HONECKER ERICH (1912-1994)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Construction du Mur de Berlin, 1961

Construction du Mur de Berlin, 1961
Crédits : National Archives

vidéo

Chute du Mur de Berlin et fin de la guerre froide, 1989

Chute du Mur de Berlin et fin de la guerre froide, 1989
Crédits : Pathé

vidéo


La mort en exil à Santiago du Chili, le 29 mai 1994, d'Erich Honecker, ancien dirigeant de la République démocratique allemande, met fin à un destin peu banal, à l'image des bouleversements et des contradictions de l'histoire allemande au xxe siècle. Qu'un dictateur communiste, fils de mineur, soit un jour renié par ses sujets n'a rien de surprenant. Mais il est assez exceptionnel que l'État de 16,5 millions d'habitants, qu'il a contribué à construire et qu'il a lui-même dirigé, disparaisse complètement de son vivant.

Né à Neunkirchen, en Sarre, le 25 août 1912, dans une famille de six enfants dont le père, ancien social-démocrate, adhère au Parti communiste dès sa fondation, au début de 1919, Erich Honecker est resté fidèle à l'idéologie communiste toute sa vie, au point de refuser toute autocritique, même après sa perte du pouvoir. Ouvrier agricole puis couvreur, il appartient aux Jeunesses communistes, dont il sera le responsable sarrois avant d'en devenir le chef clandestin pour toute l'Allemagne de 1933 à 1935. Il adhère au Parti communiste dès 1929. Arrêté en 1935, condamné à dix ans de prison, près de Berlin, il est libéré par les Soviétiques à la fin d'avril 1945.

Les quarante-quatre années suivantes se confondent avec l'histoire de la partie communiste de l'Allemagne. À la demande des occupants, Erich Honecker reconstitue les Jeunesses communistes dans la zone soviétique en 1946 ; la Freie deutsche Jugend (F.D.J., Jeunesse allemande libre) embrigade la quasi-totalité de la jeunesse de la R.D.A., fondée en 1949. Le président de la F.D.J. fait un second séjour de formation à Moscou, en 1955, après celui de 1930-1931. De retour à Berlin-Est, il est chargé du secteur délicat de la Défense et de la Sécurité intérieure. C'est à ce titre qu'il coordonne la construction du Mur de Berlin, à partir du 13 août 1961. Entre-temps, il est passé du comité central au bureau politique du tout-puissant Sozialistische Einheitspartei Deutschlands (S.E.D., Parti socialiste unifié d'Allemagne), en réalité un Parti communiste très ort [...]

Construction du Mur de Berlin, 1961

Construction du Mur de Berlin, 1961

Vidéo

De 1947 à 1961, environ quatre millions d'Allemands quittent la R.D.A. pour la République fédérale d'Allemagne. Leur fuite passe par Berlin, point de jonction des secteurs d'occupation soviétique et occidentaux. Pour endiguer cet exode massif, le gouvernement d'Allemagne de l'Est décide de... 

Crédits : National Archives

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  HONECKER ERICH (1912-1994)  » est également traité dans :

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - République démocratique allemande

  • Écrit par 
  • Georges CASTELLAN, 
  • Rita THALMANN
  •  • 19 312 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La perspective de l'« État socialiste du peuple » (1981-1989) »  : […] Dans la perspective historique du marxisme, la République démocratique allemande s'attacha à « l'édification intégrale du socialisme » ( Vollendendung des Sozialismus ) qui la ferait accéder à « l'État socialiste du peuple » ( sozialistischer Volksstaat ) dont l'U.R.S.S. était l'exemple. À ce stade, « la totale unité politico-morale de tout le pe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-politique-et-economie-depuis-1949-republique-democratique-allemande/#i_82147

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - Le processus de réunification

  • Écrit par 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 2 708 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'effondrement de la R.D.A. »  : […] Ne pouvant incarner l'ensemble de la nation allemande et ne disposant d'aucune légitimité démocratique, la R.D.A. était un État artificiel, créé par l'U.R.S.S. au nom d'une idéologie totalitaire, avec le concours des communistes allemands. Cet État était rejeté par une bonne partie de la population, comme en témoignent la révolte des ouvriers, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-politique-et-economie-depuis-1949-le-processus-de-reunification/#i_82147

DÉMOCRATIES POPULAIRES

  • Écrit par 
  • Michel LESAGE, 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 8 416 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « République démocratique allemande (R.D.A.) »  : […] La R.D.A., autre maillon fort du camp communiste, entre à son tour en dissidence. Cet État artificiel, créé par la volonté des seuls Soviétiques, sans légitimité nationale ou démocratique, ébranlé par la révolte des ouvriers de 1953 et par la fuite de sa population vers la république fédérale d'Allemagne, enfermait ses sujets derrière le rideau de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/democraties-populaires/#i_82147

HAVEMANN ROBERT (1910-1982)

