GORBATCHEV MIKHAÏL (1931- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une image contrastée

La gorbymania occidentale tranche avec le désamour qui, en U.R.S.S., succéda très vite aux espoirs libérés par l'initiateur de la perestroïka. Le prix Nobel de la paix, que Gorbatchev reçut en octobre 1990, choqua une bonne partie de l'opinion soviétique qui avait vu les conflits interethniques sanglants se multiplier et était sensible surtout à l'effondrement de son niveau de vie, quand l'Occident se réjouissait de celui du Mur de Berlin.

S'il est le premier leader soviétique à ne pas disparaître de la scène publique après sa chute (il est à l'origine de la fondation Gorbatchev, institut d'études socio-économiques et politiques, et préside, à partir de 1993, l'association écologique du Croissant-Vert international), Mikhaïl Gorbatchev ne pèse d'aucun poids dans le champ politique russe, comme l'atteste son score à l'élection présidentielle de 1996 (0,52 p. 100). Beaucoup de Russes lui attribuent les maux de la Russie postsoviétique, accusant son manque de clairvoyance comme de détermination.

Il figurera sûrement parmi les hommes qui ont changé la face du monde, mais peu lui en sont aujourd'hui reconnaissants en Russie. On lui reproche soit de ne pas avoir voulu expressément ce qu'il a fait, soit d'avoir précipité des événements qu'il n'a pas su accompagner.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : professeur en civilisation russe à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification


Autres références

«  GORBATCHEV MIKHAÏL (1931- )  » est également traité dans :

AFGHANISTAN

  • Écrit par 
  • Daniel BALLAND, 
  • Gilles DORRONSORO, 
  • Mir Mohammad Sediq FARHANG, 
  • Pierre GENTELLE, 
  • Sayed Qassem RESHTIA, 
  • Olivier ROY, 
  • Francine TISSOT
  • , Universalis
  •  • 34 325 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Le bilan de l'occupation soviétique »  : […] Un accord en quatre points sur le retrait militaire soviétique a été signé le 14 avril 1988 à Genève par le Pakistan, l'Afghanistan, les États-Unis et l' U.R.S.S., en présence du secrétaire général de l'O.N.U. Il comportait les points suivants : – accord bilatéral entre l'Afghanistan et le Pakistan sur les principes de relations mutuelles (non-interférence et non- intervention) ; – accord bilatéra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afghanistan/#i_95186

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - République démocratique allemande

  • Écrit par 
  • Georges CASTELLAN, 
  • Rita THALMANN
  •  • 19 312 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La perspective de l'« État socialiste du peuple » (1981-1989) »  : […] Dans la perspective historique du marxisme, la République démocratique allemande s'attacha à « l'édification intégrale du socialisme » ( Vollendendung des Sozialismus ) qui la ferait accéder à « l'État socialiste du peuple » ( sozialistischer Volksstaat ) dont l'U.R […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-politique-et-economie-depuis-1949-republique-democratique-allemande/#i_95186

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - Le processus de réunification

  • Écrit par 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 2 708 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'effondrement de la R.D.A. »  : […] Ne pouvant incarner l'ensemble de la nation allemande et ne disposant d'aucune légitimité démocratique, la R.D.A. était un État artificiel, créé par l'U.R.S.S. au nom d'une idéologie totalitaire, avec le concours des communistes allemands. Cet État était rejeté par une bonne partie de la population, comme en témoignent la révolte des ouvriers, le 17 juin 1953, et les millions de réfugiés est-alle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-politique-et-economie-depuis-1949-le-processus-de-reunification/#i_95186

BALTES PAYS

  • Écrit par 
  • Suzanne CHAMPONNOIS
  •  • 1 317 mots

Dans le chapitre « Trois voix, une voie »  : […] Avec l'arrivée au pouvoir en 1985 de Mikhaïl Gorbatchev et sa politique de perestroïka , chaque pays commença à évoluer à son rythme vers l'autonomie, à travers la création de trois Fronts populaires. La contestation prit des formes diverses. Le 23 août 1989, une chaîne humaine relia Tallinn, Riga et Vilnius pour exiger la publication des accords germano-soviétiques d'août et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pays-baltes/#i_95186

