COTARD SYNDROME DE

Délire de négation, décrit par Cotard en 1880. Le malade, après avoir développé des préoccupations hypocondriaques et des troubles cénesthésiques, sent ses organes se putréfier et se détruire. Puis il en nie l'existence et étend enfin sa négation au monde extérieur et à sa propre existence. N'étant plus vivant, il ne saurait mourir, ce qui est vécu comme une damnation. Ce syndrome, qui mène à la prostration anxieuse, parfois à l'automutilation et au suicide, est un des délires secondaires de la mélancolie. On peut le rencontrer aussi dans la paralysie générale et dans certains états confusionnels.

—  Georges TORRIS

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Georges TORRIS, « COTARD SYNDROME DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/syndrome-de-cotard/