MINÉRALOGIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Coordinences

Coordinences
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Assemblages cristallins hexagonal et cubique

Assemblages cristallins hexagonal et cubique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Système cristallin : volume de la maille

Système cristallin : volume de la maille
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Systèmes cristallins : volume de la maille

Systèmes cristallins : volume de la maille
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Tous les médias


Classification des espèces minérales

Une classification doit rassembler des composés ayant des caractères communs. Dans le système actuellement employé, les espèces sont groupées en classes en fonction de la nature des radicaux anioniques présents : 1) éléments natifs ; 2) sulfures et sulfosels ; 3) halogénures ; 4) oxydes et hydroxydes ; 5) carbonates, nitrates, borates ; 6) sulfates, chromates, molybdates, tungstates ; 7) phosphates, arséniates, vanadates ; 8) silicates ; 9) sels d'acides organiques, hydrocarbures, résines.

Les classes sont divisées en sous-classes d'après des caractères chimiques ou structuraux (par exemple sous-classe des tectosilicates) ; on trouve ensuite des groupes comprenant des espèces en étroit rapport (groupe des feldspaths, groupe des pyroxènes...). Ces groupes peuvent être divisés en sous-groupes ; ainsi le groupe des pyroxènes comprend un sous-groupe orthorhombique et un monoclinique. Les groupes et sous-groupes comprennent les espèces.

On distingue, de plus, des sous-espèces (généralement des divisions arbitraires dans les séries isomorphes : oligoclase, labradorite, etc. de la série des plagioclases, par exemple) et des variétés. Les variétés peuvent avoir des propriétés morphologiques ou physiques distinctes – couleur (améthyste, rubis), faciès (calcédoine) – ou des compositions chimiques légèrement différentes (marmatite : blende ferrifère ; campylite : mimétite phosphatée).

Améthyste

Améthyste

Photographie

L'améthyste est une variété de quartz qui se distingue par sa couleur violacée à pourpre, due à la présence de fer dans le réseau cristallin. Sur cet échantillon, provenant du Rio Grande do Sul au Brésil, l'améthyste est associée à de la calcite blanc jaunâtre. 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

À l'exception des noms anciens consacrés par l'usage – blende, galène, béryl... –, les noms de minéraux doivent se terminer en -ite. Les noms dérivés du latin et du grec sont souvent liés à un caractère de l'espèce : albite, disthène, barytine, calcite... Mais les noms d'espèces dérivent surtout de noms de minéralogistes ou autres scientifiques : millérite (NiS), heulandite (zéolite), curite (uranate de plomb) ; du lieu d'origine : aragonite ; de la composition chimique : molybdénite.

Les variétés recevaient autrefois des noms spécifiques, d'où la complexité de la nomenclature miné [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 19 pages




Écrit par :

  • : correspondant de l'Institut, inspecteur général honoraire du Bureau de recherches géologiques et minières à Orléans

Classification


Autres références

«  MINÉRALOGIE  » est également traité dans :

AGRICOLA GEORG BAUER dit (1494-1555)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MENDIBURU
  •  • 269 mots

Érudit allemand né à Glauchau (Saxe), Agricola peut être considéré comme le père de la minéralogie. Après des études de philosophie à Leipzig, à Bologne et à Padoue, des études de médecine à Ferrare, il exerce comme médecin municipal à Joachimstal de 1527 à 1533, puis à Chemnitz de 1533 à sa mort. Vivant dans la plus grande région minière de l'Europe du xvi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agricola/#i_3384

ASTÉROÏDES

  • Écrit par 
  • Christiane FROESCHLÉ, 
  • Claude FROESCHLÉ, 
  • Patrick MICHEL
  •  • 10 660 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Classification des astéroïdes »  : […] Les perfectionnements de la spectroscopie et de la spectrophotométrie ont permis de développer une taxonomie des astéroïdes, c'est-à-dire une classification de ces objets selon divers types bien différenciés, à partir des propriétés optiques et spectroscopiques de leur surface. On distingue deux groupes principaux, qui correspondent aux classes C et S. L'albédo des deux classes est différent (0,03 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asteroides/#i_3384

BECKE FRIEDRICH (1855-1931)