CHEVARDNADZE EDOUARD (1928-2014)

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET
  •  • 878 mots
  •  • 1 média

Homme de la transition gorbatchévienne, Edouard Chevardnadze fut président de la République (1992-2003) d’une Géorgie indépendante, avant d’être chassé par la révolution des roses. Edouard Chevardnadze est né le 25 janvier 1928 dans le village de Mamati en Géorgie occidentale. À vingt ans, il adhère au Parti communiste de l’Union soviétique (P.C.U.S.) et obtient en 1959 un diplôme d’historien pol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-chevardnadze/#i_95186

CHINE, histoire, de 1949 à nos jours

  • Écrit par 
  • Jean-Philippe BÉJA, 
  • François GODEMENT
  •  • 19 149 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Le mouvement pour la démocratie »  : […] Aussi, lorsque Hu Yaobang succombe à une crise cardiaque lors d’une réunion du bureau politique le 15 avril 1989, les étudiants se rendent sur la place Tiananmen pour célébrer la mémoire d’un dirigeant qui a payé pour les avoir soutenus. Le mouvement, qui s’étend rapidement à tout le pays, réclame la réhabilitation de Hu et une reprise de la réforme du système politique, tout en dénonçant l’enric […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-histoire-de-1949-a-nos-jours/#i_95186

CHUTE DU MUR DE BERLIN

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 232 mots
  •  • 1 média

Produit de la guerre froide et symbole du partage du monde en deux blocs depuis sa construction en août 1961, le Mur de Berlin cesse d'être une frontière étanche entre les parties Est et Ouest de la ville au soir du 9 novembre 1989. La chute du Mur intervient au terme de gigantesques manifestations populaires, durant lesquelles des millions de citoyens est-allemands ont protesté contre l'immobilis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chute-du-mur-de-berlin/#i_95186

COMMUNISME - Histoire économique des pays communistes

  • Écrit par 
  • Marie LAVIGNE
  •  • 10 451 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « U.R.S.S. et Europe de l'Est »  : […] Jusque vers 1965, l'exécution du plan était imposée aux entreprises sous forme d'ordres directs (ou « indices », quelquefois aussi appelés « indicateurs ») relatifs aux objectifs à atteindre (production) et aux moyens à mettre en œuvre (utilisation de ressources matérielles et humaines). Un ensemble de réformes, commencées en 1963 en R.D.A. et achevées avec le lancement du « nouveau mécanisme éco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communisme-histoire-economique-des-pays-communistes/#i_95186

COMMUNISME - Mouvement communiste et question nationale

  • Écrit par 
  • Roland LOMME
  •  • 21 016 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « « Fusion » ou « épanouissement » des nations »  : […] Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, les déplacements de populations et le nouveau tracé des frontières réduisirent considérablement l'importance numérique des minorités nationales dans les pays d'Europe de l'Est : après avoir représenté un quart de la population des États d'Europe centrale en moyenne dans l'entre-deux-guerres, elles ne constituent plus dans les années quatre-vingt que 7 p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communisme-mouvement-communiste-et-question-nationale/#i_95186

CORÉE DU SUD

  • Écrit par 
  • Valérie GELÉZEAU, 
  • Jin-Mieung LI, 
  • Stéphane THÉVENET
  • , Universalis
  •  • 11 360 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « La présidence de Roh Tae-woo »  : […] En 1987, le climat social se dégrada. La mort d'un étudiant au cours d'un interrogatoire policier en avril provoqua des manifestations d'étudiants qui dégénérèrent en mouvements de protestation populaire. Face à cette situation, Roh Tae-woo, candidat à la présidence, annonça, le 29 juin, des mesures de démocratisation et de libéralisation : élection du président au suffrage universel tant réclamé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coree-du-sud/#i_95186

CUBA

  • Écrit par 
  • Marie Laure GEOFFRAY, 
  • Janette HABEL, 
  • Oruno D. LARA, 
  • Jean Marie THÉODAT, 
  • Victoire ZALACAIN
  •  • 24 403 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « 1989 : annus horribilis »  : […] C'est dans ce contexte qu'éclate l'affaire Ochoa. En juillet et en août 1989, le général Arnaldo Ochoa, « héros de la République de Cuba », et trois officiers du ministère de l'Intérieur sont condamnés à mort par une Cour martiale lors d'un procès expéditif. Les accusations portent sur le trafic de devises et d'ivoire en Angola par des combattants cubains, les malversations de chargés d'affaires […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cuba/#i_95186

