DÉFENSE MÉCANISMES DE

Expression usitée en psychanalyse pour désigner plusieurs types d'opérations psychiques destinées à « protéger » le moi. La notion de défense est présente chez Freud dès le début de ses recherches ; ainsi, dans ses Études sur l'hystérie (1895) : « Une condition indispensable à l'apparition de l'hystérie est qu'il y ait incompatibilité entre le moi et la représentation qui le confronte. J'espère pouvoir montrer ailleurs comment des troubles névrotiques découlent des modes divers adoptés par le moi pour se débarrasser de cette incompatibilité. La défense hystérique pour laquelle une certaine aptitude est nécessaire consiste alors en une conversion de l'émoi en innervation somatique. » En 1915, par « mécanisme de défense » Freud désigne l'ensemble du processus de défense qui caractérise une névrose particulière ; il se sert aussi de l'expression pour caractériser l'utilisation défensive de certains processus psychiques tels que le refoulement, le retournement sur soi, le renversement dans le contraire. Anna Freud, dans son ouvrage Le Moi et les mécanismes de défense (1946), énumère quelques-uns des principaux procédés défensifs : le refoulement, la régression, la formation réactionnelle, l'isolation, l'annulation rétroactive, la projection, le retournement contre soi, la transformation dans le contraire, la sublimation (cette dernière appartenant, selon l'auteur, plutôt au domaine du normal qu'à celui de la névrose). On pourrait ajouter encore à cette liste la négation par le fantasme, l'idéalisation, l'identification à l'agresseur, l'identification projective, le clivage de l'objet, le contrôle omnipotent de l'objet, le déni de la réalité psychique, la dénégation, etc.

Anna Freud

Anna Freud

photographie

Anna Freud (1895-1982), lors d'un congrès, à la Sorbonne, en 1955. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Dans sa Théorie psychanalytique des névroses, Otto Fenichel estime qu'« en dernière analyse toute défense est [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : psychanalyste, membre de la Société de psychanalyse freudienne, musicologue, président de l'Association française de défense de l'orgue ancien

Classification


Autres références

«  DÉFENSE MÉCANISMES DE  » est également traité dans :

ANNULATION RÉTROACTIVE

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LERICHE
  •  • 187 mots

Mécanisme de défense typiquement obsessionnel, l'annulation rétroactive consiste à effacer, comme en soufflant dessus, un événement, un acte qui a eu lieu. Cette défense correspond à la régression bien connue du moi obsessionnel au stade narcissique de la libido caractérisé par l'animisme et la magie. À ce stade, l'obsessionnel croit que ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/annulation-retroactive/#i_4036

ASSOCIATION LIBRE, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 468 mots

Expression utilisée en psychanalyse pour désigner l'objet de la règle fondamentale, laquelle consiste pour le patient à exprimer toutes les pensées (idées ; images ; Einfall, dit Freud, « ce qui tombe » dans l'esprit) sans discrimination aucune et de manière spontanée. L'école de Zurich et Jung […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/association-libre-psychanalyse/#i_4036

DÉNÉGATION

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LERICHE
  •  • 408 mots

Concept créé par Freud pour désigner, au cours d'une cure analytique, un processus défensif qui consiste à énoncer des désirs, des pensées, des sentiments tout en ne les reconnaissant pas. Par exemple, un sujet qui dit : « il n'y a pas de rapport entre le désir de tuer mon père et la réussite avec cette jeune fille » opère […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/denegation/#i_4036

DÉNI, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 820 mots

Terme utilisé en psychanalyse et qui se distingue notamment de celui de négation et de dénégation (Verneinung). Le déni (Verleugnung), ce qu'on peut traduire aussi par « désaveu » ou « répudiation » (cf. le disavowal anglais), est un mode de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deni-psychanalyse/#i_4036

ÉTATS LIMITES ou BORDERLINE

  • Écrit par 
  • Rémi TEVISSEN
  •  • 1 357 mots

Dans le chapitre « Émergence d'un repérage des états limites »  : […] de troubles de la personnalité qui auraient en commun une défaillance spécifique de la maturation du moi, et dresse l'inventaire des mécanismes psychopathologiques de défense du moi susceptibles d'en rendre compte (le clivage, le déni, l'idéalisation primitive, l'identification projective, l'omnipotence, la dévalorisation des objets externes, l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-limites-borderline/#i_4036