  • Écrit par 
  • Myriam COHEN
  •  • 153 mots

Minéralogiste et pétrographe autrichien, F. Becke a grandement participé à la mise en place et au développement des méthodes optiques en pétrographie. Né à Prague, il fit ses études à Vienne, où il obtint la chaire de minéralogie de l'université en 1898 ; il en devint recteur en 1921. Il présente, en 1903, à un congrès géologique international, une note sur les micaschistes dans leur ensemble ; on […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-becke/#i_3384

CHAPEAUX OXYDÉS

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 983 mots

Initialement, le mineur désignait par chapeaux de fer les masses de limonites formées par altération des gisements renfermant de la pyrite et/ou d'autres sulfures de fer. Puis, par extension, on parle de chapeaux de fer des gisements métalliques sulfurés, c'est-à-dire la zone où s'effectue l'oxydation de ces sulfures. Cette zone, dont la puissance varie d'une à plusieurs dizaines de mètres (900 m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chapeaux-oxydes/#i_3384

COULEUR DES MINÉRAUX

  • Écrit par 
  • André JULG
  •  • 3 539 mots
  •  • 3 médias

Depuis la plus haute antiquité, les hommes ont été fascinés par la couleur de certains minéraux, faisant de ceux-ci des talismans aussi bien que des parures. Très appréciées par les Égyptiens et les Chinois, les roches vertes l'étaient déjà au Néolithique. Les Aztèques entassaient dans leurs temples jades et émeraudes, à côté des topazes. Les tombes de Mésopotamie et d'Égypte nous montrent combien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/couleur-des-mineraux/#i_3384

CURIEN HUBERT (1924-2005)

  • Écrit par 
  • Jean TEILLAC
  •  • 1 586 mots
  •  • 1 média

De l'École normale supérieure au Conseil des ministres, du laboratoire de physique à la direction de la Délégation générale à la recherche scientifique et technique (D.G.R.S.T.), le parcours d'Hubert Curien est ascensionnel et continu. Pour le public, son nom reste attaché au succès de la fusée Ariane et à la mission du premier spationaute français. Pourtant, il garde en lui le tempérament d'un ch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hubert-curien/#i_3384

DANA JAMES DWIGHT (1813-1895)

  • Écrit par 
  • Myriam COHEN
  •  • 309 mots

Naturaliste et géologue américain né à Utica et mort à New Haven (Connecticut), James D. Dana a contribué à la recherche dans de nombreux domaines : il a publié plusieurs ouvrages de zoologie et il a effectué des travaux complets sur les coraux du Pacifique. En géologie, ses recherches sont marquées par les études qu'il fit en minéralogie et en chimie, à l'université Yale. Son premier ouvrage, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-dwight-dana/#i_3384

DE RE METALLICA (G. Agricola)

  • Écrit par 
  • Florence DANIEL
  •  • 206 mots
  •  • 1 média

Le savant saxon Georg Bauer (1494-1555), dit Georgius Agricola, peut être considéré comme le fondateur de la minéralogie et de la métallurgie. Il est l'un des premiers géologues à refuser l'approximation et la spéculation pour se tourner résolument vers l'observation rigoureuse, des minéraux notamment. Le plus célèbre de ses six ouvrages, De re metallica , est publié à Bâle e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/de-re-metallica/#i_3384

EAU DU MANTEAU TERRESTRE

  • Écrit par 
  • Édouard KAMINSKI
  •  • 2 658 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Teneur en eau du manteau terrestre »  : […] Il y a donc de l’eau dans le manteau terrestre. Cependant, l'eau libre n'existe sur Terre que dans l'hydrosphère (les océans, les rivières, les nappes phréatiques). Dès que l'on passe en dessous du niveau des sols, l'eau est incorporée dans la structure cristalline des minéraux qui constituent les roches, sous la forme de liaisons OH. La teneur en eau du manteau varie significativement selon la p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eau-du-manteau-terrestre/#i_3384

FEDOROV ou FYODOROV EVGRAF STEPAN IVANOVITCH (1853-1919)

  • Écrit par 
  • Zdenek JOHAN
  •  • 606 mots

Cristallographe, minéralogiste et pétrographe russe, Evgraf Stepan Ivanovitch Fedorov naît le 22 décembre 1853 à Orenburg (aujourd'hui Chkalov) dans la famille d'un général de l'armée russe. Sa mère était une femme cultivée, musicienne, qui habitua son fils à une discipline et à un travail réguliers. Plus tard, E. S. Fedorov avouait que sa puissance de travail extraordinaire lui venait d'elle. Apr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fedorov-fyodorov/#i_3384

