NATALISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Origine du natalisme

Beaucoup de populations traditionnelles et de régimes politiques anciens ont été favorables à une natalité élevée, mais le natalisme en tant que doctrine politique et d'État n'apparaît qu'à la fin du xixe siècle en France. On a souvent mis cette naissance du natalisme en rapport avec la baisse précoce de la natalité en France (en 1896 et 1897, les décès dépassèrent les naissances) et avec la défaite de 1870 attribuée à la supériorité démographique des Allemands. Cette dernière raison est très souvent avancée dans les brochures natalistes d'avant 1914 qui comparent les effectifs des classes d'âge mobilisables des deux côtés des Vosges. Mais, plus généralement, il faut aussi tenir compte de deux caractères propres à la fin du xixe siècle, la guerre de masse et l'importance grandissante du suffrage étendu ou universel dans toute l'Europe.

En effet, avec la guerre de Sécession américaine de 1861-1865, la nature des conflits a changé d'échelle et implique désormais des millions de combattants car l'infanterie prend la place décisive. Dans le domaine politique, et particulièrement en France, la conception démographique de la nation se renforce avec le suffrage à moitié universel, accordé aux seuls hommes. La population française représente tout entière la nation tandis que son territoire, son roi ou son empereur tenaient jusqu'alors ce rôle. La mystique démographique est aussi une fille de la révolution et de son peuple en armes. Ces facteurs jouent un rôle moins important aujourd'hui. La bombe atomique et plus récemment la guerre du Koweït ont montré que les guerres se gagnaient désormais par la technique et non plus par la masse. L'intensification de la mobilité des hommes et des choses a par ailleurs atténué la conception autarcique de la nation et donc de l'importance numérique de sa population. On est désormais plus sensible au niveau de la richesse nationale et aux réalisations du pays qu'au nombre de ses habitants.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales, directeur de recherche à l'Institut national d'études démographiques, directeur du laboratoire de démographie historique au C.N.R.S.

Classification


Autres références

«  NATALISME  » est également traité dans :

DÉMOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Hervé LE BRAS
  •  • 8 952 mots

Dans le chapitre « Les politiques de population »  : […] Depuis longtemps, et même depuis l'apparition de la démographie dont c'était l'une des raisons d'être, les gouvernements puis les organisations internationales ont cherché à influencer l'évolution des populations dans des directions souvent opposées. Durant les xvii e et xviii e  siècles, la croissance démographique a été encouragée, notamment par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/demographie/#i_29424

ESTONIE

  • Écrit par 
  • Céline BAYOU, 
  • Suzanne CHAMPONNOIS, 
  • Jean-Luc MOREAU
  •  • 9 142 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une nouvelle politique nataliste ? »  : […] En 2011, l'Estonie comptait 1 294 000 habitants dont 15 p. 100 seulement avaient moins de quinze ans. Les Estoniens représentent 68 p. 100 de cette population, les Russophones 25 p. 100 et les minorités venues d'autres républiques 7 p. 100. La situation démographique, très préoccupante (le taux de natalité étant inférieur au taux de mortalité), a c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/estonie/#i_29424

FAMILLE - Sociologie

  • Écrit par 
  • Rémi LENOIR
  •  • 5 316 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'enjeu social et politique des définitions de la famille »  : […] Ce n'est pas un hasard si Durkheim s'est tant intéressé à la famille. Car les réformes du droit de la famille cristallisaient à la fin du xix e  siècle et au début du xx e  siècle des oppositions parmi les plus profondes dans les univers politique, idéologique et économique de son temps. Il n'est guère d'époques, en dehors de la Révolution françai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/famille-sociologie/#i_29424

LOGEMENT SOCIAL

  • Écrit par 
  • Susanna MAGRI
  •  • 4 032 mots

Dans le chapitre « Logement social et aménagement urbain »  : […] Si les principes régissant la forme de l'habitation restèrent immuables, l'objet de l'action changea au contraire au début du xx e  siècle. Dans le projet réformateur, celle-ci s'étend alors du logement au quartier, l'habitat nouveau étant placé dans une ville elle-même rationalisée. L'objectif s'en trouva déplacé : autant que la vie domestique, c' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/logement-social/#i_29424

MALTHUSIANISME ET NÉO-MALTHUSIANISME

  • Écrit par 
  • Jean-François FAURE-SOULET
  •  • 4 241 mots

Dans le chapitre « Pays non surpeuplés »  : […] Alfred Sauvy remarque que la prévention est liée à l'idée d'affranchissement ; les pays non surpeuplés veulent s'affranchir moins de la rareté des biens que de la tyrannie des riches (chômage), des hommes (féminisme) ou simplement de la nature qui associe plaisir et procréation. Entre les deux guerres mondiales, le chômage fait considérer plutôt f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/malthusianisme-et-neo-malthusianisme/#i_29424

MUSSOLINI BENITO (1883-1945)

  • Écrit par 
  • Pierre MILZA
  •  • 3 761 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le maître de l'Italie fasciste (1922-1940) »  : […] À partir de 1920, la vie de l'ancien directeur de l' Avanti ! se confond avec celle de son mouvement (devenu Parti national fasciste en 1921), puis avec celle du régime qu'il a instauré en octobre 1922 à la suite d'une période de violence dont le point d'aboutissement fut la « marche sur Rome » et la désignation de Mussolini comme Premier ministre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benito-mussolini/#i_29424

Voir aussi

Pour citer l’article

Hervé LE BRAS, « NATALISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/natalisme/