NAISSANCENéonatologie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Allaitement maternel

L'évolution des idées et plus encore des comportements sur l'allaitement maternel depuis un demi-siècle est particulièrement instructive et pourrait servir de conclusion.

Jusque vers les années 1930 l'allaitement maternel s'imposait. C'était une nécessité dont on ne discutait pas le bien-fondé, renforcé si besoin par les statistiques de morbidité et de mortalité qui montraient sa supériorité évidente plus particulièrement dans les milieux pauvres.

Les progrès dans la fabrication et la commercialisation des laits industriels au cours de la décennie 1940 transformèrent la situation et l'allaitement maternel sembla obsolète à une grande partie du public et des médecins.

Le carré des pédiatres, obstinés partisans de l'allaitement maternel, avait beaucoup de peine à trouver des arguments pour défendre son point de vue en face des prises de poids plus importantes des enfants au biberon, de la pureté bactériologique des laits en poudre et de la liberté pour la mère. L'argument même que le lait de la femme est fait pour le petit d'homme comme celui de la chatte pour le petit chat ne semblait pas recevable, teinté qu'il était d'un finalisme rappelant Bernardin de Saint-Pierre.

Depuis la fin des années soixante-dix un revirement s'est fait à partir de travaux scientifiques convergents : nutrition, immunologie, psychologie et éthologie par des voies différentes ont prouvé la supériorité éclatante du lait maternel.

Le courant de pensée écologiste a facilité la pénétration de ces notions surtout chez les jeunes mères, premières et essentielles dans ce choix.

La remontée de l'allaitement maternel a été importante en France, même si elle ne concerne aujourd'hui qu'un peu plus de la moitié des femmes à la sortie de la maternité. Comme nous le disions au début de cet article, elle témoigne de la complexité des comportements autour du nouveau-né et de tant de faits, dont la lecture, toujours incomplète, s [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages

Médias de l’article

Fœtus humain : circulation sanguine

Fœtus humain : circulation sanguine
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Couveuse

Couveuse
Crédits : Hulton Getty

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : docteur en médecine, chef du service de pédiatrie à l'hôpital Saint-Michel, Paris, directeur d'enseignement clinique au C.H.U. Broussais-Hôtel-Dieu

Classification

Autres références

«  NAISSANCE  » est également traité dans :

NAISSANCE - Grossesse

  • Écrit par 
  • Yves MALINAS
  • , Universalis
  •  • 5 248 mots
  •  • 7 médias

Dans l'espèce humaine, la gestation, autrement dit l'état de grossesse commence à l'instant de la fécondation et se termine neuf mois plus tard environ, au moment de l'accouchement. L'habitude a prévalu de compter sa durée en semaines à partir du premier jour des dernières règles, ce qui situe le terme dans la 41e semaine (entre le 281e et le 287 […] Lire la suite

NAISSANCE - Accouchement

  • Écrit par 
  • Bernard JAMAIN, 
  • Yves MALINAS
  •  • 4 231 mots
  •  • 3 médias

L'accouchement fut, pendant des siècles, un événement dangereux : au milieu du xixe siècle, Simpson, accoucheur de la reine Victoria, disait que le risque d'accoucher était plus grand que celui de participer à une bataille rangée. La mortalité en couches atteignait 10 p. 100... et beaucoup plus dans les suites […] Lire la suite

NAISSANCE - Prématurité

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre RELIER
  •  • 3 750 mots
  •  • 1 média

La définition de la prématurité est une acquisition de la « néonatologie », mais les accoucheurs avaient, depuis longtemps déjà, apprécié le risque de la prématurité. S. E. Tarnier (1828-1897), puis P. Budin signalent qu'au xixe siècle, à Port-Royal, les nouveau-nés étaient divisés en deux groupes : « Les enfants sains pesant plus de six livres partai […] Lire la suite

DÉMOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Hervé LE BRAS
  •  • 8 952 mots