FRIEDEL CHARLES (1832-1899)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 173 mots

Le chimiste organicien et minéralogiste français Charles Friedel est né à Strasbourg le 12 mars 1832. En collaboration avec le chimiste américain James Mason Crafts, il découvrit, en 1877, le processus chimique connu sous le nom de réaction de Friedel-Crafts. En 1854, Friedel entra dans le laboratoire de Charles Adolphe Wurtz. En 1856, il fut nommé conservateur des collections de minéraux, à l'Éco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-friedel/#i_3384

GÉOLOGIE - Géologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Édouard KAMINSKI
  •  • 5 630 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Pétrologie expérimentale et minéralogie »  : […] La pétrologie expérimentale, que l'on peut définir comme l'étude des transformations des matériaux géologiques à haute pression et à haute température, est l'aboutissement de la pétrographie classique qui s'intéressait à décrire seulement la composition minéralogique des roches. La pétrographie a joué un rôle central en géologie en formulant une classification des roches en grandes familles, que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geologie-geologie-contemporaine/#i_3384

GLACE

  • Écrit par 
  • Louis LLIBOUTRY
  •  • 7 960 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Réseau cristallin de la glace I »  : […] La diffraction des rayons X et la spectroscopie montrent que, dans le minéral glace ordinaire (glace Ih), chaque atome d'oxygène se trouve au centre d'un tétraèdre régulier formé par les quatre atomes d'oxygène les plus proches, situés à 0,2767 nm, auxquels il est lié par l'intermédiaire des liaisons hydrogène. L'angle entre deux liaisons hydrogène est de 109,47 0 . Cette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glace/#i_3384

GRENATS

  • Écrit par 
  • Gérard GUITARD, 
  • Ramanathan KRISHNAN
  •  • 4 299 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Caractères minéralogiques et classification »  : […] Les grenats sont des minéraux de symétrie cubique, dont la composition chimique peut être symbolisée par M 2  + M 3  + (SiO 4 ) 3 , où M 2+ représente Fe, Ca, Mg, Mn ; et M 3+ , Al, Fe, Cr. L'étude de la structure a montré que la maille, complexe, renferme cent soixante atomes. Les tétraèdres SiO 4 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grenats/#i_3384

HAÜY RENÉ JUST (1743-1822)

  • Écrit par 
  • Hubert CURIEN
  •  • 2 133 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « De l'observation du phénomène de clivage à l'idée de structure interne »  : […] C'est la minéralogie, en plein développement au milieu du xviii e  siècle, qui attire, tardivement d'ailleurs, René Just Haüy vers des activités scientifiques. Né à Saint-Just-en-Chaussée (Oise), ce fils d'un modeste tisserand doit le privilège d'entreprendre des études à des aides ecclésiastiques. Ordonné prêtre en 1770, il enseigne d'abord au co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-just-hauy/#i_3384

INCLUSIONS, physique du solide

  • Écrit par 
  • Alain Gil MAZET
  •  • 661 mots

Presque tous les cristaux comportent des lacunes de cristallisation ou des cavités remplies par des corps à l'état gazeux, liquide ou solide. Ces inclusions sont connues depuis très longtemps puisque H. Sorby en donne les premières descriptions dès le début du xix e  siècle, mais ce n'est que vers les années cinquante et sous l'impulsion de cherch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inclusions-physique-du-solide/#i_3384

MARS, planète

  • Écrit par 
  • Éric CHASSEFIÈRE, 
  • Olivier de GOURSAC, 
  • Philippe MASSON, 
  • Francis ROCARD
  •  • 18 406 mots
  •  • 65 médias

Dans le chapitre « La sonde 2001 Mars Odyssey »  : […] D'une masse au lancement de 725 kilogrammes, dont 350 d'ergols et 44 d'instruments scientifiques, 2001 Mars Odyssey embarque trois instruments scientifiques. –  Marie (Martian Radiation Environment Experiment) a étudié le niveau de radiations durant le trajet Terre-Mars, et l'étudie au voisinage de la planète, afin de quantifier les risques auxquels seront exposés les équipages des missions habité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mars-planete/#i_3384

MATIÈRE

  • Écrit par 
  • Jacques GUILLERME, 
  • Hélène VÉRIN
  •  • 10 672 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'idéalisation de l'espace cristallin ; un détour heuristique vers les structures moléculaires »  : […] De longue date, la distinction et l'identification des minéraux se faisait d'après leurs attributs organoleptiques ; le repérage de formes caractéristiques n'était que l'un des arguments d'une diagnose mal assurée dans la hiérarchie des critères. Cependant, à la fin du xviii e  siècle, sur la voie de la reconnaissance d'espèces minérales (et non p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere/#i_3384

