MYTHOLOGIESDieux des peuples "barbares"

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mythologie germano-nordique

Malgré les nombreuses études qu'elle a suscitées, la mythologie germano-nordique reste très mal connue, en raison, avant tout, de l'indigence des documents dont nous disposons. Nos sources principales, les Eddas (Edda poétique, xiie siècle, Edda de Snorri Sturluson, env. 1220) sont trop récentes et imprégnées de christianisme ; et tous les autres témoins (archéologiques et runiques ; écrits non germaniques) posent de graves problèmes d'élucidation. De plus, on est très mal renseigné sur ce qu'étaient les Germains : des Indo-Européens, à coup sûr, qui ont investi leur aire d'implantation actuelle, en vagues successives, à partir du IIIe millénaire avant J.-C., mais qui tirent leur originalité des divers fonds autochtones qu'ils ont assujettis et sur lesquels on ne sait à peu près rien. En conséquence, il est malaisé d'appliquer à l'interprétation de cette religion une grille strictement dumézilienne ; toute prise de vue synchronique court le risque de donner une systématisation erronée et, seule, une étude diachronique prudente peut apporter quelque lumière.

D'autre part, il est troublant de constater que cette religion ne disposait pas de vocables pour rendre « religion » (elle ne connaît que « pratique », « coutume » : sid̄r), « foi », « croire », « adorer », « prier ». En revanche, est évidente l'importance capitale, sous ces latitudes, d'un substrat naturel contraignant où soleil, eau et terre font, plus intimement qu'ailleurs peut-être, partie intégrante de la vision quotidienne du monde. Si l'on suit, à titre d'hypothèse, ces trois grands axes en respectant une periodisierung simple proposée par les spécialistes scandinaves eux-mêmes (préhistoire ; âge du bronze de — 1500 à — 400 ; âge du fer de — 400 à 800 ; âge viking de 800 à 1100), on peut tenter une mise en ordre de tout cet amalgame hétéroclite de mythes et de rites.

De la préhistoire à l'âge du fer : la royauté sacrée

De la préhistoire, on ne peut juger que par reconstitution, à partir de traits obscurs que livrent les textes, islandais surt [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages






Écrit par :

  • : professeur émérite (langues, littératures et civilisation scandinaves) à l'université de Paris-IV-Sorbonne
  • : agrégé de grammaire, docteur d'État, maître de recherche au C.N.R.S., chargé de conférences à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification


Autres références

«  MYTHOLOGIES  » est également traité dans :

MYTHOLOGIES - Dieux et déesses

  • Écrit par 
  • Mircea ELIADE
  •  • 7 930 mots
  •  • 5 médias

On appelle dieux et déesses les êtres surnaturels qui jouent un rôle central dans les religions des peuples dits « primitifs » et dans les religions polythéistes de l'Antiquité (Proche-Orient antique, Grèce, Rome), de l'Asie et de l'Amérique centrale. À côté des dieux et déesses, il existe d'autres figures religieuses, qui parfois jouissent d'un prestige égal ou même supérieur : les héros civilis […] Lire la suite

MYTHOLOGIES - Premiers panthéons

  • Écrit par 
  • Jean BOTTERO, 
  • Yvan KOENIG, 
  • Dimitri MEEKS
  • , Universalis
  •  • 6 981 mots
  •  • 3 médias

Irréductibles l'une à l'autre, les mythologies des deux plus anciennes civilisations de l'Antiquité, la mésopotamienne et l'égyptienne, peuvent être pourtant sinon comparées, à tout le moins rapprochées à plusieurs titres. Elles apparaissent toutes deux sur les bords de grands fleuves dont les rythmes ou les caprices fournissent la trame de nombre de leur récits ; ce sont des mythologies de gens d […] Lire la suite

MYTHOLOGIES - Le monde gréco-romain

  • Écrit par 
  • John SCHEID, 
  • Giulia SISSA, 
  • Jean-Pierre VERNANT
  • , Universalis
  •  • 4 799 mots
  •  • 2 médias

La soumission de la Grèce à la puissance romaine au IIe siècle avant J.-C. a représenté sans aucun doute une étape décisive dans le long processus d'acculturation des Romains au contact du monde grec. Présents depuis longtemps déjà parmi les différents peuples italiques du fait de leurs échanges avec les cités de Grande-Grèce (Tarente, Syracuse, Crotone, Cumes...), les thème […] Lire la suite