DÉMOCRATIES POPULAIRES

  • Écrit par 
  • Michel LESAGE, 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 8 416 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « La fin des démocraties populaires »  : […] À la fin des années 1980, les impulsions données par Mikhaïl Gorbatchev, afin de faire évoluer la société soviétique vers le pluralisme politique et l'économie de marché, constituent un prodigieux encouragement pour tous ceux qui veulent réformer le système communiste, en U.R.S.S. et dans les démocraties populaires. Elles sont allées beaucoup plus loin et plus vite que ne l'espéraient les contes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/democraties-populaires/#i_95186

ÉCLATEMENT DE L'U.R.S.S.

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 240 mots
  •  • 1 média

L'Union des républiques socialistes soviétiques, née en décembre 1922 afin d'unir les diverses composantes de l'ancienne Russie tsariste dans une communauté de destin issue de la révolution d'Octobre 1917, disparaît de la scène internationale en décembre 1991, au terme d'un processus de désagrégation qui n'a duré que quelques mois. À l'origine de l'éclatement de l'U.R.S.S. se trouvent les réformes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eclatement-de-l-u-r-s-s/#i_95186

ELTSINE BORIS (1931-2007)

  • Écrit par 
  • Myriam DÉSERT
  •  • 858 mots

Boris Eltsine , premier président de la fédération de Russie, a joué un rôle majeur dans les mutations postsoviétiques, rôle diversement évalué dans son pays. Né le 1 er  février 1931 dans le district de Sverdlovsk, il présente le profil typique de sa génération : un père paysan devenu ouvrier, la survie quotidienne difficile dans un bourg de l'Oural, un diplôme d'ingénieu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boris-eltsine/#i_95186

ESTONIE

  • Écrit par 
  • Céline BAYOU, 
  • Suzanne CHAMPONNOIS, 
  • Jean-Luc MOREAU
  •  • 9 142 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une marche décidée vers l'indépendance »  : […] Avançant par étapes, l'Estonie soviétique a su faire preuve d'habileté sur le parcours qui l'a menée vers le rétablissement de l'indépendance. L'année 1988 est généralement considérée comme décisive : en janvier a été créé un Parti pour l'indépendance ; le 14 avril, une journée de protection du patrimoine estonien a rassemblé à Tartu environ dix mille personnes, arborant, pour la première fois dep […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/estonie/#i_95186

EST-OUEST RELATIONS

  • Écrit par 
  • Jacques HUNTZINGER, 
  • Philippe MOREAU DEFARGES
  • , Universalis
  •  • 12 324 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « 1984-1987 : entre le dialogue américano-soviétique et des mutations loin d'être achevées »  : […] Au lendemain de la crise des euromissiles, les rapports Est-Ouest et plus précisément le dialogue américano-soviétique s'imposent à nouveau comme l'élément constant d'un monde dont l'axe de gravité se déplace vers l'Asie-Pacifique. Le moment des confrontations spectaculaires – temporairement – passé, les changements majeurs en cours resurgissent avec netteté. Le cœur du système Est-Ouest est lui-m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/relations-est-ouest/#i_95186

GUERRE FROIDE

  • Écrit par 
  • André FONTAINE
  •  • 10 892 mots
  •  • 30 médias

Dans le chapitre « La réunification »  : […] L'invasion, en décembre 1979, de l'Afghanistan – révolté contre ses maîtres communistes –, par les troupes soviétiques, intervenant ainsi pour la première fois depuis 1945 hors de la zone d'influence tacitement reconnue à Moscou, devait porter l'inquiétude du monde occidental à son comble. Cette inquiétude, jointe au sentiment d'humiliation ressenti, après tant d'échecs, par le peuple américain, a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-froide/#i_95186

