COBLENCE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

À l'emplacement d'un établissement celte, au confluent de la Moselle et du Rhin fut créé vers 9 avant J.-C., à l'initiative de Drusus, un camp romain, Confluentes, qui devint bientôt une cité. Un pont sur la Moselle, un autre sur le Rhin firent de la ville un point de passage essentiel dans les pays du Rhin moyen. Les Francs y établirent un palais royal. À l'époque carolingienne, la ville prospéra et les souverains y résidaient souvent. Les préliminaires du traité de Verdun y furent élaborés en 842. En 1018, l'empereur Henri II fait don de la ville de Coblence à l'archevêché de Trèves. Les chevaliers teutoniques ouvrent un établissement à côté de l'église Saint-Castor, en l'an 1216. De cette époque date l'appellation Deutsches Eck donnée au confluent de la Moselle et du Rhin. Au xiiie siècle, une enceinte fortifiée entoure la ville, et l'Alteburg est édifié en 1280. Au xive siècle, Coblence devient la résidence privilégiée de l'électeur de Trèves, Baudouin de Luxembourg, et c'est en 1343 qu'est construit sur la Moselle le pont Baudouin, qui existe encore de nos jours. La ville fit partie de la Hanse rhénane. La prospérité traditionnelle fut atteinte au xviie siècle, lors de la guerre de Trente Ans. Français, Suédois, Espagnols et impériaux prirent alternativement possession de la riche cité. En 1688, les troupes de Louis XIV firent le siège de Coblence, qui fut partiellement détruite. La ville retrouva une certaine prospérité au xviiie siècle, où s'exerça en particulier l'influence des artistes français. Le dernier électeur, Clément Wenceslas, adepte du despotisme éclairé, fit construire le château dans un style classique rarement égalé sur les bords du Rhin. Ces derniers sont aménagés et la Clemensstadt s'étend sur les rives du fleuve majestueux. En 1792, elle accueille de nombreux émigrés français. Lors de [...]

Allemagne : carte administrative

Allemagne : carte administrative

Carte

Carte administrative de l'Allemagne. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université de Metz, doyen honoraire de la faculté des lettres

Classification


Autres références

«  COBLENCE  » est également traité dans :

TRÈVES ÉLECTORAT DE

  • Écrit par 
  • Peter Claus HARTMANN
  •  • 614 mots

Territoire sur lequel l'archevêque de Trèves exerce la souveraineté territoriale (Landeshoheit). L'électorat de Trèves se présente comme une bande allongée qui épouse d'abord le cours de la Moselle et s'étend ensuite au-delà du Rhin. Au xviii e siècle, l'ensemble est peuplé d'environ 280 000 habitants. Depuis le xiv e siècle, l'électorat est divi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electorat-de-treves/#i_1515

Pour citer l’article

François REITEL, « COBLENCE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/coblence/