SINAN MIMAR (1489-1588)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sinan, dont on fait parfois précéder le nom de Mimar (« architecte ») est le plus illustre des architectes ottomans. Presque toute l'architecture civile et religieuse qui verra ensuite le jour en Turquie repose sur ses idées, traduites à la perfection dans des mosquées et autres édifices.

Né le 15 avril 1489 à Agirnaz, en Turquie, dans une famille grecque orthodoxe, Sinan suit la voie de son père en devenant maçon et charpentier. En 1512, des représentants du gouvernement ottoman arrivent cependant dans son village afin de recruter des jeunes chrétiens pour le corps des janissaires. Sinan, dont le nom chrétien est Joseph, est tiré au sort. Il entre alors au service de la cour ottomane, et notamment du grand sultan Soliman le Magnifique (1520-1566). Après une période de formation théorique et pratique rigoureuse, Sinan travaille au service de la construction de l'armée ottomane, s'élevant progressivement au rang de chef d'artillerie.

Sinan révèle ses talents d'architecte dès les années 1530 en dessinant et en construisant des ponts militaires et des fortifications. En 1539, il achève son premier édifice civil. Pendant les quarante dernières années de sa vie (il meurt le 17 juillet 1588 à Constantinople), il sera architecte en chef de l'Empire ottoman, alors à l'apogée de sa puissante politique et de son rayonnement culturel. Sinan entreprend un nombre de projets considérable : soixante-dix-neuf mosquées, trente-quatre palais, trente-trois thermes, dix-neuf tombeaux, cinquante-cinq écoles, seize asiles de pauvres, sept madrasas et douze caravansérails, ainsi que de multiples greniers, fontaines, aqueducs et hôpitaux. Ses plus célèbres ouvrages sont les mosquées de Shahzade et de Soliman à Istanbul, ainsi que celle de Sélim à Edirne.

La première grande commande architecturale de Sinan est la mosquée de Shahza [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Classification


Autres références

«  SINAN MIMAR (1489-1588)  » est également traité dans :

ISLAM (La civilisation islamique) - L'art et l'architecture

  • Écrit par 
  • Marianne BARRUCAND
  •  • 16 015 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « L'art des empires des XVIe-XVIIe siècles »  : […] Au début de l'« ère moderne » (mais cette notion n'a guère de sens dans le contexte islamique), trois empires dominent la scène islamique. Les Ottomans, depuis leurs capitales successives, exportent leur art – un art de cour – jusque dans les provinces les plus lointaines ; les Séfévides érigent un premier État national iranien dont l'art est larg […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-civilisation-islamique-l-art-et-l-architecture/#i_31569

ISTANBUL

  • Écrit par 
  • José GROSDIDIER DE MATONS, 
  • Jean-François PÉROUSE
  •  • 5 767 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  Konstantiniyye ou l'Istanbul ottomane  »  : […] Contrairement à ce qu'une certaine historiographie a longtemps laissé entendre, la période ottomane n'est pas une période sombre – sorte de longue décadence ou de parenthèse sans intérêt – pour l'organisme urbain. Aux lendemains de la conquête de 1453 par le sultan Mehmet II, après que celui-ci a fait le choix d'y implanter sa capitale politique ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/istanbul/#i_31569

MOSQUÉE

  • Écrit par 
  • Marianne BARRUCAND
  •  • 3 680 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L'espace unifié : la mosquée à coupole centrale »  : […] C'est sur le sol anatolien que s'achève en se précisant l'élaboration du dernier type de grande mosquée. La mosquée à coupole centrale, dominant un espace dorénavant unifié, est le grand acquis de l'architecture ottomane. Si ces recherches culminent au xvi e  siècle dans les édifices de l'architecte Sinan, elles remontent cependant plus loin dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mosquee/#i_31569

MOSQUÉES ET KULLIYE OTTOMANS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Marianne BARRUCAND
  •  • 672 mots

1398-1403 Complexe de Beyazit Yildirim à Brousse (ou Bursa, Anatolie) : le premier külliye de l'architecture ottomane comportait une medrese (lieu d'enseignement, en arabe : madrasa ), un réfectoire pour les pauvres, une infirmerie, des bains publics, un caravansérail, une maison de derviches, le tombeau du sultan et, bien sûr, une mosquée. L'en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mosquees-et-reperes-chronologiques/#i_31569

OTTOMAN EMPIRE

  • Écrit par 
  • François GEORGEON, 
  • Robert MANTRAN
  •  • 9 910 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Une civilisation riche et prospère »  : […] Pour le commerce extérieur, Vénitiens et Génois ont vu leurs privilèges renouvelés périodiquement ou au gré des circonstances, mais leurs positions sont bien moins fortes à la fin du xvi e  siècle qu'elles ne l'étaient au temps des Byzantins, quoique Venise conserve encore une place éminente parmi les nations qui commercent avec l'Empire ottoman. D […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empire-ottoman/#i_31569

SELIMIYE, Edirne (Turquie)

  • Écrit par 
  • Marianne BARRUCAND
  •  • 311 mots
  •  • 1 média

La mosquée de Selim II, la Selimiye, en Thrace, est l'aboutissement de l'œuvre de Sinan, dont l'aspiration principale tendait vers la création de vastes espaces lumineux, unifiés sous une immense coupole. Ses salles à coupole sont certes issues des traditions architecturales byzantines et islamiques antérieures, mais ses édifices dépassent leurs mo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/selimiye/#i_31569

SOLIMAN LE MAGNIFIQUE ou SULAYMAN (1494-1566)

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 1 419 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les lettres et les arts »  : […] Le siècle de Soliman a été particulièrement brillant dans le domaine de la littérature et de l'art. Outre de grands chroniqueurs qui se sont plu à chanter la gloire et les œuvres de la dynastie et du souverain, des poètes considérés, comme des plus grands, Fouzoûlî et Bâkî, ont vécu à cette époque. Mais c'est surtout l'art qui a marqué cette périod […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soliman-le-magnifique-sulayman/#i_31569

Pour citer l’article

« SINAN MIMAR - (1489-1588) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mimar-sinan/