GUERRE FROIDE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 551 mots

Dans le chapitre « La fin de la guerre froide »  : […] Épuisée par la reprise de la guerre froide, l’URSS prend l’initiative d’appeler à la détente, mais le mouvement de réforme lancé par son nouveau dirigeant, Mikhaïl Gorbatchev, précipite l’effondrement du bloc communiste, puis la dislocation de l’Union soviétique. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-froide-notions-de-base/#i_95186

IAKOVLEV ALEXANDRE (1923-2005)

  • Écrit par 
  • Cécile VAISSIÉ
  •  • 727 mots

Mort le 18 octobre 2005 à Moscou, Alexandre Iakovlev suscitait des controverses depuis vingt ans. Certains le considèrent comme le « père de la perestroïka », la restructuration qui aurait permis de démocratiser l'U.R.S.S. D'autres lui reprochent la disparition de l'U.R.S.S., tandis que d'autres encore se demandent si, par ses revirements abrupts, il n'a pas contribué à discréditer les idées de li […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-iakovlev/#i_95186

ISLAM (Histoire) - Le monde musulman contemporain

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN, 
  • Olivier CARRÉ, 
  • Nathalie CLAYER, 
  • Andrée FEILLARD, 
  • Marc GABORIEAU, 
  • Altan GOKALP, 
  • Denys LOMBARD, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Alexandre POPOVIC, 
  • Catherine POUJOL, 
  • Jean-Louis TRIAUD
  • , Universalis
  •  • 31 428 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « L'ère postsoviétique »  : […] Contrairement à ce qui avait été avancé, les musulmans de l'U.R.S.S. n'ont pas provoqué la désintégration du pouvoir soviétique. Lors du référendum de mars 1991, les républiques d'Asie centrale ont voté à 90 p. 100 leur maintien dans le nouveau pacte de l'Union proposé par Mikhaïl Gorbatchev. La première forme de politisation de l'islam en U.R.S.S. a été celle d'un parti pan-soviétique créé en ju […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-histoire-le-monde-musulman-contemporain/#i_95186

JEUX OLYMPIQUES - Les boycottages des Jeux

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 2 661 mots

Dans le chapitre « Des raisons cachées en 1980 et en 1984 ? »  : […] Les boycottages des Jeux de 1980 et de 1984 sont présentés par leurs initiateurs comme des actes politiques forts destinés à marquer l'opinion internationale, et uniquement comme tels. En fait, comme souvent, les motivations s'avèrent plus complexes. Concernant les Jeux de Moscou, Jimmy Carter n'invoque que l'invasion de l'Afghanistan par l'Armée rouge. Mais il existe des raisons plus obscures. S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeux-olympiques-les-boycottages-des-jeux/#i_95186

KAZAKHSTAN

  • Écrit par 
  • Isabelle OHAYON, 
  • Arnaud RUFFIER, 
  • Denis SINOR, 
  • Julien THOREZ
  • , Universalis
  •  • 8 815 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Vers un régime présidentiel fort »  : […] L'exacerbation des tensions ethniques a caractérisé la période s'étendant de la fin de l'Union soviétique aux premiers temps de l'indépendance. Le 16 décembre 1986, Mikhaïl Gorbatchev, désireux de lutter contre la corruption, oblige le premier secrétaire du Parti communiste de la République, Dinmoukhamed Kounaïev, à se retirer et le remplace par un Russe sans attache avec le Kazakhstan, Gennadi K […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kazakhstan/#i_95186

O.T.A.N. (Organisation du traité de l'Atlantique nord)

  • Écrit par 
  • André FONTAINE, 
  • Pierre MELANDRI, 
  • Guillaume PARMENTIER
  • , Universalis
  •  • 16 041 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Persistance des doutes et divisions entre alliés »  : […] Si le pire avait été évité, les principaux problèmes de l'Alliance étaient loin d'être surmontés. D'abord, le refrain lancinant du partage du fardeau recommençait bientôt à hanter les Occidentaux. La situation relative des États-Unis devait, en effet, encore se détériorer. Non seulement, en dépit des efforts entrepris (déclaration du Plaza) à partir de septembre 1985 pour l'atténuer, leur déficit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/organisation-du-traite-de-l-atlantique-nord/#i_95186

