AUTORÉFÉRENCE ET MÉMOIRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L’effet de l’autoréférence sur la mémoire désigne le fait que les informations relatives à soi sont mieux mémorisées que les informations relatives à autrui.

La procédure classique qui a permis la mise en évidence de cet effet consiste à présenter des adjectifs décrivant des traits de personnalité (par exemple, « généreux », « téméraire ») aux participants qui doivent soit porter un jugement sémantique sur ces mots (« Audacieux » veut-il dire la même chose que le mot « téméraire » ?) soit établir une relation entre ces mots et eux-mêmes (Le mot « généreux » vous décrit-il ?). Une tâche de rappel ou de reconnaissance des adjectifs présentés est ensuite proposée aux participants. Classiquement, le rappel – ou la reconnaissance – des mots présentés est meilleur dans la deuxième condition que dans la première. Une autre procédure très utilisée compare la performance mnésique après un jugement autoréférentiel (Le mot « généreux » vous décrit-il ?) et après un jugement portant sur une autre personne connue par le participant (Le mot « téméraire » décrit-il le président ?). À nouveau, la condition de jugement relatif à soi produit un effet d’autoréférence : le niveau de rappel ou de reconnaissance sera plus élevé après un jugement se rapportant à soi. Dans ce paradigme, l’autoréférence est qualifiée d’explicite dans la mesure où les consignes de la tâche invitent explicitement à traiter les items présentés en rapport avec soi.

En mobilisant un réseau très accessible et extrêmement riche de connaissances autobiographiques, cette forme d’autoréférence améliorerait la mémorisation via la mise en œuvre de processus d’élaboration et d’organisation lors de l’encodage des items (les adjectifs). L’élaboration consiste à créer un lien entre les items (par exemple, « généreux ») et des informations [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Serge BRÉDART, « AUTORÉFÉRENCE ET MÉMOIRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/autoreference-et-memoire/