MARIE-ANTOINETTE (1755-1793) reine de France

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Portrait de Marie-Antoinette, É.L. Vigée-Lebrun

Portrait de Marie-Antoinette, É.L. Vigée-Lebrun
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Louis XVI

Louis XVI
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Marie-Antoinette

Marie-Antoinette
Crédits : Hulton Getty

photographie


Fille de Marie-Thérèse d'Autriche et de François de Lorraine, celle que les siens nommaient Antonia est destinée tout enfant à sceller la réconciliation de la monarchie française avec celle des Habsbourg. Elle n'a pas encore quinze ans lorsque, au printemps de 1770, elle épouse le dauphin Louis, petit-fils de Louis XV. Les fêtes données à cette occasion sont magnifiques, « impayables » selon le mot du contrôleur général Terray ; à Paris, le feu d'artifice est l'occasion d'une bousculade monstre qui fait cent trente-deux morts ; c'est le premier contact entre la future reine et sa capitale. La petite archiduchesse est aussitôt la coqueluche de la cour ; elle est « délicieuse » selon ses contemporains, toute menue, blonde, blanche et rose avec déjà cette grâce et ce port de tête qui faisait dire à son page que, comme on offrait une chaise aux autres femmes, on avait envie de lui avancer un trône. Mais c'est une tête légère qui se laisse vite entraîner dans les coteries et les intrigues et d'autant plus facilement que son nouvel époux ne semble guère s'intéresser à elle. Elle doit attendre huit ans, dans l'inquiétude d'être reconnue stérile, la naissance de sa fille, la petite « Madame Royale ». En attendant, elle s'étourdit : fêtes et bals, tables de jeu où elle perd des sommes énormes, escapades avec ses compagnons favoris qui font d'autant plus jaser que l'on connaît ses problèmes conjugaux. Mercy d'Argenteau, ambassadeur de Vienne, fait régulièrement des rapports à Marie-Thérèse qui à son tour écrit à sa fille pour lui prodiguer ses conseils : moins de folles dépenses, plus de considération pour le roi, pour les duchesses à tabouret, pour l'étiquette pesante mais inséparable du trône. En 1775, Marie-Thérèse écrit à Mercy : « Ma fille court à grands pas vers sa ruine. »

Portrait de Marie-Antoinette, É.L. Vigée-Lebrun

Portrait de Marie-Antoinette, É.L. Vigée-Lebrun

Diaporama

Élisabeth Louise VIGÉE-LEBRUN, Portrait de Marie-Antoinette, huile sur toile. Kunsthistorisches Museum, Sammlungen Schloss Ambras, Innsbruck. 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Marie-Antoinette est devenue reine l'année précédente ; Louis et elle n'ont pas trente-huit ans à eux deux et la balourdise, l'ap [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  MARIE-ANTOINETTE (1755-1793) reine de France  » est également traité dans :

BARNAVE ANTOINE PIERRE JOSEPH MARIE (1761-1793)

  • Écrit par 
  • Roger DUFRAISSE
  •  • 648 mots

Avocat protestant dauphinois, Barnave est avec Mounier un des leaders de la « révolution » dauphinoise de 1788 et, après Mirabeau, le meilleur orateur des États généraux et de la Constituante en raison de ses connaissances étendues et de la vigueur de son argumentation. Un des fondateurs de la Société des amis de la Constitution et de la liberté, qui deviendra le club des Jacobins, il constitue, a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-pierre-joseph-marie-barnave/#i_41134

BERTIN ROSE (1747-1813)

  • Écrit par 
  • Catherine ORMEN
  •  • 1 200 mots

« Ministre des modes » de la reine Marie-Antoinette, Rose Bertin fut l’une des toutes premières personnalités à inscrire son nom dans l’histoire de la mode et à incarner cette profession. Celle qu’une biographie apocryphe, publiée chez Bossange Frères quelques années après sa mort, qualifiait de « commerçante avisée » et de « vieille fille endurcie » eut une haute opinion de son métier de marchand […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rose-bertin/#i_41134

ÉLISABETH LOUISE VIGÉE LE BRUN (exposition)

  • Écrit par 
  • Marie-Josèphe BONNET
  •  • 1 036 mots

Dans le chapitre « L’art du portrait »  : […] L’exposition s’ouvre sur « L’image de l’artiste ». Des autoportraits qui la montrent jeune, belle, dans une féminité éclatante, dont le thème est décliné ensuite dans les sections « Élégance française avant la Révolution » et bien sûr, l’« Amour maternel ». L’enfant chérie de l’aristocratie séduit toujours. Quitte à orienter l’exposition sur la portraitiste royaliste plutôt que sur la femme qui, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elisabeth-louise-vigee-le-brun/#i_41134

LOUIS XVI (1754-1793) roi de France (1774-1792)

  • Écrit par 
  • Jean-Clément MARTIN
  •  • 2 152 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un roi déconsidéré »  : […] Petit-fils de Louis XV, devenu dauphin dès 1765, à la suite des décès successifs de son père et d'un frère aîné, il grandit dans une atmosphère familiale difficile, jalonnée de jalousies, qui renforcent les inhibitions dont il souffre. Il a du goût pour l'étude, mais peu pour les représentations sociales inhérentes au « métier de roi » auquel il est mal préparé. Son mariage en 1770 avec l'archidu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-xvi/#i_41134

RÉVOLUTION FRANÇAISE

  • Écrit par 
  • Jean-Clément MARTIN, 
  • Marc THIVOLET
  •  • 29 477 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Images haïes, images vénérées »  : […] La pensée révolutionnaire, dans la mesure où elle met en avant des valeurs associées à l'idée de mouvement, assume face aux formes existantes une position agressive et « virile », mais, pour être efficace, celle-ci doit s'incarner dans des images. Les idées doivent prendre corps dans les allégories dotées d'un pouvoir de séduction. Or le cheminement de la pensée révolutionnaire passe par des imag […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revolution-francaise/#i_41134

Pour citer l’article

Solange MARIN, « MARIE-ANTOINETTE (1755-1793) reine de France », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-antoinette/