ISTRIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Presqu'île du nord de l'Adriatique, l'Istrie (Istra), partagée entre la Croatie, en majeure partie, et la Slovénie, compte 3 000 kilomètres carrés. La partie croate (2 813 km2) constitue un des vingt et un comitats (divisions administratives créées en 1990) du pays. La population de celui-ci s’élevait à 206 300 habitants au recensement de 2001 ; le centre administratif est Pazin.

Croatie : carte administrative

Croatie : carte administrative

carte

Carte administrative de la Croatie. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

On distingue, au nord-est, l'Istrie blanche, calcaire, montagneuse, karstique et pauvre ; au centre, l'Istrie grise du flysch, pays de collines à l'agriculture déclinante ; au sud, l'Istrie rouge, plate-forme karstique à terra rossa où des gisements de bauxite sont exploités. Le littoral bénéficie d'influences climatiques méditerranéennes atténuées.

La présence d'une forte colonie italienne a motivé, après la Première Guerre mondiale, le rattachement à l'Italie de cette terra irredente prise au défunt Empire austro-hongrois ; elle n'a pu empêcher, en 1945, son transfert à la Yougoslavie, à l'exception de Trieste.

La population, diminuée d'un quart par le départ des Italiens, n'a guère augmenté depuis lors, le dépeuplement de l'intérieur compensant les progrès du littoral. Ceux-ci résultent de l'essor touristique, du développement de la pêche, de l'industrie et des ports (Koper en Slovénie, Pula en Croatie).

—  Michel ROUX

Écrit par :

Classification


Autres références

«  ISTRIE  » est également traité dans :

CROATIE

  • Écrit par 
  • Emmanuelle CHAVENEAU, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Ivo FRANGES, 
  • Mladen KOZUL
  •  • 9 188 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'illyrisme unificateur »  : […] La fin du xviii e  siècle et le début du xix e parachèvent le morcellement du peuple croate. Après la chute de Venise, la brève occupation des provinces illyriennes par les armées napoléoniennes est lourde de conséquences : fin du féodalisme, éveil de la conscience bourgeoise, affirmation de la langue croate moderne. On peut parler de réelles convergences entre l'illyrisme de Gaj, le croatisme de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croatie/#i_46432

DINARIDES

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN
  •  • 5 738 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les Dinarides »  : […] Les Dinarides stricto sensu ont une façade maritime le long de la mer Adriatique, de climat méditerranéen et de sous-sol essentiellement calcaire, de sorte que s'y développe dans d'excellentes conditions le relief karstique. Partout, la côte est abrupte et plus ou moins bordée d'îles parallèles, le tout correspondant à l'allongement des unités tectoniques dans le sens nord-ouest - sud-est. Plusi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dinarides/#i_46432

ITALIE - La vie politique depuis 1945

  • Écrit par 
  • Geneviève BIBES, 
  • Marc LAZAR
  • , Universalis
  •  • 31 392 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La réponse du pays »  : […] Les premières élections politiques, celles de l'Assemblée constituante, le 2 juin 1946, confirment l'affirmation de trois partis de masse, communiste, socialiste et démocrate-chrétien et le déclin du parti de notables qui avait dominé la politique italienne du Risorgimento au fascisme, le Parti libéral. Avec 35,2 p. 100 des suffrages, la D.C. est consacrée premier parti italien et leader du bloc m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie-la-vie-politique-depuis-1945/#i_46432

SERBIE

  • Écrit par 
  • Amaël CATTARUZZA, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Jovan DERETIC, 
  • Catherine LUTARD
  •  • 11 785 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Idée et émancipation nationales »  : […] Au xix e  siècle, la vie des régions balkaniques allait profondément changer avec la renaissance nationale et ses nombreuses révoltes, et cela plus particulièrement dans les régions sous occupation ottomane. La bourgeoisie serbe souhaitait créer un État spécifique doté d'une organisation politique territoriale (administration, armée, police, industrie nationale, commerce, etc.). Les insurrections […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serbie/#i_46432

SLOVÉNIE

  • Écrit par 
  • Evgen BAVCAR, 
  • Antonia BERNARD, 
  • Emmanuelle CHAVENEAU, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Franc ZADRAVEC
  •  • 10 226 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Une population homogène, touchée par le déclin démographique »  : […] La Slovénie a une population nationalement homogène (83 p. 100 de Slovènes), ce qui la distinguait des autres républiques d'ex-Yougoslavie, et se déclarant majoritairement chrétienne (dont 57,8 p. 100 de catholiques et 2,9 p. 100 d'orthodoxes). Elle accorde des droits spécifiques à ses minorités nationales autochtones, les Hongrois (0,3 p. 100) et les Italiens (0,1 p. 100), mais pas aux autres m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/slovenie/#i_46432

YOUGOSLAVIE

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET, 
  • Catherine LUTARD, 
  • Robert PHILIPPOT
  • , Universalis
  •  • 15 194 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « L'occupation et la résistance »  : […] La résistance à l'occupation ennemie commence dès le printemps 1941 en Vieille-Serbie et s'affirme avec une force redoublée après l'invasion de l'U.R.S.S. Mais, dès les premiers jours aussi, elle se divise en deux mouvements rivaux. L'un, dirigé par le général Draja Mihajlović qui a refusé de capituler en avril et poursuit la guérilla avec ses tchetniks (terme emprunté au folklore héroïque de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yougoslavie/#i_46432

Pour citer l’article

Michel ROUX, « ISTRIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/istrie/