GORBATCHEV MIKHAÏL (1931-    )

Le nom de Mikhaïl Gorbatchev restera associé à la fin de la guerre froide. Le dernier secrétaire général du Parti communiste de l'Union soviétique, en lançant un processus de démocratisation, la perestroïka, dont il espérait qu'il redynamiserait le pays, a précipité la chute d'un régime que l'on croyait inébranlable et ouvert la voie à la réunification de l'Europe.

Hasards et nécessités d'une trajectoire

Mikhaïl Gorbatchev est un homme profondément soviétique. Il est issu d'une famille paysanne ralliée au communisme et, dès l'âge de dix-sept ans, il est décoré de l'ordre du Drapeau rouge pour le travail effectué au côté de son père, conducteur d'engins agricoles au village de Privolnoïe (où il est né le 2 mars 1931), situé dans la région de Stavropol, dans le Caucase du Nord. Sa trajectoire est dès lors typique, si ce n'est par l'âge précoce auquel il franchit les diverses étapes. Il gravit les échelons d'abord au sein de l'appareil du Komsomol (Jeunesses communistes) puis du Parti communiste de l'Union soviétique (P.C.U.S.), dont il devient membre en 1952, soit juste avant la mort de Staline. Il atteint le sommet de cette carrière provinciale en avril 1970, en devenant le premier secrétaire du territoire (kraï) de Stavropol, promotion qui fait de lui l'un des plus jeunes dirigeants de région. Proche des gens, attentif notamment aux questions agricoles (il ajoute à son diplôme initial de droit une qualification d'agronome), il passera vingt-trois ans comme apparatchik dans sa région natale, dont huit comme numéro un de la nomenklatura locale.

Mais ses qualités d'administrateur ne l'auraient peut-être pas porté au sommet de l'État, n'étaient les ressources thermales locales, qui attirent en villégiature de hauts dignitaires dont on peut penser qu'ils sont séduits par les qualités du jeune responsable, alliant dynamisme et loyauté, zèle et intégrité. Il attire l'attention de Mikhaïl Souslov (gardien de l'orthodoxie) puis de Leonid Brejnev ; mais c'est surtout grâce à


pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : professeur en civilisation russe à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification


Autres références

«  GORBATCHEV MIKHAÏL (1931- )  » est également traité dans :

AFGHANISTAN

  • Écrit par 
  • Daniel BALLAND, 
  • Gilles DORRONSORO, 
  • Mir Mohammad Sediq FARHANG, 
  • Pierre GENTELLE, 
  • Sayed Qassem RESHTIA, 
  • Olivier ROY, 
  • Francine TISSOT
  • , Universalis
  •  • 34 332 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Le bilan de l'occupation soviétique »  : […] Monde, particulièrement dans le monde islamique ; l'absolue nécessité pour Mikhaïl Gorbatchev d'offrir ce règlement comme cadeau de bienvenue dans les discussions soviéto-américaines sur le désarmement ; la nécessité de réduire les dépenses militaires pour aider à la réussite de la perestroïka ; l'échec patent du régime […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afghanistan/#i_95186

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - République démocratique allemande

  • Écrit par 
  • Georges CASTELLAN, 
  • Rita THALMANN
  •  • 19 314 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La perspective de l'« État socialiste du peuple » (1981-1989) »  : […] des frontières –, cette volonté n'alla pas jusqu'à l'adoption de la ligne politique préconisée par Mikhaïl Gorbatchev. Leur argument, selon lequel la R.D.A. n'avait pas attendu la perestroïka pour moderniser l'appareil de production, n'était certes pas dénué de fondement. Il n'en reste pas moins que les contestataires invoquaient la nouvelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-politique-et-economie-depuis-1949-republique-democratique-allemande/#i_95186

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - Le processus de réunification

