologique (sciences de l'ingénieur, nanotechnologies). Karlsruhe possède une solide tradition industrielle dont l'essor remonte au développement des chemins de fer et de la navigation en pays de Bade ; dès 1836, la Kesslerche Fabrik est spécialisée dans la fabrication de machines. Les industries actuelles sont localisées à la périphérie : constructions mécaniques, électrotechnique, industries chimiques, alimentaires ; dans la plaine qui s'étend entre la ville et le Rhin, la plus grande raffinerie du pays traite le pétrole amené de la Méditerranée par le pipeline sud-européen Fos-Lavéra-Karlsruhe. L'essor de Karlsruhe a été rapide après la fin de la Seconde Guerre mondiale, où la ville a été détruite à 80 p. 100. La population est passée de 161 000 habitants en 1939 à 287 000 aujourd'hui (2008). Les bouleversements politiques (arrivée des réfugiés, création du Marché commun) ont permis à la ville de mettre en valeur son héritage historique : ainsi, le développement de l'industrie est étroitement lié à l'existence de l'École technique supérieure ; la vie culturelle active attire les cadres et les techniciens. La main-d'œuvre non spécialisée a été fournie après la guerre par les réfugiés, relayés par la main-d'œuvre immigrée depuis 1962. Au cœur d'une région peuplée, Karlsruhe étend son influence au-delà du pays de Bade, en Rhénanie-Palatinat et même sur le nord du département français du Bas-Rhin.

Allemagne : carte administrative

Allemagne : carte administrative

carte

Carte administrative de l'Allemagne. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

—  Michelle GUILLON

Écrit par :

Classification


Autres références

«  KARLSRUHE  » est également traité dans :

BADE

  • Écrit par 
  • François REITEL
  •  • 674 mots

Région historique située sur le haut Rhin faisant partie du land de Bade-Wurtemberg, le Bade comprend la partie du fossé rhénan de Bâle à Mannheim, ainsi que la plus grande partie de la Forêt-Noire. Historiquement le territoire a varié d'étendue, en fonction des remodelages politiques. Le titre de margrave de Bade apparaît au début du xii e siècl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bade/#i_1517

BADE-WURTEMBERG

  • Écrit par 
  • Hélène ROTH
  •  • 1 501 mots
  •  • 1 média

Situé au sud-ouest de l’ Allemagne , le Bade-Wurtemberg (Baden-Württemberg en allemand) est le troisième Land allemand par la taille et par la population  : il comptait 11 millions d’habitants en 2017, pour une superficie de 35 748 kilomètres carrés. Entre France, Suisse et Bavière, le Land bénéficie de son positionnement au cœur de la dorsale européenne, dont il constitue un des principaux moteur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bade-wurtemberg/#i_1517

Pour citer l’article

Michelle GUILLON, « KARLSRUHE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/karlsruhe/