MERCATI MICHELE (1541-1593)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 88 mots

Savant italien. Ce naturaliste, intendant des jardins du pape, réunit au cours de son existence une collection de fossiles et d'objets curieux. Dans l'inventaire qu'il rédige, il est le premier à affirmer, au X VI e  siècle, que les « pierres de foudre » sont des outils fabriqués par l'homme, à une époque où la métallurgi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-mercati/#i_3384

MÉTEORITE ALLENDE

  • Écrit par 
  • Frances WESTALL
  •  • 1 397 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Allende : la météorite de référence  »  : […] La grande quantité de roches appartenant à la météorite Allende a permis de réaliser toute une série d’analyses dans de nombreux laboratoires à travers le monde. C’est la Smithsonian Institution de Washington, ayant déjà organisé la première récolte de ces pierres extraterrestres, qui a eu l’idée de faire de cette météorite une référence à laquelle toutes les autres météorites pourraient être comp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/meteorite-allende/#i_3384

MÉTÉORITES

  • Écrit par 
  • Mireille CHRISTOPHE MICHEL-LEVY, 
  • Paul PELLAS
  •  • 14 743 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Composition minéralogique »  : […] On connaît une soixantaine d'espèces minérales cristallisant dans les météorites, dont beaucoup sont des curiosités minéralogiques inconnues dans les roches terrestres, beaucoup plus oxydées. Mis à part les météorites carbonées, toutes ces espèces sont anhydres. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/meteorites/#i_3384

MICHEL-LÉVY AUGUSTE (1814-1911)

  • Écrit par 
  • Myriam COHEN
  •  • 528 mots

Géologue français, né et mort à Paris, Auguste Michel-Lévy a apporté beaucoup d'idées nouvelles dans de nombreux domaines de la géologie de son époque, mais c'est surtout en tant que minéralogiste qu'il a fait œuvre de fondateur avec ses méthodes de détermination des minéraux au microscope. Élevé dans un milieu cultivé et scientifique, ses succès le poussent vers les lettres, mais son père décide […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auguste-michel-levy/#i_3384

MINÉRAUX LOURDS

  • Écrit par 
  • Jocelyne VUILLEUMIER
  •  • 505 mots
  •  • 1 média

On définit le groupe des minéraux lourds par leur densité supérieure à 2,87. Ce sont le plus souvent des silicates complexes inclus dans les sédiments et provenant directement ou indirectement de l'érosion de roches endogènes. Les minéraux lourds étant relativement rares, il est nécessaire de les extraire du sédiment pour qu'ils puissent être observés soit par transmission au microscope polarisant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mineraux-lourds/#i_3384

PALÉOMAGNÉTISME

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre VALET
  •  • 5 029 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Minéralogie magnétique et tests de cohérence »  : […] La précocité de l’aimantation dépend pour beaucoup de la nature des minéraux magnétiques. La magnétite (Fe 3 O 4 , système cubique) est particulièrement appréciée, parce qu’elle porte une aimantation stable, de forte intensité, et qu’elle est très rarement issue de transformations chimiques. Elle peut par contre évoluer en s’oxydant vers la maghémite (Fe 2 O 3 , système cubique) et l’hématite (Fe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleomagnetisme/#i_3384

PÉDOLOGIE

  • Écrit par 
  • Georges AUBERT, 
  • Denis BAIZE, 
  • Mireille DOSSO, 
  • Marcel JAMAGNE
  •  • 9 867 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Études analytiques »  : […] L'analyse granulométrique consiste en deux opérations successives. La première (dispersion) a pour but de supprimer l'action des ciments qui assure l'agglomération des particules constitutives. La seconde quantifie les proportions de particules classées selon cinq fractions granulométriques (ou plus) : fraction argile […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pedologie/#i_3384

PÉROVSKITES

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER, 
  • Bernard PIRE
  •  • 1 774 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les pérovskites en minéralogie »  : […] La pérovskite est, au sens strict, un titanate de calcium de formule CaTiO 3 (Ca pour le calcium, Ti pour le titane et O pour l’oxygène). Elle a été décrite pour la première fois en 1839 par le minéralogiste allemand Gustav Rose, qui l’a dédiée à Lev Alexeïevitch Perovski (1792-1856), homme d’État russe et minéralogiste. De densité 4, de dureté 5,5 sur l’échelle de Mohs – qui va de 1 à 10 –, ses c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perovskites/#i_3384