  • Écrit par 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 2 709 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'effondrement de la R.D.A. »  : […] Erich Honecker, l'homme fort depuis 1971, est devenu évident lorsque Mikhaïl Gorbatchev s'est ouvertement prononcé en faveur des réformes le 7 octobre 1989 à Berlin-Est, lors du quarantième anniversaire de la fondation de la R.D.A. (Honecker démissionnait onze jours plus tard). À la remise en cause venue de l'Est et à l'attrait grandissant de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-politique-et-economie-depuis-1949-le-processus-de-reunification/#i_95186

BALTES PAYS

  • Écrit par 
  • Suzanne CHAMPONNOIS
  •  • 1 317 mots

Dans le chapitre « Trois voix, une voie »  : […] Avec l'arrivée au pouvoir en 1985 de Mikhaïl Gorbatchev et sa politique de perestroïka, chaque pays commença à évoluer à son rythme vers l'autonomie, à travers la création de trois Fronts populaires […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pays-baltes/#i_95186

CHEVARDNADZE EDOUARD (1928-2014)

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET
  •  • 878 mots
  •  • 1 média

Avec l’arrivée au pouvoir de Mikhaïl Gorbatchev en 1985, il est appelé par ce dernier au poste de ministre des Affaires étrangères, en remplacement du vieux brejnévien Andreï Gromyko. Edouard Chevardnadze est un fervent partisan de la perestroïka. Il sera avec le secrétaire général l’un des artisans de la reprise du dialogue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-chevardnadze/#i_95186

CHINE - Histoire de 1949 à nos jours

  • Écrit par 
  • Jean-Philippe BÉJA, 
  • François GODEMENT
  •  • 19 153 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Le mouvement pour la démocratie »  : […] les intellectuels et les élites sociales, il cherche à engager le dialogue avec les étudiants avant l’arrivée de Mikhaïl Gorbatchev, venu pour rétablir les relations entre les deux plus grands pays socialistes du monde. Il n’y parvient pas et, le 13 mai, les étudiants entament une grève de la faim sur la place Tiananmen. Mikhaïl Gorbatchev est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-histoire-de-1949-a-nos-jours/#i_95186

CHUTE DU MUR DE BERLIN

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 232 mots
  •  • 1 média

Produit de la guerre froide et symbole du partage du monde en deux blocs depuis sa construction en août 1961, le Mur de Berlin cesse d'être une frontière étanche entre les parties Est et Ouest de la ville au soir du 9 novembre 1989. La chute du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chute-du-mur-de-berlin/#i_95186

COMMUNISME - Histoire économique des pays communistes

  • Écrit par 
  • Marie LAVIGNE
  •  • 10 453 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « U.R.S.S. et Europe de l'Est »  : […] En U.R.S.S., la perestroïka initiée par Mikhaïl Gorbatchev a repris pour l'essentiel, en ce qui concerne la réforme des entreprises d'État, les mêmes thèmes que les réformes antérieures des années soixante et soixante-dix. Elle a innové en développant un secteur coopératif dans la petite industrie et dans les services, qui donna une impulsion […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communisme-histoire-economique-des-pays-communistes/#i_95186

COMMUNISME - Mouvement communiste et question nationale

  • Écrit par 
  • Roland LOMME
  •  • 21 018 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « « Fusion » ou « épanouissement » des nations »  : […] autant qu'elle représente celle-ci auprès de ses administrés. Iouri Andropov et Mikhaïl Gorbatchev ont entrepris de restaurer l'autorité du pouvoir central sur ses représentants dans les républiques fédérées au risque de heurter le sentiment national de leurs habitants : en procédant au remplacement du premier secrétaire kazakh du Kazakhstan par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communisme-mouvement-communiste-et-question-nationale/#i_95186

CORÉE DU SUD

  • Écrit par 
  • Valérie GELÉZEAU, 
  • Jin-Mieung LI, 
  • Stéphane THÉVENET
  • , Universalis
  •  • 11 365 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La présidence de Roh Tae-woo »  : […] à l'U.R.S.S., Séoul et Moscou ont échangé une mission commerciale dès le début de 1989. À la suite de la rencontre historique Roh-Gorbatchev à San Francisco le 4 juin 1990, les relations diplomatiques ont été établies entre les deux pays le 30 septembre. La Corée du Sud accorda à l'U.R.S.S. un crédit de 3 milliards de dollars. Puis, Roh a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coree-du-sud/#i_95186

