SPECTRALE MUSIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Jusqu'au milieu du xxe siècle, les composantes de la musique ainsi que le travail du compositeur ont été décrits avec des termes non ambigus, très clairs, car liés au système traditionnel d'écriture en vigueur depuis plusieurs siècles : hauteur et durée d'un son, thème, harmonie, contrepoint...

Au début des années 1950, l'émergence de la musique concrète et de la musique électro-acoustique entraîne une redéfinition de l'objet sonore : les compositeurs ne s'intéressent plus uniquement à l'organisation des sons mais au son lui-même ; ils prennent conscience qu'ils utilisent un matériau sonore qui préexiste à la pensée créatrice et organisatrice et dont ils ne connaissent pas les propriétés intrinsèques.

La musique spectrale, courant qui naît en France dans les années 1970, désigne une musique dont tout le matériau est dérivé des propriétés acoustiques des composantes d'un son. C'est la mutation du son, le devenir sonore qui est au centre de la recherche du compositeur. Par cette approche exclusive du son, le compositeur refuse tout matériau de base pour travailler uniquement sur la mutation du son. Les chefs de file de l'école spectrale en France sont Gérard Grisey et Tristan Murail, auxquels se joignent de nombreux compositeurs réunis depuis 1973 au sein de l'ensemble l'Itinéraire, parmi lesquels Michaël Lévinas et Hugues Dufourt.

À cette recherche de nouvelles sonorités s'ajoutent les travaux d'Émile Leipp, de Michèle Castellengo et de l'ensemble des acousticiens réunis dans le Laboratoire d'acoustique musicale de l'université de Paris-VI, notamment leurs analyses des composantes sonores.

L'appellation musique spectrale a finalement été conservée par commodité par les compositeurs eux-mêmes, mais elle est incomplète ou inadéquate : si le spectre harmonique jo [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : musicologue, analyste, chef de chœur diplômée du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, chargée de cours à Columbia University, New York (États-Unis)

Classification


Autres références

«  SPECTRALE MUSIQUE  » est également traité dans :

ATONALITÉ

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES, 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 4 385 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Évolution de l'atonalité »  : […] On peut discerner trois périodes principales dans l'évolution des musiques dites atonales. Dans la première, qui s'étend de 1908 environ (année où Schönberg commence à écrire ses Quinze Poèmes sur le Livre des jardins suspendus de Stefan George op. 15) à 1923 (année d'achèvement des Cinq Pièces pour piano op. 23), on peut considérer que le princi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atonalite/#i_8134

COMPOSITION MUSICALE

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 6 852 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Composition et invention des formes »  : […] Les schèmes formels, dont certains viennent d'être commentés, s'appliquent surtout à la construction de la musique pure. Il faut alors remarquer que les compositeurs ont toujours pris, à leur égard, une liberté proportionnelle à leur imagination, tout en les conservant comme une sorte de référence permanente ; ils sont, en réalité, mal adaptés à un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/composition-musicale/#i_8134

CONTINUITÉ, musique

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 527 mots

En musique, la notion de continuité s'appuie sur deux visions du temps qui peuvent apparaître contradictoires : dynamique dans la musique dite occidentale, statique en ce qui concerne les musiques orientales. Mais ce paradoxe n'est qu'apparent puisque la continuité est avant tout recherche d' unité , thématique et formelle. Que celle-ci fasse appe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/continuite-musique/#i_8134

DILLON JAMES (1950- )

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 788 mots

Überschreiten (« transgresser », « enfreindre », « outrepasser ») : le mot allemand qui donne son titre à cette pièce du compositeur écossais James Dillon résume parfaitement la démarche et l'esthétique de ce dernier. Ce qui intéresse Dillon, c'est l'énergie, le son à l'état brut, le son par-delà le beau et le laid. Son domaine musical, c'est la s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-dillon/#i_8134

GRISEY GÉRARD (1946-1998)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 1 286 mots

Né à Belfort le 17 juin 1946, Gérard Grisey étudie la composition au conservatoire de Trossingen (Allemagne) avec Helmut Degen (1963-1965), suit au Conservatoire national supérieur de musique de Paris l'enseignement de Messiaen (1968-1972) et travaille avec Dutilleux à l'École normale supérieure de musique de Paris (1968), puis avec Ligeti, Xenakis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-grisey/#i_8134