Dans le chapitre « Fécondité »  : […] La fécondité n'a guère retenu l'attention avant la parution de L'Origine des espèces de Charles Darwin en 1859. On trouve par-ci par-là des remarques sur la contraception (les « funestes secrets » chez Moheau en 1778) sur la surfécondité des femmes de marins (chez Quetelet en 1835), mais le sentiment général est que la fécondité dans le mariage est à peu près constante pour les femmes âgées de […] Lire la suite

DÉSIR (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 3 097 mots

Dans le chapitre « Un traumatisme originaire ? »  : […] Quant au discours d’Aristophane, il s’articule autour du mythe de l’androgyne. Selon Aristophane, l’amour serait un désir inconscient remontant à l’origine des temps et nous poussant à reconstituer l’unité primordiale qui fut brisée par les dieux. Des êtres de forme sphérique, les androgynes, peuplaient alors la terre. Voulant défier les dieux, ils érigèrent une tour (version hellénique de la tou […] Lire la suite

ENFANCE (Les connaissances) - La petite enfance

  • Écrit par 
  • Hélène STORK
  •  • 8 691 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La naissance et la période néonatale »  : […] Par rapport à la symbiose entre la mère et l'enfant qui caractérise la période intra-utérine, la naissance marque un profond bouleversement pour l'un et pour l'autre. On connaît bien les modifications physiologiques et psychiques qui, chez la mère, suivent l'accouchement : sentiment de « perte » et parfois phase de dépression, qui peut suivre passagèrement toute naissance. Des remaniements identi […] Lire la suite

ENFANCE (Les connaissances) - Développement psychomoteur

  • Écrit par 
  • Didier-Jacques DUCHÉ
  •  • 6 674 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le nouveau-né (jusqu'à trois semaines) »  : […] La naissance, pour limitée qu'elle paraisse à des processus mécaniques et physiologiques, constitue néanmoins un traumatisme au sens global du terme, c'est-à-dire qu'elle retentit sur l'ensemble de l'organisation psychique par un afflux d'excitations qui est excessif par rapport à la tolérance du sujet. De l'état de symbiose avec l'organisme maternel, le fœtus passe en quelques instants à l'état […] Lire la suite

ESSAI SUR LE PRINCIPE DE POPULATION (T. R. Malthus) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 1 026 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La logique du principe de population : problème social et solution morale »  : […] Comportant 690 pages in-quarto réparties en cinq livres, l' Essai se présente comme une véritable démonstration destinée à prouver, à partir de l'élucidation de la « loi de population », que la solution à la misère et aux vices du peuple réside dans la limitation volontaire des naissances, uniquement réalisable grâce aux moyens moraux du mariage tardif et de la chasteté prémaritale. À cet égard, […] Lire la suite

GAUCHERIE

  • Écrit par 
  • Jacqueline FAGARD
  •  • 1 464 mots

Le terme « gaucherie » comporte plusieurs sens. Ce terme fait référence au choix de la main gauche pour écrire, mais il signifie également « manque d’adresse ». Les gauchers seraient-ils maladroits, par opposition aux droitiers ? Ou s’agit-il d’une stigmatisation sans fondement dont sont souvent victimes les minorités ? On dit d’une personne qu’elle est gauchère si elle écrit avec sa main gauche […] Lire la suite

MORTALITÉ

  • Écrit par 
  • Jean BOURGEOIS-PICHAT
  •  • 2 985 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les variations selon l'âge »  : […] Pour beaucoup d'ovules fécondés la combinaison génique n'est pas viable et leur durée de vie est courte. Puis, après élimination des plus grosses « erreurs », on aborde une période où les pertes sont encore élevées, mais de moins en moins lourdes au fur et à mesure qu'on s'éloigne de la conception. On rassemble les décès qui se produisent de la conception à la fin du sixième mois de gestation sous […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Lucien MICHON, « NAISSANCE - Néonatologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-neonatologie/