CUBA

  • Écrit par 
  • Janette HABEL, 
  • Oruno D. LARA, 
  • Jean Marie THÉODAT, 
  • Victoire ZALACAIN
  • , Universalis
  •  • 22 140 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « 1989 : annus horribilis »  : […] et porte-parole du Tiers Monde, la politique internationale de Gorbatchev déséquilibra la direction castriste. Ce dernier voulait rénover la coexistence pacifique. Mais pour les révolutionnaires d'Amérique centrale comme le Front sandiniste de libération nationale (F.S.L.N.) au Nicaragua, le Front Farabundo Martí de libération nationale (F.M.L.N […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cuba/#i_95186

DÉMOCRATIES POPULAIRES

  • Écrit par 
  • Michel LESAGE, 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 8 420 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La fin des démocraties populaires »  : […] À la fin des années 1980, les impulsions données par Mikhaïl Gorbatchev, afin de faire évoluer la société soviétique vers le pluralisme politique et l'économie de marché, constituent un prodigieux encouragement pour tous ceux qui veulent réformer le système communiste, en U.R.S.S. et dans les démocraties populaires. Elles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/democraties-populaires/#i_95186

ÉCLATEMENT DE L'U.R.S.S.

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 241 mots
  •  • 1 média

L'Union des républiques socialistes soviétiques, née en décembre 1922 afin d'unir les diverses composantes de l'ancienne Russie tsariste dans une communauté de destin issue de la révolution d'Octobre 1917, disparaît de la scène internationale en décembre 1991, au terme d'un processus de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eclatement-de-l-u-r-s-s/#i_95186

ELTSINE BORIS (1931-2007)

  • Écrit par 
  • Myriam DÉSERT
  •  • 858 mots

À l'âge de trente ans, il adhère au Parti communiste de l'Union soviétique (P.C.U.S.), devient fonctionnaire du parti ; en 1976, il est nommé à la tête du comité de sa région natale. Il coopère alors avec un autre responsable régional, Mikhaïl Gorbatchev, animé comme lui du souci d'améliorer la situation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boris-eltsine/#i_95186

ESTONIE

  • Écrit par 
  • Céline BAYOU, 
  • Suzanne CHAMPONNOIS, 
  • Jean-Luc MOREAU
  •  • 9 143 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une marche décidée vers l'indépendance »  : […] un second vote du Parlement estonien). Or, par cette décision, les Estoniens ont fait le choix du respect du droit soviétique, ce que personne n'avait imaginé jusque-là, forçant Mikhaïl Gorbatchev, alors secrétaire général du Parti communiste de l'Union soviétique, à faire amender la Constitution soviétique pour rendre cette décision inopérante […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/estonie/#i_95186

EST-OUEST RELATIONS

  • Écrit par 
  • Jacques HUNTZINGER, 
  • Philippe MOREAU DEFARGES
  • , Universalis
  •  • 12 328 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « 1984-1987 : entre le dialogue américano-soviétique et des mutations loin d'être achevées »  : […] L'Union soviétique, depuis l'avènement de Mikhaïl Gorbatchev, soulève à nouveau les questions qu'ont déjà posées la période de Khrouchtchev puis celle d'Andropov : une réforme d'envergure du système est-elle possible et apportera-t-elle une efficacité adaptée à l'impératif de modernisation technologique ? Les interrogations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/relations-est-ouest/#i_95186

GUERRE FROIDE

  • Écrit par 
  • André FONTAINE
  •  • 10 901 mots
  •  • 30 médias

Dans le chapitre « La réunification »  : […] et de ses successeurs Andropov et Chernenko, se décide à donner le pouvoir à Mikhaïl Gorbatchev qui, à cinquante-quatre ans, fait figure de jeune homme. Très vite, il se montre déterminé à tirer les leçons du marasme où la course aux armements et à l'espace, l'engagement outre-mer et l'inertie propre à la bureaucratie ont plongé le pays. À l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-froide/#i_95186

