FANTASME, psychanalyse

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le fantasme peut se définir comme une production imaginaire qui représente le sujet dans un scénario déterminé, à la manière d'un rêve, et figure, d'une manière plus ou moins voilée, un désir. Le mot français « fantasme », qui correspond au mot allemand Phantasie utilisé par Freud, présente l'avantage d'être libre des résonances de caprice ou de bizarrerie liées à la notion de fantaisie. Ainsi, en psychanalyse, la traduction de Phantasie par fantasme s'impose après les années 1950, non seulement dans les pays francophones, mais aussi en Italie et dans les pays hispanophones, où le mot de fantasma n'existait pas auparavant.

Les destins du fantasme et de la psychanalyse, dévoilés au même moment par Freud, sont intimement liés. On considère généralement que Freud découvre la psychanalyse quand il se décide à abandonner sa première théorie d'une origine traumatique des névroses. Selon cette théorie, les névrosés auraient, dans leur enfance, été attaqués sexuellement par un adulte de leur entourage (généralement le père, pour les patientes hystériques) et l'état névrotique développé ultérieurement serait une conséquence de cette situation traumatique primaire. Freud soutient cette théorie entre 1893 et 1897. Plus précisément, c'est le 21 septembre 1897, dans une lettre célèbre à son ami W. Fliess, qu'il avoue ne plus y croire. Les scènes traumatiques, a-t-il découvert, ne seraient que des fantasmes produits par les patients eux-mêmes, dans l'après-coup, à partir de souvenirs infantiles. Les historiens de la psychanalyse ont toujours reconnu que c'était au moment où Freud découvrait la nature fantasmatique de ces scènes qu'il inaugura la pensée psychanalytique proprement dite.

Les deux grands champs de débat où se déploiera, par la suite, la notion de fantasme sont déjà dessinés par cette première opposition entre fait réel et réélaboration fantasmatique. D'un côté, la contradiction fantasme /réalité et, de l'autre, l'implication fantasme /sexualité. D'o [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : docteur en psychopathologie fondamentale et psychanalyse, université de Paris-VII, psychanalyste

Classification


Autres références

«  FANTASME, psychanalyse  » est également traité dans :

ENFANCE (Les connaissances) - Enfant et psychanalyse

  • Écrit par 
  • Colette MISRAHI
  •  • 5 207 mots

Dans le chapitre «  Le réel, l'imaginaire et le symbolique »  : […] Il est maintenant possible d'en venir à quelques considérations plus générales sur l'enfant comme tel. Dans la névrose, pas plus d'ailleurs que dans un comportement normal, l'enfant ne doit être conçu comme une entité isolée qui se développerait mécaniquement selon ses propres forces : on l'a vu, il est porteur du discours d'un Autre ; il est essen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enfance-les-connaissances-enfant-et-psychanalyse/#i_1869

FREUD SIGMUND (1856-1939)

  • Écrit par 
  • Jacques LE RIDER, 
  • Marthe ROBERT
  •  • 16 134 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'histoire et l'homme »  : […] Bien qu'instruit par cette erreur en quelque sorte magistrale, Freud recourut encore à la méthode « historique » dans son auto-analyse, à un moment où, allant à l'aventure dans le dédale de ses propres rêves, il pouvait à peine croire que sa reconstruction fût vraie. En l'occurrence, elle l'était pourtant, il put s'en assurer lorsque sa mère lui co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sigmund-freud/#i_1869

FRUSTRATION

  • Écrit par 
  • Jacques NASSIF
  •  • 7 788 mots

Dans le chapitre « La dimension de la demande »  : […] Pour se convaincre du sens véritable de la frustration, il suffit de voir comment Freud use du concept, et de quelle façon celui-ci lui permet de constituer un cadre général capable d'interpréter les différents types de déclenchement de la névrose, et cela en mettant son concept en rapport, non pas avec la dimension de l'objet, mais avec celle de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frustration/#i_1869

IMAGINAIRE ET IMAGINATION

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 12 540 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Fantasme et communication »  : […] De tous les phénomènes sur lesquels porte l'investigation psychanalytique, le fantasme est en effet celui dont il est le plus difficile de procurer la notion, en l'absence d'une expérience directe de la cure dont il est une production spécifique ; représentation intermédiaire entre l'image et l'événement, représentation de chose qui serait en même […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imaginaire-et-imagination/#i_1869

LINGUISTIQUE ET PSYCHANALYSE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MILNER
  •  • 7 201 mots

Dans le chapitre « La psychanalyse et la forme des langues »  : […] Il arrive que telle ou telle donnée de langue permette de proposer une analogie structurale éclairant le fonctionnement des processus inconscients. Ainsi, dans L' Interprétation des rêves , le terme « interprétation » ( Deutung ) relève de la philologie. Cela ne veut pas dire qu'aux yeux de Freud le rêve soit à proprement parler une langue, mais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linguistique-et-psychanalyse/#i_1869

LITTÉRATURE & PSYCHANALYSE

  • Écrit par 
  • Jean BELLEMIN-NOEL
  •  • 7 689 mots

Dans le chapitre « Fantasme et fiction »  : […] Les œuvres nées de l'obscure tradition orale forment un point de référence commode. On y voit opérer en gros les mécanismes que la littérature dite grande présente dilués et déliés ; on peut leur appliquer tous les modes d'approche psychanalytique que l'on veut. Du fait même qu'ils ne sont surplombés par aucune instance auctoriale (qui donc, hormis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-et-psychanalyse/#i_1869

