SPECTRALE MUSIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Jusqu'au milieu du xxe siècle, les composantes de la musique ainsi que le travail du compositeur ont été décrits avec des termes non ambigus, très clairs, car liés au système traditionnel d'écriture en vigueur depuis plusieurs siècles : hauteur et durée d'un son, thème, harmonie, contrepoint...

Au début des années 1950, l'émergence de la musique concrète et de la musique électro-acoustique entraîne une redéfinition de l'objet sonore : les compositeurs ne s'intéressent plus uniquement à l'organisation des sons mais au son lui-même ; ils prennent conscience qu'ils utilisent un matériau sonore qui préexiste à la pensée créatrice et organisatrice et dont ils ne connaissent pas les propriétés intrinsèques.

La musique spectrale, courant qui naît en France dans les années 1970, désigne une musique dont tout le matériau est dérivé des propriétés acoustiques des composantes d'un son. C'est la mutation du son, le devenir sonore qui est au centre de la recherche du compositeur. Par cette approche exclusive du son, le compositeur refuse tout matériau de base pour travailler uniquement sur la mutation du son. Les chefs de file de l'école spectrale en France sont Gérard Grisey et Tristan Murail, auxquels se joignent de nombreux compositeurs réunis depuis 1973 au sein de l'ensemble l'Itinéraire, parmi lesquels Michaël Lévinas et Hugues Dufourt.

À cette recherche de nouvelles sonorités s'ajoutent les travaux d'Émile Leipp, de Michèle Castellengo et de l'ensemble des acousticiens réunis dans le Laboratoire d'acoustique musicale de l'université de Paris-VI, notamment leurs analyses des composantes sonores.

L'appellation musique spectrale a finalement été conservée par commodité par les compositeurs eux-mêmes, mais elle est incomplète ou inadéquate : si le spectre harmonique joue un rôle important, il ne représente qu'un des éléments par rapport à la globalité du phénomène sonore.

Les compositeurs de musique spectrale vont chercher dans l'acoustique une compréhension des phénomènes sonores afin de pouv [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : musicologue, analyste, chef de chœur diplômée du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, chargée de cours à Columbia University, New York (États-Unis)

Classification


Autres références

«  SPECTRALE MUSIQUE  » est également traité dans :

ATONALITÉ

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES, 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 4 387 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Évolution de l'atonalité »  : […] John Cage. Aux alentours de 1975, une nouvelle école, dite « spectrale », voit le jour en France. Dans la musique spectrale, tout le matériau dérive des propriétés acoustiques du son, qui n'est plus organisé de l'extérieur par manipulation de notes, mais de l'intérieur, en jouant sur l'empilement des harmoniques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atonalite/#i_8134

COMPOSITION MUSICALE

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 6 853 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Composition et invention des formes »  : […] Iannis Xenakis. Plus récemment, enfin, sont apparues les musiques dites spectrales ; dans ces dernières, la forme serait le résultat de l'évolution du son, lequel est construit par le compositeur en faisant jouer à chaque instrument les hauteurs qui correspondraient aux différents harmoniques d'une fondamentale réelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/composition-musicale/#i_8134

CONTINUITÉ, musique

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 527 mots

La musique spectrale participe elle aussi du concept de continuité par le fait même que son propos se fonde, concrètement et conceptuellement, sur les spectres harmoniques et inharmoniques d'un son et sur ses lentes transformations, cette lenteur étant indispensable pour la perception de détails microscopiques ; on aboutit, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/continuite-musique/#i_8134

DILLON JAMES (1950-    )

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 788 mots

, pour flûte solo (1984), il fait la part belle à tous les modes de jeu de la flûte, de l'émission simultanée de plusieurs sons aux trilles. L'influence de la musique spectrale se manifeste vers le milieu des années 1980, avec Windows and Canopies, pour ensemble de vingt musiciens (1985), Überschreiten, pour ensemble de seize musiciens ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-dillon/#i_8134

GRISEY GÉRARD (1946-1998)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 1 286 mots

