KOMSOMOL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Abréviation de Vsesoyouznyï leninski kommounistitcheski soyouz molodeji (Union communiste léniniste pan-soviétique de la jeunesse), le Komsomol fut, après les syndicats, la plus importante organisation de masse soviétique. Organisation de jeunesse dépendante du Parti communiste de l'Union soviétique, le Komsomol était implanté, grâce à ses 400 000 organisations de base, dans les écoles, les facultés, les entreprises industrielles et agricoles. Composé de cellules, doté d'un comité central placé sous le contrôle direct du comité central du Parti communiste de l'Union soviétique (P.C.U.S.), il regroupait l'immense majorité des jeunes Soviétiques âgés de quatorze à vingt-huit ans, soit près de 40 millions de membres à son apogée, au début des années 1980. Il prolongeait l'organisation des Pionniers destinée aux jeunes de neuf à quatorze ans.

Le Komsomol a été créé au cours du Ier congrès des unions de la jeunesse paysanne et ouvrière de Russie le 29 octobre 1918. Dès août 1917, le VIe congrès du parti bolchevique avait décidé de la création d'organisations de jeunesse dépendant directement du parti. Considéré comme la réserve du parti, comme son antichambre et avant tout comme une école politique, le Komsomol — qui compte 22 000 membres en 1918 — mobilise ses membres lors de la guerre civile. Malgré la saignée occasionnée par l'engagement de nombreux jeunes dans l'Armée rouge, l'Union de la jeunesse communiste voit ses rangs grossir au fil des années (400 000 membres en 1920, 250 000 en 1922 — le parti et le Komsomol avaient chassé les « membres indésirables » au cours de purges —, 1,5 million en 1925, 4 millions en 1934, 9 millions en 1939). La fin de la guerre civile voit le Komsomol intervenir sur le « front de la production », sur celui de la collectivisation agraire, et inciter les paysans à former des kolkhoz. L'Union de la jeunesse communiste, qui s'est vu ajouter à son intitulé le nom de Lénine après sa mort (1924), participe désormais à tous les aspects de la vie soviétique.

Tout au long des années 1920 [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  KOMSOMOL  » est également traité dans :

ANDROPOV IOURI VLADIMIROVITCH (1914-1984)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 318 mots

et batelier sur la Volga avant de suivre des études techniques, puis de s'inscrire à l'université de Petrozavodsk. Il organise le komsomol de la région de Iaroslav, puis rejoint le Parti communiste en 1939. Remarqué par ses supérieurs, il est premier secrétaire du komsomol de la toute nouvelle République carélo-finnoise autonome (1940-1944 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iouri-vladimirovitch-andropov/#i_45736

OSTROVSKI NIKOLAÏ ALEXEÏEVITCH (1904-1936)

  • Écrit par 
  • Alexis BERELOWITCH
  •  • 333 mots

« Si nous n'étions en U.R.S.S., je dirais que c'est un saint », écrit Gide au retour de ce pays, « un saint communiste... ». Et en effet : né dans une famille pauvre, plongé très tôt dans le monde du travail, membre du Komsomol à quinze ans, Nikolaï Ostrovski prend part à la guerre civile dans les rangs de la I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nikolai-alexeievitch-ostrovski/#i_45736

U.R.S.S. - Histoire institutionnelle

  • Écrit par 
  • Michel LESAGE
  •  • 6 584 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les organisations sociales »  : […] Les syndicats, le Komsomol (organisation de la jeunesse communiste), les coopératives (kolkhozes, coopératives de consommation, de construction d'immeubles), les associations (scientifiques ; scientifiques et techniques ; de vulgarisation scientifique ; organisations de rationalisation et d'inventions ; unions d'écrivains, d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/u-r-s-s-histoire-institutionnelle/#i_45736

Pour citer l’article

Charles URJEWICZ, « KOMSOMOL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/komsomol/