NOSTALGIE

  • Écrit par 
  • Marie-Claude LAMBOTTE
  •  • 5 257 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un processus psychologique »  : […] C'est en effet le même terme de nostalgie ( Sehnsucht ) que reprend Freud pour désigner également une aspiration intense issue le plus souvent de satisfactions passées auxquelles le sujet n'a pu totalement renoncer, telles par exemple les satisfactions sexuelles qui sont attachées aux zones érogènes infantiles et que le sujet a dû abandonner a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nostalgie/#i_1869

PORNOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Gilles LAPOUGE
  •  • 4 514 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Problème de définition »  : […] L'histoire du mot « pornographie » ne fournit pas beaucoup d'indications. Restif de La Bretonne le forge, sous la forme adjectivale, en 1769, et il faudra attendre 1842 pour qu'il apparaisse comme substantif. L'apparition d'un mot nouveau n'étant jamais fortuite, on remarquera que celui-là fait son entrée au siècle des Lumières, qui est aussi celui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pornographie/#i_1869

PSYCHANALYSE & PEINTURE

  • Écrit par 
  • Jean-François LYOTARD
  •  • 7 908 mots

Dans le chapitre « La peinture et l'illusion »  : […] Cette assignation de l'œuvre plastique, en tant que muette et visible, à résider dans la région de l'accomplissement imaginaire du désir, on la retrouve au cœur de l'analyse freudienne de la fonction de l'art. Freud distingue en effet deux composants dans le plaisir esthétique : un plaisir proprement libidinal qui provient du contenu même de l'œuv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychanalyse-et-peinture/#i_1869

ROMAN FAMILIAL

  • Écrit par 
  • Catherine CLÉMENT
  •  • 848 mots

C'est dans le livre d'Otto Rank, Le Mythe de la naissance du héros (1909), que Freud inséra un petit texte intitulé « Le Roman familial des névrosés ». Le phénomène auquel se rattache ledit « roman » est le processus général de distanciation entre parents et enfants, processus qui, pour Freud, est indispensable et constitue même la condition du pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-familial/#i_1869

SACHER-MASOCH LEOPOLD VON (1836-1895)

  • Écrit par 
  • Claude RABANT
  •  • 2 319 mots

Dans le chapitre « Utopie et fantasme »  : […] Cette renaissance, à présent seul un Grec (portant en lui l'essence perdue de la Grèce) pourrait l'accomplir, un législateur qui soit aussi un éducateur et sache faire de la femme non plus un tyran ou une esclave, mais une compagne. Passage du mythe à l'utopie : le rêve païen devient idéal du mariage, annonciateur de transformation sociale. C'est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leopold-von-sacher-masoch/#i_1869

SCÈNE PRIMITIVE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude SEMPÉ
  •  • 358 mots

Freud a donné le nom de scène primitive ou scène originaire ( Urszene ) à celle où l'enfant se voit assister à des rapports sexuels de ses parents, soit qu'il les ait observés réellement, soit qu'il se les soit représentés sur un mode fantasmatique. À côté du traumatisme de la séduction, du complexe de castration, la scène primitive constitue un de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scene-primitive/#i_1869

SEXUALITÉ, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Claude CONTÉ, 
  • Moustapha SAFOUAN
  •  • 4 976 mots

Dans le chapitre « Du traumatisme à l'interdit »  : […] L'expérience de Freud commence avec les hystériques, ces malades déconcertants pour la médecine d'alors, dont les symptômes étranges, parfois extravagants, se révèlent aptes à être dénoués par la seule parole, dans la mesure où, tels des hiéroglyphes ou des rébus, ils sont déchiffrés ; or leur sens renvoie à des souvenirs en rapport avec la vie sex […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sexualite-psychanalyse/#i_1869

SOCIO-ANALYSE

  • Écrit par 
  • Jean POIRIER
  •  • 3 054 mots

Dans le chapitre « Freud et Jung »  : […] Une véritable psychanalyse de l' espèce a été proposée par Freud à plusieurs niveaux, dont certains sont largement méconnus. Il a admis l'universalité de la symbolique. Les rêves, en dehors de leur aspect idiosyncrasique, qu'on peut rapporter à l'histoire du sujet prise dans la totalité de sa durée et de ses relations, sont justiciables d'une inte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/socio-analyse/#i_1869

SUBLIMATION, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Baldine SAINT GIRONS
  •  • 5 962 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la purification des traces à la parousie mythique »  : […] De l'usage chimique Freud retient la notion de dialyse ; mais d'emblée le concept est rendu solidaire d'une théorie de la mémoire. Et dix ans avant les Trois Essais sur la théorie de la sexualité (1905), les lettres à Fliess laissent présager l'évolution ultérieure, dans une double référence aux registres de l'éthique et de l'esthétique. Plus préc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sublimation-psychanalyse/#i_1869

Pour citer l’article

Carlos MAFFI, « FANTASME, psychanalyse », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/fantasme-psychanalyse/