Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

MORTE MER

Climatologie et hydrologie

La mer Morte s'étend en plein désert. Les précipitations y sont rares et irrégulières. Les pluies atteignent en moyenne 65 millimètres par an dans la péninsule d'Al-Lisan, tandis qu'elles s'élèvent à peine à 50 millimètres dans le site industriel de Sedom (près de l'ancienne Sodome). En raison de la faible élévation du lac et de son emplacement abrité, les températures hivernales sont douces, en moyenne 17 0C en janvier à la pointe sud du lac, à Sedom, et 14 0C à la pointe nord. Elles ne descendent jamais au-dessous de 0 0C. Les étés sont très chauds, la température s'élevant en moyenne à 34 0C en août à Sedom, dépassant exceptionnellement 50 0C. L'évaporation des eaux lacustres, estimée à environ 1 400 millimètres par an, crée souvent une brume épaisse au-dessus de la mer. Au niveau des cours d'eau, l'humidité de l'air varie entre 45 p. 100 en mai et 62 p. 100 en octobre. Les brises qui soufflent relativement souvent sur la région viennent du lac et vont dans toutes les directions en journée, tandis qu'elles s'inversent la nuit, soufflant vers le centre de l'étendue d'eau.

Le débit du Jourdain, dont les hautes eaux surviennent en hiver et au printemps, s'élève en moyenne à 540 millions de mètres cubes par an. Quatre cours d'eau modestes mais permanents venus de Jordanie s'écoulent dans le bassin en traversant des gorges profondes : le Wādī al-‘Uzaymi, le Wādī al-Zārqa (l'Aljoun), le Wādī Mūjib (l'Arnon) et le Wādī al-Hāsa. De nombreux autres wādī s'écoulent parfois brièvement des hauteurs voisines ainsi que de la vallée de l'‘Arava (Wādī al-‘Arabah). Des sources thermales sulfureuses alimentent également les rivières. L'évaporation estivale et le captage d'eau, surtout en hiver et au printemps, provoquent une variation saisonnière du niveau du lac pouvant aller de 30 à 60 centimètres.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Mer Morte

Mer Morte

Autres références

  • ISRAËL

    • Écrit par Marcel BAZIN, Universalis, Claude KLEIN, François LAFON, Lily PERLEMUTER, Ariel SCHWEITZER
    • 26 771 mots
    • 38 médias
    ..., mais plus de 700 mm sur les bosses les plus élevées). À l'est, on descend très brutalement vers la cuvette aride (moins de 100 mm) et salée de la mer Morte, point le plus bas des terres émergées, à 410 mètres au-dessous du niveau de la mer. Le rythme annuel d'abaissement de son niveau s'est accéléré...
  • JORDANIE

    • Écrit par Philippe DROZ-VINCENT, Universalis, Philippe RONDOT
    • 19 739 mots
    • 16 médias
    ...Méditerranée), la vallée du Jourdain, longue de cent kilomètres et large de deux à vingt kilomètres, s'abaisse rapidement vers le sud pour arriver à la mer Morte (— 394 m), ou mer de Loth, dont le plus grand fond se trouve à 793 mètres au-dessous du niveau de la Méditerranée. Jusque-là, le Jourdain trace...
  • QUMRĀN

    • Écrit par André PAUL
    • 3 557 mots

    À un kilomètre environ des rives occidentales de la mer Morte, vers le nord, se trouve un site archéologique dont l'appellation moderne est Khirbet Qumrān ou simplement Qumrān. Depuis le xixe siècle, explorateurs et voyageurs visitèrent régulièrement les lieux. D'aucuns, l'orientaliste...

Voir aussi