HARVEY JONATHAN (1939-2012)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 1 172 mots

Le compositeur britannique Jonathan Dean Harvey naît le 3 mai 1939 à Sutton Coldfield, dans le Warwickshire. Il doit ses premières impressions musicales à son passage au St Michael's College de Tenbury, où il est choriste de 1948 à1952. « Auditeur fanatique », comme il se surnomme alors lui-même, l'adolescent fait feu de tout bois, se passionnant p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jonathan-harvey/#i_8134

HUREL PHILIPPE (1955- )

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 1 791 mots

Le compositeur français Philippe Hurel, né le 24 juillet 1955 à Domfront (Orne), accomplit des études de musicologie à l'université de Toulouse (1974-1979), puis entre au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, où il se perfectionne en composition avec Betsy Jolas et Ivo Malec (1980-1983) et reçoit un prix de composition et d'analys […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-hurel/#i_8134

LÉVINAS MICHAËL (1949- )

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 2 429 mots

Dans le chapitre « Un alchimiste du son »  : […] Né le 18 avril 1949 à Paris, Michaël Lévinas – fils du philosophe Emmanuel Lévinas – étudie au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, où il a notamment Olivier Messiaen comme maître en composition, Yvonne Lefébure, Vlado Perlemuter et Yvonne Loriod comme professeurs de piano. Son parcours est également marqué par ses rencontres avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-levinas/#i_8134

LINDBERG MAGNUS (1958- )

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 529 mots

Dans le chapitre « Un souci de l'expression »  : […] Au début des années 1980, Lindberg se rend à Paris, où il travaille avec Vinko Globokar et Gérard Grisey, qui l'initie à l'harmonie spectrale. Il suit également les cours de Franco Donatoni à Sienne et ceux de Brian Ferneyhough à Darmstadt. Son esthétique subit une rupture radicale : ses compositions vont être caractérisées par les recherches sur l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnus-lindberg/#i_8134

MURAIL TRISTAN (1947- )

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 1 556 mots

Dans le chapitre « Un thaumaturge du son »  : […] Sables , pour orchestre (1975), la plus radicale des œuvres qu'il ait alors écrites, est sa première réussite stylistique incontestable dans sa tentative de continuité totale où les seuls repères de cette structure « en dérive » sont les consonances occasionnelles de spectres harmoniques. Cette fascination pour une musique développée continûment, s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tristan-murail/#i_8134

MUSIQUE CONTEMPORAINE - L'évolution de la musique depuis 1945

  • Écrit par 
  • Michel CHION, 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 5 037 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre «  Perception et musiques nouvelles »  : […] Il est possible de distinguer deux grandes tendances dans l'évolution de la musique depuis le début du xx e  siècle : celle qui accorde la primauté aux relations entre les sons – illustrée, par exemple, par les compositeurs sériels – et celle qui s'attache à l'élaboration du son lui-même, et qui consiste, selon Jean-Claude Risset, à « sculpter le s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-contemporaine-l-evolution-de-la-musique-depuis-1945/#i_8134

SAARIAHO KAIJA (1952- )

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 307 mots

La compositrice finlandaise Kaija Saariaho, une des personnalités les plus représentatives du renouveau de la musique de son pays, s'est forgé un style très personnel, lumineux et poétique. Elle naît le 14 octobre 1952 à Helsinki. Elle est très tôt attirée par la musique, mais elle suit d'abord durant un an l'enseignement de l'école des Beaux-Arts […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kaija-saariaho/#i_8134

ZINSSTAG GÉRARD (1941- )

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 142 mots

Né le 9 mai 1941 à Genève, le compositeur suisse Gérard Zinsstag étonne par son parcours atypique, dû à la multiplicité de ses formations. Il a en effet successivement étudié la flûte à Genève, au Conservatoire national supérieur de musique de Paris puis à l'Accademia musicale Chigiana de Sienne avant de mener une vie itinérante de musicien d'orche […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-zinsstag/#i_8134

Pour citer l’article

Juliette GARRIGUES, « SPECTRALE MUSIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-spectrale/