DILLON JAMES (1950- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Überschreiten (« transgresser », « enfreindre », « outrepasser ») : le mot allemand qui donne son titre à cette pièce du compositeur écossais James Dillon résume parfaitement la démarche et l'esthétique de ce dernier. Ce qui intéresse Dillon, c'est l'énergie, le son à l'état brut, le son par-delà le beau et le laid. Son domaine musical, c'est la singularité, son matériau premier un univers instrumental inattendu. Il y a du Varèse et du Xenakis dans sa musique. Anticonformistes, les œuvres de Dillon transcendent les formes conventionnelles de la rhétorique musicale et font des pieds de nez à tous les ghettos esthétiques de la modernité.

James Dillon naît à Glasgow le 29 octobre 1950. Adolescent, il joue dans des ensembles traditionnels écossais et dans des groupes de rock. À Londres, il étudie la linguistique, l'histoire de la musique – en s'intéressant tout particulièrement au Moyen Âge et à la Renaissance – ainsi que l'acoustique. Mais il peut être considéré comme autodidacte en matière de composition, un fait dont il est particulièrement fier. Il s'initiera cependant à la musique électronique en 1986, lors d'un séjour à l'I.R.C.A.M.

Dans une de ses premières œuvres, Ti.re-Ti.ke-Dha, pour batterie de jazz (1979), il fait acte de déconstruction référentielle : une série de cellules rythmiques issues du jazz, du rock mais aussi de la musique indienne élaborent une complexe constellation, sonore autant que gestuelle. ...Once Upon a Time, pour ensemble de huit instrumentistes, créé à York en 1980, assoit sa notoriété naissante. Son langage s'affirme avec l'utilisation de techniques « étendues » : dans Evening Rain, pour voix solo (1981), il explore le timbre de la voix à travers les techniques nasales, le yodle, des bruits vocaux sans hauteurs précises ; dans Sgothan, pour flûte solo (1984), il fait la part belle à tous les modes de jeu de la flûte, de l'émission simultanée de plusieurs sons aux trilles. L'influence de la [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : compositeur, critique, musicologue, producteur de radio

Classification

Pour citer l’article

Alain FÉRON, « DILLON JAMES (1950- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-dillon/