QUASI-CRISTAUX NATURELS

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 325 mots

Les quasi-cristaux sont des arrangements très particuliers d'atomes dont la structure est fortement ordonnée à grande distance. Ils présentent souvent une symétrie pentagonale incompatible avec la périodicité spatiale caractéristique des cristaux. Depuis leur découverte en 1984, dans un alliage métallique d'aluminium et de manganèse réalisé par trempe rapide dans un laboratoire, on se demandait s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quasi-cristaux-naturels/#i_3384

RÉTROMORPHOSE ou RÉTROMÉTAMORPHISME

  • Écrit par 
  • Jean-Michel QUENARDEL
  •  • 292 mots

Métamorphose rétrograde (ou métamorphisme régressif pour les auteurs anglo-saxons, et diaphtorèse pour les auteurs allemands), la rétromorphose correspond à un réajustement minéralogique de roches issues d'un métamorphisme de haut grade au cours d'un métamorphisme de plus basse température. On distingue une rétromorphose statique, où les minéraux, formés dans une première étape de cristallisation, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/retromorphose-retrometamorphisme/#i_3384

ROCHES (Formation) - Pétrologie

  • Écrit par 
  • Maurice LELUBRE, 
  • Alain WEISBROD
  •  • 5 574 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Méthodes d’études »  : […] Une fois formées, les roches subissent une évolution diversement longue et compliquée. Pour toutes ces raisons, il est généralement impossible d'assister à la formation d'une roche, hormis certaines roches volcaniques effusives, et l'on ne peut qu'observer le résultat visible d'une succession de processus dont les effets se sont superposés. L'art de la pétrologie consiste alors, à partir de descr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-formation-petrologie/#i_3384

ROCHES LUNAIRES

  • Écrit par 
  • Mireille CHRISTOPHE MICHEL-LEVY
  •  • 3 189 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Minéralogie »  : […] Deux caractéristiques essentielles permettent de différencier les roches lunaires des roches terrestres basiques et ultrabasiques : les roches lunaires ont cristallisé dans un milieu beaucoup plus réducteur et totalement (ou presque) anhydre. Les espèces silicatées sont donc nettement moins nombreuses que sur la Terre, où, notamment, les silicates hydratés sont abondamment représentés. Les minérau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-lunaires/#i_3384

ROMÉ DE LISLE JEAN-BAPTISTE-LOUIS (1736-1790)

  • Écrit par 
  • Zdenek JOHAN
  •  • 735 mots

Naturaliste et cristallographe français, né à Gray, de parents peu fortunés. Il quitte sa famille pour Paris, où il étudie les sciences humaines ; après avoir terminé ses études, il obtient le poste de secrétaire d'une compagnie d'artillerie et de génie en partance pour les Indes. À la bataille de Pondichéry, il est fait prisonnier par les Anglais et, après un long périple qui le conduit jusqu'en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-louis-rome-de-lisle/#i_3384

ROSENBUSCH KARL HEINRICH FERDINAND dit HARRY (1836-1914)

  • Écrit par 
  • Myriam COHEN
  •  • 122 mots

Géologue allemand. Rosenbusch étudia la philosophie à Göttingen puis les sciences à Fribourg-en-Brisgau et à Heidelberg. Il obtint son doctorat, en 1868, avec une thèse sur la néphélinite de Katzenbuckel. Successivement professeur de pétrographie à Strasbourg en 1873 et de minéralogie à Heidelberg en 1878, il devient finalement directeur de l'Institut minéralogique d'Oslo. Son mérite est d'avoir j […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rosenbusch-karl-heinrich-ferdinand-dit-harry/#i_3384

SILICATES

  • Écrit par 
  • Jean WYART
  •  • 8 500 mots
  •  • 22 médias

Les silicates et les différentes formes de silice qui s'y rattachent ont une importante industrielle et géochimique considérable. Ces minéraux, matières premières des industries du bâtiment, de la verrerie, de la céramique, et constituants des laitiers métallurgiques, forment la quasi-totalité de l'écorce terrestre. Ce sont, pour la plupart, des solutions solides dont la synthèse et l'interprétati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/silicates/#i_3384

