MARTINIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L’expérience de la départementalisation

Pendant la Seconde Guerre mondiale, sous le commandement de l’amiral Georges Robert, nommé haut-commissaire en 1939, la situation de l’île devient critique. En effet, la Martinique constitue un enjeu stratégique dans le conflit, dans la mesure où une partie des forces navales françaises se sont réfugiées dans la baie de Fort-de-France et où les réserves d’or de la Banque de France ont été mises à l’abri dans la ville. Les autorités, ralliées à Vichy, sont surveillées de près par les Anglais et les Américains. La vie économique est pratiquement paralysée jusqu’en 1945 et la population souffre de graves pénuries. En juillet 1943, l’ambassadeur Henri Hoppenot vient réaffirmer – au nom du Comité français de libération nationale, basé à Alger – l’appartenance de l’île à la République. En mars 1946, la loi de départementalisation des anciennes colonies d’Amérique est votée à l’unanimité, à l’initiative des députés d’outre-mer, dont Aimé Césaire, écrivain et poète, originaire de la commune de Basse-Pointe. Malgré les privations et les difficultés de liaison, la Martinique marque clairement sa volonté de rester française.

La vie politique, pendant la IVe et le début de la Ve République, est dominée par la personnalité de Césaire, député de la Martinique jusqu’en 1993 et maire de Fort-de-France jusqu’en 2001. En 1956, Césaire se sépare du Parti communiste français (PCF) et, deux ans plus tard, fonde le Parti progressiste martiniquais (PPM) qui, s’appuyant sur la gestion municipale de Fort-de-France, obtient de beaux succès électoraux. Césaire rejette « l’assimilation », qui nie la spécificité antillaise, mais se tient soigneusement à l’écart des groupes minoritaires qui réclament, dès les années 1960, l’indépendance de l’île.

Fort-de-France : la bibliothèque Schœlcher

Photographie : Fort-de-France : la bibliothèque Schœlcher

Cette bibliothèque fut construite dès 1885 pour accueillir les collections d'ouvrages que Victor Schœlcher, qui fit voter le décret d'abolition de l'esclavage dans les colonies françaises en 1848, avait léguées à la ville en 1884. L'originalité de cette construction, due à l'architecte... 

Crédits : Paul Thompson/ Eye Ubiquitous/ Corbis

Afficher

À la fin du xxe siècle, le débat politique est transposé sur le plan culturel avec la revendication forte de « créolité martiniquaise ». Un nouveau parti, qui reprend cette rhétorique identitaire, émerge en 1978 : le Mouvement indépendantiste martiniquais (MIM) est fondé par Alfred Marie-Jeanne, maire de la commune de Rivière-Pilote. À la tête du conseil régional de 1998 à 2010, Marie-Jeanne accompagne l’évolution statutaire des institutions dans l’île dans le sens de la décentralisation. En février-mars 2009, la Martinique est affectée par un puissant mouvement social, démarré en Guadeloupe, et marqué par des revendications syndicales et des grèves qui paralysent toute l’activité.

À la suite de deux référendums tenus en janvier 2010, les Martiniquais approuvent la création d’une collectivité unique dans le cadre de l’article 73 de la Constitution. Le nouveau statut de la collectivité territoriale de Martinique (CTM), promulgué le 27 juillet 2011, permet le regroupement des compétences exercées par les anciens conseils (conseil général et conseil régional) et offre une meilleure reconnaissance de la part de la métropole française, de l’Union européenne – vis-à-vis de laquelle la Martinique bénéficie du statut de région ultrapériphérique (RUP) – et des autres territoires de la Caraïbe. Ainsi, la Martinique est membre associé de l’Association des États de la Caraïbe (AEC) et de l’Organisation des États de la Caraïbe orientale (OECS en anglais). À côté de l’Assemblée de Martinique qui délibère et d’un conseil économique et social consultatif, le conseil exécutif dirige l’action de la collectivité pendant un mandat de six ans. Mais la légitimité des institutions est affaiblie, tant aux élections nationales que locales, par une abstention habituellement très forte.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Médias de l’article