GUERRE FROIDE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 551 mots

Dans le chapitre « La fin de la guerre froide »  : […] Épuisée par la reprise de la guerre froide, l’URSS prend l’initiative d’appeler à la détente, mais le mouvement de réforme lancé par son nouveau dirigeant, Mikhaïl Gorbatchev, précipite l’effondrement du bloc communiste, puis la dislocation de l’Union soviétique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-froide-notions-de-base/#i_95186

IAKOVLEV ALEXANDRE (1923-2005)

  • Écrit par 
  • Cécile VAISSIÉ
  •  • 727 mots

du prestigieux Institut de l'économie mondiale et des relations internationales. En juillet 1985, Mikhaïl Gorbatchev le mute à la tête du département de la propagande du comité central. Alexandre Iakovlev rejoint, en mars 1986, le secrétariat du comité central et, en juillet 1987, le bureau politique. Il est alors le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-iakovlev/#i_95186

ISLAM (Histoire) - Le monde musulman contemporain

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN, 
  • Olivier CARRÉ, 
  • Nathalie CLAYER, 
  • Andrée FEILLARD, 
  • Marc GABORIEAU, 
  • Altan GOKALP, 
  • Denys LOMBARD, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Alexandre POPOVIC, 
  • Catherine POUJOL, 
  • Jean-Louis TRIAUD
  • , Universalis
  •  • 31 433 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « L'ère postsoviétique »  : […] ont voté à 90 p. 100 leur maintien dans le nouveau pacte de l'Union proposé par Mikhaïl Gorbatchev. La première forme de politisation de l'islam en U.R.S.S. a été celle d'un parti pan-soviétique créé en juin 1990 à Astrakhan, sous l'appellation de Parti de la renaissance islamique (P.R.I.), dont le siège se trouvait à Moscou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-histoire-le-monde-musulman-contemporain/#i_95186

JEUX OLYMPIQUES - Les boycottages des Jeux

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 2 661 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Des raisons cachées en 1980 et en 1984 ? »  : […] président du Comité national olympique soviétique et ministre des Sports de l'U.R.S.S., appuyé par Mikhaïl Gorbatchev. Quelques semaines plus tôt, les Jeux d'hiver de Sarajevo avaient vu une révolution dans le bilan des nations : pour la première fois, la petite R.D.A. occupait la première place, devant l'U.R.S.S. Or tout indique que la R.D.A. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeux-olympiques-les-boycottages-des-jeux/#i_95186

KAZAKHSTAN

  • Écrit par 
  • Isabelle OHAYON, 
  • Arnaud RUFFIER, 
  • Denis SINOR, 
  • Julien THOREZ
  • , Universalis
  •  • 8 778 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Vers un régime présidentiel fort »  : […] la fin de l'Union soviétique aux premiers temps de l'indépendance. Le 16 décembre 1986, Mikhaïl Gorbatchev, désireux de lutter contre la corruption, oblige le premier secrétaire du Parti communiste de la République, Dinmoukhamed Kounaïev, à se retirer et le remplace par un Russe sans attache avec le Kazakhstan, Gennadi Kolbin. Cette décision […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kazakhstan/#i_95186

O.T.A.N. (Organisation du traité de l'Atlantique nord)

  • Écrit par 
  • André FONTAINE, 
  • Pierre MELANDRI, 
  • Guillaume PARMENTIER
  • , Universalis
  •  • 16 045 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Persistance des doutes et divisions entre alliés »  : […] : « s'armer pour parlementer ». Juste après, un événement décisif se produisait : succédant au terne Tchernenko, Mikhaïl Gorbatchev annonçait son intention de s'attaquer sans plus tarder aux difficultés économiques très graves dans lesquelles, de son propre aveu, son pays s'était enfoncé et de rompre, à cet effet, avec la politique extérieure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/organisation-du-traite-de-l-atlantique-nord/#i_95186