SILICE

  • Écrit par 
  • Maurice LELUBRE, 
  • Jean WYART
  •  • 5 731 mots
  •  • 7 médias

Le dioxyde de silicium ou silice occupe, parmi les oxydes, une place exceptionnelle ; en effet, par ses propriétés cristallochimiques, par ses modes de genèse, par son importance pétrographique, il s'apparente étroitement aux silicates. Dans la quasi-totalité de ses formes, il apparaît comme le modèle le plus simple des tectosilicates : une charpente tridimensionnelle faite de tétraèdres SiO 4 li […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/silice/#i_3384

TECTITES

  • Écrit par 
  • Paul PELLAS
  •  • 1 656 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Caractéristiques minéralogiques »  : […] Si les impactites proprement dites présentent une composition minéralogique très hétérogène, mélanges de parties vitrifiées avec de nombreuses inclusions de cristaux et de fragments de roches, les tectites, elles, sont caractérisées par la composition homogène de leur verre qui ne contient, pour l'essentiel, que des inclusions de silice vitreuse ( lechateliérite ). La texture […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tectites/#i_3384

WERNER ABRAHAM GOTTLOB (1749-1817)

  • Écrit par 
  • François ELLENBERGER
  •  • 1 110 mots

Dans le chapitre « De la tradition minière germanique à une systématique du monde minéral »  : […] Abraham Gottlob Werner, fils d'un sidérurgiste, naquit en Lusace en 1749. Il fit ses études à Freiberg, puis à Leipzig, où il s'ouvrit aux Lumières. Toute sa vie il restera un libéral, un humaniste. Ce déiste épris d'ordre deviendra sur le tard l'idole d'une jeunesse nouvelle de romantiques allemands aux cheveux longs, parmi lesquels Novalis (comme l'ont révélé les recherches biographiques de F. L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abraham-gottlob-werner/#i_3384

WYART JEAN (1902-1992)

  • Écrit par 
  • André GUINIER
  •  • 897 mots

C'est à Avion, dans le pays minier lensois, que naquit Jean Wyart ; il décéda à Paris en 1992. Son père était mécanicien à la Compagnie des chemins de fer du Nord. La scolarité du jeune Jean fut d'abord celle des enfants de son milieu ; mais, en 1914, elle fut bouleversée par la guerre. La famille dut fuir devant l'avancée allemande. Après des moments difficiles, elle retrouva le calme à Abbeville […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-wyart/#i_3384

ZÉOLITES

  • Écrit par 
  • Pierre Auguste JACOBS
  •  • 3 541 mots
  •  • 4 médias

Le terme zéolite, retrouvé pour la première fois dans la littérature scientifique du xviii e  siècle, est dérivé des deux mots grecs zein (bouillir) et lithos (pierre). L'origine de cette désignation reposait sur l'observation faite par le baron A. F. Cronstedt que, pendant un chauffage rapide, certains […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zeolites/#i_3384

Voir aussi

ALUNITE    AMBLYGONITE    ARSENIATES NATURELS    ARSÉNOPYRITE ou MISPICKEL    AUTUNITE    BORATES NATURELS    BORAX    BROCHANTITE    CALCITE    CÉRUSITE    CHALCOPYRITE    CHROMATES NATURELS    CINABRE (sulfure de mercure)    CLASSIFICATION minéralogie    COLÉMANITE    CROCOÏTE    CRYOLITHE    CUPRITE    DESCLOÏZITE    ÉRYTHRITE ou ÉRYTHRINE    FLUORINE ou FLUORITE ou SPATH FLUOR    FRANCEVILLITE    GALÈNE (sulfure de plomb)    HALITE    HALOGÉNURES NATURELS    KERNITE    MELLITE    MIMÉTITE    MINÉRAUX ORGANIQUES    MOLYBDATES NATURELS    MONAZITE    NITRATES NATURELS    OLIVÉNITE    PHARMACOLITE    PHOSPHATES NATURELS    PROUSTITE    PYROMORPHITE    PYRRHOTINE ou PYRRHOTITE    SALPÊTRE (nitrate de potassium)    SCHEELITE    SCORODITE    SMITHSONITE    TÉTRAÉDRITE    TUNGSTATES NATURELS    VANADATES NATURELS    VIVIANITE    WAVELLITE    WHEWELLITE

Pour citer l’article

Claude GUILLEMIN, « MINÉRALOGIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mineralogie/