Son langage peut être synthétisé ainsi : harmonie spectrale, pensée cyclique, concept d'érosion sonore par l'emploi de la synthèse instrumentale, procédés compositionnels issus de la psychoacoustique. Ces derniers donnant lieu à des contractions-dilatations temporelles composées, comme dans Vortex Temporum pour piano et cinq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-grisey/#i_8134

HARVEY JONATHAN (1939-2012)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 1 172 mots

The Music of Stockhausen : An Introduction, Faber, Londres, 1975). Harvey va également rapidement investir les nouveaux univers sonores rendus possibles par les progrès de l'électronique et devenir un adepte de l'école spectrale ; il use de la magie que ces univers recèlent avec la subtilité toute particulière qui caractérise sa création. À la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jonathan-harvey/#i_8134

HUREL PHILIPPE (1955-    )

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 1 791 mots

C'est pourquoi Hurel s'est intéressé à la combinatoire sérielle, puis aux techniques spectrales, avant de tenter la synthèse musicale entre ces deux démarches compositionnelles. Pour ce faire, il choisira d'explorer l'univers infrachromatique (où les intervalles sont plus petits que le demi-ton), seul susceptible, à ses yeux, « d'atteindre des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-hurel/#i_8134

LÉVINAS MICHAËL (1949-    )

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 2 429 mots

Dans le chapitre « Un alchimiste du son »  : […] création de l'ensemble L'Itinéraire, dont il sera le directeur artistique jusqu'en 2002. Appartenant à l'école spectrale aux côtés de Murail et de Grisey, il se différencie de ses deux confrères en privilégiant l'utilisation de sons inclassables, impurs, hybrides, se tournant ainsi vers l'esthétique de la mutation instrumentale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-levinas/#i_8134

LINDBERG MAGNUS (1958-    )

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 529 mots

Dans le chapitre « Un souci de l'expression »  : […] Au début des années 1980, Lindberg se rend à Paris, où il travaille avec Vinko Globokar et Gérard Grisey, qui l'initie à l'harmonie spectrale. Il suit également les cours de Franco Donatoni à Sienne et ceux de Brian Ferneyhough à Darmstadt. Son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnus-lindberg/#i_8134

MURAIL TRISTAN (1947-    )

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 1 556 mots

Dans le chapitre « Un thaumaturge du son »  : […] Avec Gondwana, pour orchestre (1980), Murail fait pour la première fois appel à la modulation de fréquences, afin de créer des champs harmoniques modelés sur des spectres instrumentaux réels (cloches et cuivres). La composition de cette œuvre achevée, il suit le stage de composition et d'informatique de l'I.R.C.A.M. Désormais, l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tristan-murail/#i_8134

MUSIQUE CONTEMPORAINE - L'évolution de la musique depuis 1945

  • Écrit par 
  • Michel CHION, 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 5 043 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre «  Perception et musiques nouvelles »  : […] Les tenants de la musique spectrale manifestent un refus des modèles extramusicaux et des procédés mathématiques. La musique tout entière est pour eux contenue dans les sons, elle émane véritablement des propriétés acoustiques du son. S'appuyant sur les travaux d'Émile Leipp, l'École spectrale met à profit les nouvelles technologies, qui permettent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-contemporaine-l-evolution-de-la-musique-depuis-1945/#i_8134

SAARIAHO KAIJA (1952-    )

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 307 mots

En arrivant en France, elle rencontre une résonance dans l'école spectrale de Gérard Grisey et de Tristan Murail, et trouve ce qui lui faisait défaut dans une Finlande enfermée entre les musiques réalistes de Joonas Kokkonen ou Aulis Sallinen et un postsérialisme rigide […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kaija-saariaho/#i_8134

ZINSSTAG GÉRARD (1941-     )

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 142 mots

au cours de laquelle Gérard Zinsstag mène des recherches sur les bruits et les agencements formels heurtés, une étude attentive du phénomène sonore le conduit vers les compositeurs dits spectraux de l'ensemble L'Itinéraire (Gérard Grisey, Tristan Murail, Michael Lévinas). C'est d'ailleurs par ce même ensemble qu'il est joué pour la première […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-zinsstag/#i_8134

Pour citer l’article

Juliette GARRIGUES, « SPECTRALE MUSIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-spectrale/