POLOGNE

  • Écrit par 
  • Jean BOURRILLY, 
  • Georges LANGROD, 
  • Michel LARAN, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Georges MOND, 
  • Jean-Yves POTEL, 
  • Hélène WLODARCZYK
  •  • 44 190 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Le rôle du syndicat Solidarité »  : […] guère le choix. L'arrivée en 1985, à la tête du Parti communiste d'Union soviétique, de Mikhaïl Gorbatchev, accéléra le mouvement. Incapable de redresser la situation économique et sociale d'un pays exsangue, pliant sous la corruption et un certain désespoir, le général Jaruzelski tenta de récupérer à son profit les succès […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pologne/#i_95186

TCHÉCOSLOVAQUIE

  • Écrit par 
  • Marie-Elizabeth DUCREUX, 
  • Michel LARAN, 
  • Jacques RUPNIK
  •  • 12 876 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L'effet Gorbatchev »  : […] Ce cours prudent était cependant condamné, dans un contexte marqué par une pression simultanée de l'extérieur (le facteur Gorbatchev) et de l'intérieur (la dissidence). Après vingt années de normalisation au nom de la fidélité inconditionnelle à l'Union soviétique, la direction pragoise se trouvait en porte à faux par rapport aux réformes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tchecoslovaquie/#i_95186

UKRAINE

  • Écrit par 
  • Annie DAUBENTON, 
  • Iryna DMYTRYCHYN, 
  • Lubomyr A. HAJDA, 
  • Georges LUCIANI, 
  • Yann RICHARD
  •  • 37 640 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « L'Ukraine sur la voie de l'indépendance »  : […] Au début de 1986, face aux problèmes économiques croissants de l'U.R.S.S., Mikhaïl Gorbatchev lança une campagne pour une perestroïka (« restructuration ») économique et une confrontation honnête avec les vrais problèmes, ou glasnost (« transparence »). Dans les républiques non russes, cette politique permit l'expression, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ukraine/#i_95186

U.R.S.S. - Histoire

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 22 676 mots
  •  • 55 médias

Dans le chapitre « De la perestroïka à la fin de l'U.R.S.S. (1985-1991) »  : […] L'élection de Mikhaïl Gorbatchev, le 11 mars 1985, au poste de secrétaire général du P.C.U.S., ouvre la dernière phase de la période soviétique de l'histoire russe, une phase de six ans au cours de laquelle, de réforme en réforme, d'emballement en emballement, le projet gorbatchévien originel, qui n'avait pour but que de rendre plus efficient le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/u-r-s-s/#i_95186

U.R.S.S. - L'économie soviétique

  • Écrit par 
  • Marie LAVIGNE
  •  • 3 321 mots

Dans le chapitre « Les tentatives de réforme et leurs résultats jusqu'en 1985 »  : […] L'ère Brejnev (y compris la courte phase d'exercice du pouvoir par ses successeurs immédiats Andropov et Tchernenko, 1982-1985) se termina dans ce qui fut, par la suite, qualifié de « période de stagnation » par Gorbatchev, se référant non seulement au déclin des taux de croissance mais à l'enlisement des réformes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/u-r-s-s-l-economie-sovietique/#i_95186

VARSOVIE (PACTE DE)

  • Écrit par 
  • Mario BETTATI, 
  • Universalis
  •  • 5 955 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Démantèlement du pacte de Varsovie »  : […] En U.R.S.S. même, Mikhaïl Gorbatchev introduit une certaine libéralisation, pour remédier aux blocages des structures et aux lenteurs du développement économique ; cette libéralisation touche aussi le domaine politique. Le même mouvement affecte les États membres du pacte de Varsovie : un dégel à l'intérieur des démocraties populaires auquel s' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/varsovie-pacte-de/#i_95186

Voir aussi

Pour citer l’article

Myriam DÉSERT, « GORBATCHEV MIKHAÏL (1931-    ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mikhail-gorbatchev/