Martinique [France] : carte administrative

Martinique [France] : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Éruption de la montagne Pelée

Éruption de la montagne Pelée
Crédits : Henry Guttmann/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Martinique : production de sucre de canne

Martinique : production de sucre de canne
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Martinique : évolution de la population

Martinique : évolution de la population
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Afficher les 7 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  MARTINIQUE  » est également traité dans :

ANTILLES FRANÇAISES

  • Écrit par 
  • Christian GIRAULT
  •  • 1 270 mots
  •  • 1 média

Situées dans la mer des Caraïbes – dans l’est de l’arc caraïbe –, les Antilles françaises comprennent quatre collectivités  : la Guadeloupe , la Martinique, Saint-Barthélemy et Saint-Martin. L’ensemble couvre une superficie de 2 832 kilomètres carrés et représente une population de 800 000 habitants environ (estimation de 2018). L’histoire moderne de ces territoires insulaires tropicaux, situés , […] Lire la suite

BOISLAVILLE LOUIS-LUCIEN (1919-2001)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 153 mots

Compositeur français de musique antillaise. Il fonde en 1946, avec Misaine et Nestoret, le Groupe folklorique martiniquais, qui donnera naissance en 1966 aux Ballets martiniquais, puis, en 1979, au Grand Ballet de Martinique. Comme son compatriote le compositeur et clarinettiste Alexandre Stellio, « Loulou » Boislaville est l'auteur de valses créoles, de biguines, de mazurkas, de marches, de piè […] Lire la suite

CAHIER D'UN RETOUR AU PAYS NATAL, Aimé Césaire - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 182 mots

Cahier d'un retour au pays natal est un long poème d' Aimé Césaire (1913-2008) paru dans sa première version en août 1939 à Paris dans la revue Volontés. Césaire a alors vingt-six ans. Né en Martinique, il a quitté l'île en 1931, après son baccalauréat, pour poursuivre ses études en métropole, au lycée Louis-le-Grand, où il a préparé le concours d'entrée à l'École normale supérieure (ENS), qu’il […] Lire la suite

CARAÏBES - Littératures

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DURIX, 
  • Claude FELL, 
  • Jean-Louis JOUBERT, 
  • Oruno D. LARA
  •  • 15 818 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La littérature en Guadeloupe et en Martinique »  : […] À l'inverse d'Haïti, les Antilles françaises ont longtemps connu un désespérant vide culturel. Peu de livres, peu de librairies, peu de bibliothèques. On allait en France poursuivre ses études. Beaucoup d'intellectuels antillais (du poète Léonard au romancier naturaliste Léon Hennique) se sont exilés en Europe, ne gardant au mieux qu'une vague nostalgie de leurs origines créoles. Les premiers essa […] Lire la suite

CÉSAIRE AIMÉ (1913-2008)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis JOUBERT
  •  • 1 363 mots
  •  • 1 média

« Pousser d'une telle raideur le grand cri nègre que les assises du monde en seront ébranlées » : tel est le projet qui commande la vie et l'œuvre d'Aimé Césaire , homme politique martiniquais et poète négro-africain. Il fait surgir, en 1939, dans un grand poème, le Cahier d'un retour au pays natal , devenu depuis lors un classique majeur des littératures du monde noir, le mot «  négritude », forg […] Lire la suite

CHAMOISEAU PATRICK (1953- )

  • Écrit par 
  • Jean-Louis JOUBERT
  •  • 1 123 mots

En publiant en 2002 Biblique des derniers gestes , un roman hors des normes, Patrick Chamoiseau confirmait la haute ambition qui anime toute son œuvre : témoigner par une écriture fondatrice de l'identité vivante conquise par les peuples de la Caraïbe. Cette œuvre ouverte sur tous les genres (romans, essais, autobiographie, contes, théâtre...), développée comme une mosaïque, est subtilement unifié […] Lire la suite