ALCHIMIE

  • Écrit par 
  • René ALLEAU, 
  • Universalis
  •  • 13 655 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le labourage par le feu »  : […] Granet a rappelé que nous n'avons aucun moyen de déterminer les origines historiques de l'ordre féodal qui règne en Chine à partir du viii e  siècle av. J.-C. On peut distinguer cependant, de façon approximative, une première période d'économie fermée et limitée à des intérêts de canton, strictement domaniale, suivie par des changements intervenus entre le vi e  siècle et le iv e  siècle, quand le […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE DE L'ART

  • Écrit par 
  • Brigitte DERLON, 
  • Monique JEUDY-BALLINI
  •  • 3 610 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L’art comme langage »  : […] Au cours des années 1970, un tournant s’opère dans l’étude de l’art qui s’affirme comme un domaine à part entière de l’anthropologie. Dans la discipline, l’accent placé sur les questions relatives au symbolisme (Leach, Turner, Bateson) stimule un regain d’intérêt pour l’art, qui se déploie de manière inédite au cours d’enquêtes ethnographiques de longue durée, particulièrement chez les spécialist […] Lire la suite

ASSYRO-BABYLONIENNE RELIGION

  • Écrit par 
  • René LARGEMENT
  •  • 4 258 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les divinités »  : […] Les Assyro-Babyloniens rencontrent leurs dieux à la limite de leurs possibilités d'action sur les éléments naturels : divinités astrales : Anu et Antu (divinités du ciel), Shamash et Sîn (dieu solaire et lunaire), Ishtar (déesse vénusienne)  ; dieux de l'atmosphère : Enlil et Adad ; dieux de la terre et des eaux : Enki-Ea, Tammuz. Ils leur attribuent la toute-puissance sur ces éléments et comme […] Lire la suite

ASTROLOGIE

  • Écrit par 
  • Jacques HALBRONN
  •  • 13 309 mots

Dans le chapitre « Le rapport planète-signe avant Ptolémée »  : […] Les luminaires ont certainement constitué le noyau d'un premier stade astrologique. Ce n'est que dans un deuxième temps qu'on a élaboré une astrologie incluant des astres moins présents. Or il nous apparaît que, dans l'arsenal astrologique, cette dualité n'a jamais tout à fait disparu, et que la Lune fait parfois double emploi avec Vénus, ou le Soleil avec Jupiter. Le dispositif de domiciles plané […] Lire la suite

AZTÈQUES (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 524 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Les divinités du plateau central »  : […] Le panthéon mexicain apparut aux Espagnols comme une cohorte d'innombrables démons : en effet, le polythéisme aztèque est illimité. À l'époque de la Conquista, le panthéon s'ordonne autour de deux traditions principales : d'un côté, les anciens dieux telluriques autochtones, divinités d’agriculteurs vouant un culte à la fécondité et à la fertilité de la Terre ; de l'autre, les dieux essentielleme […] Lire la suite

BANTOU

  • Écrit par 
  • Luc de HEUSCH
  •  • 8 088 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Histoire et mythe »  : […] Les ethnohistoriens ont produit, depuis le milieu des années soixante, d'importantes monographies régionales précises qui éclairent l'histoire des peuples bantous au cours des derniers siècles. Ils se sont intéressés principalement à la formation des grands royaumes qui se sont développés dans la savane qui borde la lisière méridionale de la forêt ou dans la région montagneuse des Grands Lacs. On […] Lire la suite

BESTIAIRES

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD, 
  • Daniel POIRION
  •  • 10 708 mots
  •  • 11 médias

Le premier trait qui distingue la représentation animalière des représentations végétales ou humaines est son ancienneté et la précocité surprenante de son apparition. Le répertoire de l'art préhistorique est en effet tout entier constitué d'animaux. Mais le thème apparaît dans le vocabulaire décoratif de tous les arts. Il convient de distinguer « l'art animalier » représenté dans presque toutes […] Lire la suite

CATASTROPHES NATURELLES (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 2 840 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Un thème mythologique universel »  : […] Les mythes de catastrophes sont extrêmement répandus et font partie de la mémoire collective de l’humanité. On y trouve généralement l’histoire d’un monde ancien anéanti et d’une société humaine renaissant de ses cendres grâce à quelques survivants. Les mythes donnent une dimension cosmique à des cataclysmes bien réels : tremblements de terre, éruptions volcaniques, épidémies, inondations... L’imm […] Lire la suite

CELTES

  • Écrit par 
  • Christian-Joseph GUYONVARC'H, 
  • Pierre-Yves LAMBERT, 
  • Stéphane VERGER
  •  • 15 892 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La mythologie »  : […] La mythologie gauloise ne nous est connue, dans les sources antiques, que par des bribes : témoignages et réminiscences parfois mal interprétés par les écrivains anciens. Les Grecs parlent, assez vaguement, du passage d'Héraklès à Alésia et de son union avec la fille d'un roi Bretannos, Celtine, qui lui donne un fils, Celtos (ou Galatès), éponyme de la race celtique. Tite-Live, plus précis, évoqu […] Lire la suite

