NAISSANCENéonatologie

Médias de l’article

Fœtus humain : circulation sanguine

Fœtus humain : circulation sanguine
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Couveuse

Couveuse
Crédits : Hulton Getty

photographie

La listeria

La listeria
Crédits : S Lowry/Univ.Ulster, Tony Stone Images/ Getty

photographie


À partir des années 1960, la médecine néonatale, qui dispense ses soins aux nouveau-nés, s'est beaucoup transformée.

Les progrès techniques se sont multipliés, tant la biochimie que les diverses méthodes d'imagerie permettant un raffinement sémiologique et un grand perfectionnement des connaissances physiopathologiques et pharmacologiques.

Les techniques de soins, en premier lieu la réanimation, ont fait des progrès gigantesques tant pour la protection de tous les nouveau-nés que pour le traitement de ceux qui sont atteints de maladies graves autrefois incurables.

En même temps ces progrès, largement connus du public, et le développement de la contraception ont changé la perspective en face de l'enfant désormais programmé et surinvesti, de sexe souvent connu bien avant sa naissance. Sa sécurité doit être assurée et aucune fausse manœuvre n'est désormais admissible. Cela est d'autant plus vrai d'ailleurs que des négligences dans les soins aux nouveau-nés peuvent entraîner des conséquences redoutables comme des lésions cérébrales définitives, terribles pour l'enfant et sa famille et financièrement lourdes pour la société.

Ces aspects techniques et sociaux ne doivent pas faire oublier les aspects psychologiques et humains de la venue au monde de l'enfant. Bien des faits ont déjà été mis en évidence sur les facultés sensorielles du nouveau-né (l'odorat en particulier qui lui permet de reconnaître sa mère) et l'importance de ses premiers contacts, sans oublier les surprenantes découvertes de l'éthologie.

Les parents sont, eux aussi, modifiés profondément par la naissance de leur enfant, et on touche là ce qu'à défaut de pouvoir mieux le préciser on appelle le « mystère de la vie ». Ce n'est pas le moindre paradoxe de la fonction du néonatologue que d'être confronté à la fois à une technologie de plus en plus complexe et aux aspects les plus profonds de la nature humaine ainsi qu'aux comportements les plus archaïques.

Physiologie du nouveau-né

À la naissance l'organisme doit brutalement s'adapter à la vie extra-utéri [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : docteur en médecine, chef du service de pédiatrie à l'hôpital Saint-Michel, Paris, directeur d'enseignement clinique au C.H.U. Broussais-Hôtel-Dieu

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Lucien MICHON, « NAISSANCE - Néonatologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-neonatologie/