CHIKUNGUNYA

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 2 200 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le vecteur Aedes »  : […] Sans vecteur dans lequel il se multiplie, le virus ne peut être transmis. On ne connaît pas en effet – sauf lors des transfusions sanguines – de transmission non vectorielle du CHIKV. La biologie et la génétique du vecteur, ainsi que la plus ou moins grande capacité du virus à y proliférer, sont essentielles pour comprendre tant la survenue des épidémies que la diffusion de la maladie hors de son […] Lire la suite

FORT-DE-FRANCE

  • Écrit par 
  • Christian GIRAULT
  •  • 330 mots
  •  • 2 médias

Chef-lieu de la collectivité territoriale de Martinique (CTM) – nouveau statut du département depuis 2016 – , Fort-de-France regroupe la plupart des services et fonctions administratives de l’île. Elle en est également la capitale économique et le centre de la vie culturelle. Le cadre de la magnifique rade, sur la mer des Caraïbes, constitue un site stratégique remarquable. La ville a été édifiée […] Lire la suite

FRANCE (Arts et culture) - Les langues régionales

  • Écrit par 
  • Jean SIBILLE
  •  • 3 695 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Départements et territoires d'outre-mer »  : […] On appelle créoles des langues de formation récente qui se sont constituées à partir du xvii e  siècle au moment de la colonisation des Antilles et des îles de l'océan Indien, principalement au sein de populations d'origine africaine réduites en esclavage. Ces langues se sont constituées en empruntant massivement leur vocabulaire à celles des colonisateurs européens, mais en créant, en revanche, d […] Lire la suite

OUTRE-MER FRANCE D'

  • Écrit par 
  • Jean-Christophe GAY
  •  • 6 570 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Des territoires éparpillés et inégalement peuplés »  : […] Sur les 12 millions de kilomètres carrés de l’empire colonial français de l’entre-deux-guerres, il n’en reste plus que le centième, dispersé dans les trois grands océans et dans les deux hémisphères (cf. carte ). Les trois départements français d’Amérique, la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane, ainsi que les petites collectivités de Saint-Martin, Saint-Barthélemy et Saint-Pierre-et-Miquelon r […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

2-27 décembre 2021 France. Annonce de la transformation du passe sanitaire en passe vaccinal.

L’état d’urgence sanitaire est instauré à La Réunion et prolongé à la Martinique. […] Lire la suite

14-30 novembre 2021 France. Mouvement contre l'obligation vaccinale à la Guadeloupe.

Le 30, il se rend en Martinique où des discussions avec les syndicats locaux se déroulent dans un climat plus apaisé.  […] Lire la suite

5-31 août 2021 France. Annonce de nouvelles mesures sanitaires et économiques.

Le 10, la Martinique est soumise à un confinement total, en raison de l’augmentation rapide des contaminations dans l’île. Les touristes sont invités à quitter le territoire. Le 11 se tient un conseil de défense sanitaire. Le président Emmanuel Macron indique que « nous allons vivre pour encore plusieurs mois avec ce virus ». Il demande au gouvernement « de tenir au moins la cible de cinquante millions » de personnes vaccinées « fin août ». […] Lire la suite

9-31 juillet 2021 France. Obligation vaccinale pour certains personnels.

Le 13, l’état d’urgence sanitaire est décrété et le couvre-feu rétabli en Martinique et à La Réunion. Le 17, les manifestations contre les nouvelles restrictions sanitaires regroupent cent quatorze mille personnes à travers le pays, selon le ministère de l’Intérieur. Les manifestants dénoncent la « dictature » et l’« apartheid » auxquels conduiraient ces mesures. […] Lire la suite

20-27 juin 2021 France. Élections régionales et départementales.

Les autonomistes l’emportent en Corse, LRM en Guadeloupe et la gauche à La Réunion, en Martinique et en Guyane. Le RN échoue à s’imposer en PACA et ne conquiert par ailleurs aucun département. Aux départementales, la droite, principalement LR, l’emporte dans soixante-cinq des quatre-vingt-quinze circonscriptions, enlevant à la gauche les Alpes-de-Haute-Provence, l’Ardèche, le Finistère, le Puy-de-Dôme et le Val-de-Marne, dernier département contrôlé par le Parti communiste. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Christian GIRAULT, « MARTINIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/martinique/