MATHILDE DE TOSCANE (1046-1115)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fille du marquis Boniface de Toscane, épouse, tout d'abord de Geoffroi le Bossu, duc de Lorraine, puis du duc Guelf V de Bavière, Mathilde de Toscane n'eut qu'un enfant, mort en bas âge. Liée aux plus grandes familles de l'Europe féodale, dont celle de l'empereur, la comtesse Mathilde disposait elle-même d'un vaste domaine s'étendant de Bergame, Brescia et Mantoue, au nord, à Arezzo et Sienne, au sud, et de la mer Tyrrhénienne, à l'ouest, à l'Adriatique, à l'est.

Son rôle fut essentiel durant la querelle des Investitures : entre 1076 et 1115, elle est la principale alliée des papes (qu'elle fait héritiers de ses biens) contre Henri IV, puis contre Henri V. C'est dans son château, à Canossa, que l'empereur vient s'humilier devant Grégoire VII en 1077. Henri IV se venge en lui arrachant la Toscane (1082), et ses sujets se rebellent contre elle. Souvent critique, la situation finit par tourner à son avantage sous Henri V. Ce n'est qu'après sa mort, en 1122, que le concordat de Worms mettra un terme à la querelle des Investitures. Mathilde avait fini par identifier sa cause personnelle à celle de l'Église, et sa personnalité, mal connue, s'efface devant le rôle qu'elle a joué dans le conflit.

—  Gérard RIPPE

Écrit par :

Classification


Autres références

«  MATHILDE DE TOSCANE (1046-1115)  » est également traité dans :

ÉTATS DU PAPE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 672 mots

755-756 À l'appel du pape Étienne II, menacé par les Lombards, l'armée franque de Pépin descend en Italie. Les territoires conquis sur les Lombards, autour de Ravenne et de Rome, sont donnés au pape, sous le nom de « Patrimoine de Saint-Pierre ». 846 Les basiliques Saint-Pierre et Saint-Paul-Hors-les-Murs de Rome sont pillées par les Sarrasins. E […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-du-pape-reperes-chronologiques/#i_10708

WELFS LES

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 743 mots

Famille princière allemande, les Welfs ont pour principal rival les Hohenstaufen en Italie et en Europe centrale au Moyen Âge. Ils incluront par la suite les Électeurs de Hanovre, qui, par l'accession de George I er au trône, règneront sur la Grande-Bretagne. L'origine de la branche aînée des Welfs (ou Guelfes) est controversée car ce nom de baptê […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-welfs/#i_10708

Pour citer l’article

Gérard RIPPE, « MATHILDE DE TOSCANE (1046-1115) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mathilde-de-toscane/