  • Écrit par 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 1 073 mots

Résistant antifasciste, Robert Havemann, savant de réputation internationale, connut tous les honneurs en République démocratique allemande avant de devenir son dissident le plus célèbre. Né le 11 mars 1910 à Munich, il fit des études de chimie aux universités de Munich et de Berlin et entra dès 1932 à l'Institut Kaiser Wilhelm de chimie physique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-havemann/#i_82147

RÉUNIFICATION ALLEMANDE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 272 mots

7 octobre 1989 Quarantième anniversaire de la République démocratique allemande (R.D.A.) 18 octobre 1989 Démission d'Erich Honecker, homme fort du régime est-allemand depuis 1971. 9 novembre 1989 Ouverture du Mur de Berlin. 28 novembre 1989 Plan en dix points d'Helmut Kohl pour unifier l'Allemagne. 18 mars 1990 Premières élections libres en R. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reunification-allemande-reperes-chronologiques/#i_82147

STOPH WILLI (1914-1999)

  • Écrit par 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 778 mots
  •  • 1 média

Né à Berlin le 9 juillet 1914, Willi Stoph meurt le 13 avril 1999, dans cette même ville où s'est déroulée sa carrière de dirigeant communiste. Après avoir exercé d'importantes fonctions étatiques dans la République démocratique allemande (1949-1990), il perd tout à la fin de l'année 1989 et connaît ensuite la prison, les procès et la maladie. Issu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/willi-stoph/#i_82147

Les derniers événements

25 août 1997 • AllemagneCondamnation d'Egon Krenz.

Egon Krenz, dernier président de la République démocratique allemande, entre la démission d'Erich Honecker, en octobre 1989, et la chute du Mur de Berlin, un mois plus tard, est condamné à six ans et demi de prison ferme pour sa responsabilité dans la mort de centaines d'Allemands [...] Lire la suite

12-27 janvier 1993 • AllemagneLibération contestée de l'ancien dirigeant est-allemand Erich Honecker.

Le 12, la Cour constitutionnelle du Land de Berlin décide l'arrêt du procès d'Erich Honecker, en application du respect de la « dignité humaine » garanti par la Constitution. Âgé de quatre-vingts ans, l'ex-numéro un est-allemand souffre d'un cancer du foie qui serait, selon les médecins experts [...] Lire la suite

14-18 mars 1991 • AllemagneConséquences diplomatiques et sociales de l'unification.

Le 14, le transfert en U.R.S.S. d'Erich Honecker et de son épouse est rendu public. Malade, il était soigné à l'hôpital militaire soviétique de Beelitz, près de Berlin. Bonn proteste sans conviction contre cette mesure, bien que l'ancien président est-allemand soit officiellement inculpé [...] Lire la suite

1er-31 octobre 1989 • République démocratique allemandeRemplacement d'Erich Honecker par Egon Krenz.

protestant célébré à l'église Saint-Nicolas qui fait de plus en plus figure de quartier général de l'opposition au régime de Erich Honecker. Ces défilés, qui ont lieu tous les lundis soir depuis plusieurs semaines, rassemblent de plus en plus de protestataires. Le 3, les autorités de Berlin [...] Lire la suite

3 octobre 1988 • République fédérale d'AllemagneMort de Franz Josef Strauss

pourtant difficile un « père fondateur de la République ». L'ensemble de la classe politique lui rend hommage, à l'exception toutefois des Verts qui lui reprochent sa politique « imprégnée d'autoritarisme étatique ». Pour sa part, Erich Honecker, numéro un est-allemand, souligne sa « contribution importante » au développement des relations interallemandes.  [...] Lire la suite

7-9 janvier 1988 • République démocratique allemande - FranceVisite officielle d'Erich Honecker à Paris

Du 7 au 9, Erich Honecker est accueilli par François Mitterrand à Paris, où il effectue la première visite officielle d'un chef d'État est-allemand dans l'une des trois puissances occidentales responsables du statut international de Berlin. Intervenant quatre mois après sa visite en Allemagne [...] Lire la suite

7-11 septembre 1987 • République démocratique allemande - République fédérale d'AllemagnePremière visite du chef de l'État Erich Honecker en République fédérale

Le 7, Erich Honecker arrive à Bonn, où il commence une visite de travail de cinq jours en R.F.A. C'est la première fois depuis la création de deux États allemands que le chef de l'État et du parti est-allemands se rend à l'Ouest. Cette visite, plusieurs fois remise, débute par deux entretiens [...] Lire la suite

17 juillet 1987 • République démocratique allemandeAbolition de la peine de mort

décembre. Intervenant deux jours après l'annonce du prochain voyage en république fédérale d'Allemagne d'Erich Honecker, ces mesures sont accueillies avec satisfaction à Bonn.  [...] Lire la suite

10-11 juin 1985 • France - République démocratique allemandeVisite officielle du Premier ministre Laurent Fabius à Berlin-Est

les échanges entre les deux pays. Mais Erich Honecker entend, de son côté, tirer de la venue du Premier ministre français un profit politique en exploitant la reconnaissance diplomatique implicite qu'entraîne une telle visite.  [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Henri MÉNUDIER, « HONECKER ERICH - (1912-1994) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/erich-honecker/