PYRARGYRITE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Appelée aussi « argent rouge » antimonié ou argyrythrose, la pyrargyrite est un sulfoantimoniure d'argent qui possède un système cristallin rhomboédrique hémimorphe. Les individus sont souvent prismatiques. Les formes bipyramidées par macles cachent généralement l'hémimorphisme. Toutefois, dans certains faciès, ce caractère peut être très net, en particulier dans les formes triangulaires. Les aspects compacts et massifs, les enduits sont assez courants. Tout aussi courantes sont les inclusions dans la galène, la pyrite, les cuivres gris.

La pyrargyrite présente deux clivages, sa cassure est conchoïdale. Ce minéral fragile, qui présente une dureté de 2,5, possède une densité (5,80 à 5,85) proche de celle de la proustite (5,57). L'éclat adamantin est légèrement métallique, avec une coloration rouge foncé à gris noir ou noir, devenant grise sur cassure fraîche. La poussière est rouge pourpre à carmin brunâtre, et c'est là le meilleur critère de différenciation d'avec la proustite (dont la poussière est rouge vermillon). De plus, la proustite est moins translucide que la pyrargyrite.

Chimiquement, ce minéral de formule Ag3SbS3 possède 17,8 p. 100 de soufre, 22,3 p. 100 d'antimoine et 59,9 p. 100 d'argent, ce qui en fait un minerai d'argent. La pyrargyrite peut donc être caractérisée par voie humide, en mettant en évidence l'argent comme pour la proustite. L'arsenic peut se substituer à l'antimoine. Toutefois, ce n'est toujours qu'en faible quantité, car pyrargyrite (Ag3SbS3) et proustite (Ag3AsS3), miscibles à haute température, ne forment qu'une série incomplète au refroidissement. Ces deux minéraux, avec leurs formes dimorphes que sont respectivement la pyrostilpnite et la xanthoconite (système monoclinique), constituent le groupe des « argents rouges ». La pyrargyrite (surtout) et la proustite sont les minéraux d'argent les plus fréquemment rencontrés ; ils sont presque toujours associés. La pyrargyrite s'altè [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  PYRARGYRITE  » est également traité dans :

SULFURES ET SULFOSELS NATURELS

  • Écrit par 
  • Roland PIERROT, 
  • Guy ROGER
  •  • 6 119 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Pyrargyrite »  : […] La pyrargyrite Ag 3 SbS 3 , rhomboédrique (R  3c ), forme des cristaux prismatiques, terminés généralement par des faces rhomboédriques (très rarement de formes aiguës comme la proustite) ; elle se trouve fréquemment en masses, enduits, inclusions. Sa couleur est rouge cochenille foncé avec une poussière nettement carminée. La pyrargyrite est souvent responsable de fortes ten […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sulfures-et-sulfosels-naturels/#i_48258

Pour citer l’article

Philippe ROSSI, « PYRARGYRITE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pyrargyrite/