POLOGNE

  • Écrit par 
  • Jean BOURRILLY, 
  • Georges LANGROD, 
  • Michel LARAN, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Georges MOND, 
  • Jean-Yves POTEL, 
  • Hélène WLODARCZYK
  •  • 44 181 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Le rôle du syndicat Solidarité »  : […] Fondé le 11 septembre 1980, le syndicat indépendant Solidarité reprenait le nom du bulletin des grévistes de Gdańsk : Solidarność . D'abord limité à l'échelle régionale (selon les termes des accords de Gdańsk du 31 août 1980), il s'est étendu en quelques semaines à l'ensemble du pays et à toutes les entreprises. Il a pourtant fallu encore deux mois et une menace de grève gén […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pologne/#i_95186

TCHÉCOSLOVAQUIE

  • Écrit par 
  • Marie-Elizabeth DUCREUX, 
  • Michel LARAN, 
  • Jacques RUPNIK
  •  • 12 872 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L'effet Gorbatchev »  : […] Si une telle réforme semblait exclue tant que Gustáv Husák resterait à la tête du parti, son départ en décembre 1987 ne permit pas de tourner la page de la « normalisation ». Son successeur n'était autre que Miloš Jakeš qui, autant que lui, incarnait l'immobilisme brejnévien. Ancien vice-ministre de l'Intérieur sous Novotný, devenu président de la commission de contrôle du parti, c'est lui qui en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tchecoslovaquie/#i_95186

UKRAINE

  • Écrit par 
  • Annie DAUBENTON, 
  • Iryna DMYTRYCHYN, 
  • Lubomyr A. HAJDA, 
  • Georges LUCIANI, 
  • Yann RICHARD
  •  • 37 635 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « L'Ukraine sur la voie de l'indépendance »  : […] Au début de 1986, face aux problèmes économiques croissants de l'U.R.S.S., Mikhaïl Gorbatchev lança une campagne pour une perestroïka (« restructuration ») économique et une confrontation honnête avec les vrais problèmes, ou glasnost (« transparence »). Dans les républiques non russes, cette politique permit l'expression, non seulement des problèmes économiques, mais aussi et surtout des question […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ukraine/#i_95186

U.R.S.S. - Histoire

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 22 667 mots
  •  • 55 médias

Dans le chapitre « De la perestroïka à la fin de l'URSS (1985-1991) »  : […] L'élection de Mikhaïl Gorbatchev, le 11 mars 1985, au poste de secrétaire général du PCUS, ouvre la dernière phase de la période soviétique de l'histoire russe, une phase de six ans au cours de laquelle, de réforme en réforme, d'emballement en emballement, le projet gorbatchévien originel, qui n'avait pour but que de rendre plus efficient le système soviétique existant, débouche sur l'implosion d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/u-r-s-s/#i_95186

U.R.S.S. - L'économie soviétique

  • Écrit par 
  • Marie LAVIGNE
  •  • 3 321 mots

Dans le chapitre « Les tentatives de réforme et leurs résultats jusqu'en 1985 »  : […] Les premiers essais furent dus à Khrouchtchev, entre 1958 et 1964, dans un style désordonné qui lui fut reproché. On doit tout de même le créditer d'avoir levé la masse de contraintes qui pesaient sur la paysannerie depuis la collectivisation forcée des années trente. Les réformes introduites en 1958 assouplirent la planification de l'agriculture, que l'on pouvait jusque-là assimiler à des ordres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/u-r-s-s-l-economie-sovietique/#i_95186

VARSOVIE (PACTE DE)

  • Écrit par 
  • Mario BETTATI, 
  • Universalis
  •  • 5 953 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Démantèlement du pacte de Varsovie »  : […] Cependant, dès le milieu des années 1980, les difficultés du monde socialiste ont rapidement fait changer la face des choses. En U.R.S.S. même, Mikhaïl Gorbatchev introduit une certaine libéralisation, pour remédier aux blocages des structures et aux lenteurs du développement économique ; cette libéralisation touche aussi le domaine politique. Le même mouvement affecte les États membres du pacte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/varsovie-pacte-de/#i_95186

Voir aussi

Les derniers événements

7 avril 2010 • Russie - PologneCommémoration des victimes de Katyn.

par les Soviétiques, en ce même lieu, sur ordre de Staline. L'U.R.S.S. avait longtemps accusé l'Allemagne nazie du massacre, jusqu'à ce que le numéro un soviétique Mikhaïl Gorbatchev reconnaisse, en avril 1990, la responsabilité du régime stalinien. Vladimir Poutine, qui ne présente pas d'excuses [...] Lire la suite

11-27 juin 1996 • RussiePremier tour de l'élection présidentielle.