CIEL SYMBOLISME DU

  • Écrit par 
  • Gilbert DURAND
  •  • 2 865 mots

Dans le chapitre « Verticalité et transcendance »  : […] C'est d'abord le symbolisme de la verticalité que suggèrent « la voûte étoilée au-dessus de nos têtes » et le simple zénith du ciel azuré diurne. Cette verticalité ascendante est liée à l'une des données les plus caractéristiques de l'anthropologie, mais en même temps elle dépasse en dignité et en puissance cette donnée existentielle. Les anthropologues, les paléontologues, les psychologues génét […] Lire la suite

COURS D'INTRODUCTION À LA PHILOSOPHIE DE LA MYTHOLOGIE (F. W. J. von Schelling)

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 1 278 mots

Longtemps ignorée en France, car suspectée d'irrationalisme, la « dernière philosophie » de Schelling commence à être mieux connue. C'est ainsi qu'une équipe (G.D.R. Schellingiana-C.N.R.S.) entraînée par Jean-François Courtine et Jean-François Marquet a proposé une nouvelle version du Cours d ' introduction à la philosophie de la mythologie (Gallimard, 1998), initialement traduit par Samuel Janké […] Lire la suite

CRÉATION - Les mythes de la création

  • Écrit par 
  • Mircea ELIADE
  •  • 5 086 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Création par la pensée, la parole et l'échauffement d'un dieu »  : […] Selon un mythe des Indiens Winnebago, le Père créa le monde par la pensée. Il pensa et désira la lumière et la Terre – et la lumière et la Terre apparurent. Les Omaha estiment que « au commencement, toutes les choses étaient dans la pensée de Wakonda. Toutes les créatures, l'homme inclus, étaient des esprits. » Finalement Wakonda créa la Terre, et alors « les esprits descendirent et devinrent cha […] Lire la suite

CULTURE - Culture de masse

  • Écrit par 
  • Edgar MORIN
  •  • 7 498 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'Olympe et le bonheur »  : […] Il y a en fait trois étapes décisives de la culture de masse. La première (19001930 env.) fait de celle-ci avant tout une culture de divertissement-évasion pour publics populaires. Elle est marquée par l'âge du cinéma muet. Celui-ci est l'héritier du roman-feuilleton du xix e  siècle, qui est lui-même l'héritier des légendes et épopées archaïques transcrites dans le cadre réaliste des grandes cité […] Lire la suite

DÉLUGE MYTHES DU

  • Écrit par 
  • Mircea ELIADE
  •  • 2 089 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des mythes presque universellement répandus »  : […] L'histoire biblique du Déluge (Genèse, vi , 5 ; viii , 22) représente la fusion de deux versions indépendantes. Les Hébreux ont, très probablement, emprunté le mythe aux Babyloniens. Mais le thème du Déluge est encore plus ancien puisqu'il est déjà attesté chez les Sumériens, comme le prouvent les textes traduits par S.N. Kramer, From the Tablets of Sumer (1956). Le nom du Noé sumérien est Zius […] Lire la suite

DÉMONOLOGIE

  • Écrit par 
  • René ALLEAU
  •  • 2 914 mots

La démonologie, du grec daimôn « démon » et logos « traité, discours », est la science qui traite de la nature des démons. Elle ne doit pas être confondue avec la démonomanie (du grec daimôn , et mania , « fureur, délire ») qui désigne soit la croyance superstitieuse aux démons, soit une forme d'aliénation mentale dans laquelle on se croit possédé du démon, soit encore la possession démoniaque e […] Lire la suite

DETIENNE MARCEL (1935-2019)

  • Écrit par 
  • Renée KOCH PIETTRE
  •  • 1 425 mots
  •  • 1 média

Marcel Detienne fut tout à la fois un philologue, un helléniste déconstructeur du « miracle grec », un anthropologue comparatiste, et un auteur à la plume allègre et mordante. Né à Liège le 11 octobre 1935, après une première formation en cette ville, il poursuit ses recherches et fait carrière en France à l’École pratique des hautes études (EPHE), du début des années 1960 jusqu’en 1998, aux côtés […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Régis BOYER, Pierre-Yves LAMBERT, « MYTHOLOGIES - Dieux des peuples "barbares" », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythologies-dieux-des-peuples-barbares/