INCONSCIENT

  • Écrit par 
  • Christian DEROUESNE, 
  • Hélène OPPENHEIM-GLUCKMAN, 
  • François ROUSTANG
  •  • 8 260 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La logique de l'inconscient »  : […] Anna Freud dans Le Moi et les mécanismes de défense, tendent à pervertir la découverte freudienne par le simple fait qu'ils nomment ces processus des mécanismes de défense, singulièrement de défense du moi. C'est ce dernier qui serait à l'origine de ces mécanismes visant à déjouer les pulsions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inconscient/#i_4036

KLEIN MELANIE (1882-1960)

  • Écrit par 
  • Jean-Bertrand PONTALIS
  •  • 2 230 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La psychanalyse kleinienne »  : […] des positions paranoïde et dépressive fait apparaître la fonction de divers mécanismes de défense primaires, repérés particulièrement dans la psychose : clivage de l'objet, introjection, projection, déni de réalité, contrôle omnipotent de l'objet, réparation, etc. Melanie Klein a pu retrouver de tels mécanismes, hors de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/melanie-klein/#i_4036

OBSESSION ET NÉVROSE OBSESSIONNELLE

  • Écrit par 
  • Octave MANNONI
  •  • 3 236 mots

Dans le chapitre « Depuis Freud »  : […] ». Et puis, l'obsessionnel ne souffre pas de ses pulsions, il souffre d'abord de ses défenses... On ne peut pas appliquer l'enseignement de « L'Homme aux loups » si l'on oublie qu'il est fondé d'abord sur celui de « L'Homme aux rats ». On a même proposé d'entreprendre de corriger les erreurs de logique de l'obsessionnel (la psychiatrie classique s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/obsession-et-nevrose-obsessionnelle/#i_4036

PROJECTION, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Jacques POSTEL
  •  • 1 771 mots

Dans la doctrine psychanalytique, la projection est un mécanisme de défense inconscient par lequel le sujet projette sur autrui les craintes et les désirs qu'il ressent comme interdits et dont la représentation consciente serait chargée d'angoisse ou de culpabilité ; elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/projection-psychanalyse/#i_4036

PSYCHANALYSE & CONCEPT D'OPPOSITION

  • Écrit par 
  • Émile JALLEY
  •  • 14 034 mots

Dans le chapitre « Les couples opposés de pulsions partielles »  : […] narcissique du moi ». En outre, ils représenteraient des mécanismes primitifs de défense, précédant l'installation du refoulement. Le repli narcissique, corrélatif à l'émergence d'un moi, constituerait un processus défensif à l'égard, par exemple, de l'incohérence et de l'incoordination fonctionnelles propres à l'état de détresse néo-natale. Ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychanalyse-et-concept-d-opposition/#i_4036

RATIONALISATION, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 371 mots

Terme introduit en psychanalyse par Ernest Jones en 1908 (La Rationalisation dans la vie quotidienne), et utilisé pour désigner un procédé qui, comme tel, apparaît dans un champ très étendu allant de la pensée normale à la pensée délirante […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rationalisation-psychanalyse/#i_4036

REFOULEMENT

  • Écrit par 
  • Pierre FISZLEWICZ
  •  • 3 618 mots

Dans le chapitre « Le mécanisme du refoulement »  : […] On peut se demander, d'autre part, si le refoulement est pour autant un mécanisme de défense au même titre que l'isolation, l'annulation rétroactive, la projection, etc. Freud n'a jamais soutenu cela qu'avec réticence. Cette question ne saurait en tout cas se poser qu'à propos du refoulement secondaire, la défense ne pouvant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/refoulement/#i_4036

TRAUMATISME

  • Écrit par 
  • Baldine SAINT GIRONS
  •  • 873 mots

Initialement terme de chirurgie désignant l'état dans lequel une blessure grave jette l'organisme, le « traumatisme » en est venu à connoter dans la théorie psychanalytique toute excitation suffisant à mettre en échec les mécanismes de défense habituellement efficaces. Le traumatisme est ainsi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traumatisme/#i_4036

Pour citer l’article

Pierre-Paul LACAS, « DÉFENSE MÉCANISMES DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecanismes-de-defense/