. 100 des suffrages. Le candidat réformateur Grigori Iavlinski en recueille 7,34 p. 100 et l'ultranationaliste Vladimir Jirinovski, 5,7 p. 100. L'ancien président Mikhaïl Gorbatchev n'obtient que 0,5 p. 100 des voix. Le taux de participation s'élève à 69,8 p. 100. Le 18, Alexandre Lebed se rallie à [...] Lire la suite

5 novembre 1995 • GéorgieRéélection du président Edouard Chevardnadze.

Edouard Chevardnadze est réélu à la tête de l'État, dès le premier tour, avec plus de 70 p. 100 des suffrages. L'ancien ministre des Affaires étrangères de Mikhaïl Gorbatchev occupait, depuis octobre 1992, la présidence du Parlement, instance suprême de l'État jusqu'à l'adoption, en octobre 1995, d'une Constitution instituant un régime présidentiel.  [...] Lire la suite

30 novembre 1992 • RussieVerdict du procès du P.C.U.S.

Après six mois de débats sans passion – hormis la polémique suscitée par le refus de Mikhaïl Gorbatchev de témoigner –, le Tribunal constitutionnel de Russie, où les partisans du président Boris Eltsine sont faiblement majoritaires, rend un verdict mitigé dans le procès du Parti communiste [...] Lire la suite

2-11 octobre 1992 • GéorgieIntensification des combats en Abkhazie et élection d'Edouard Chevardnadze à la tête du pays.

, la démocratie parlementaire et l'économie libérale, et soutiennent l'ancien ministre des Affaires étrangères de Mikhaïl Gorbatchev. Le bloc Paix, qui regroupe d'anciens membres de la nomenklatura reconvertis et des monarchistes, arrive en tête.  [...] Lire la suite

2-29 octobre 1992 • RussieDissensions entre Boris Eltsine et l'opposition.

Le 2, la Cour constitutionnelle interdit à Mikhaïl Gorbatchev de quitter le territoire russe. Celui-ci refuse toujours de témoigner au procès sur la légalité du Parti communiste soviétique ouvert en juillet. Le 7, un décret de Boris Eltsine ordonne la confiscation des locaux dont dispose à Moscou [...] Lire la suite

5-7 février 1992 • Russie - FranceVisite du président Boris Eltsine à Paris.

avec le président Mikhaïl Gorbatchev le 29 octobre 1990. Lors de la conférence de presse qui suit, François Mitterrand annonce que la Russie accepte finalement une aide de la France pour le démantèlement de ses armes nucléaires. Il consent en retour à modérer les programmes nucléaires français, mais ne s'engage pas à les « réduire », comme le souhaitait Boris Eltsine.  [...] Lire la suite

3-30 décembre 1991 • U.R.S.S.Disparition de l'U.R.S.S. et démission de Mikhaïl Gorbatchev après la création de la C.E.I.

Le 3, Mikhaïl Gorbatchev met en garde contre la « désintégration » qui menace le pays, insistant sur l'urgence de la signature du traité de l'Union. Le 8, Boris Eltsine, Stanislas Chouchkevitch et Leonid Kravtchouk, présidents des républiques de Russie, de Biélorussie et d'Ukraine, se réunissent [...] Lire la suite

1er-30 novembre 1991 • U.R.S.S.Le pouvoir de Boris Eltsine renforcé par la dégradation de la situation économique.

, accepte, à la demande de Mikhaïl Gorbatchev, de reprendre ses anciennes fonctions. Il s'agit à la fois de rassurer les Occidentaux, dont l'aide économique est de plus en plus nécessaire, et de « stopper le processus de désintégration » de la diplomatie centrale. Le 21, huit républiques sur douze [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Myriam DÉSERT, « GORBATCHEV MIKHAÏL (1931- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mikhail-gorbatchev/